Le forum est désormais fermé aux inscriptions. Retrouvez sa nouvelle version ici : New Harry Potter World



Partagez | 

Chasseur Chassé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Serpentard
Points : 434
Masculin
Nombre de messages : 1235
Age : 25

Feuille perso
Nom: Shino Dewei Wen
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Chasseur Chassé Dim Déc 06 2015, 23:21




Chasseur chassé

31 OCTOBRE
Previously on HarryPotterWorld...


C'est la bataille à Poudlard! Centaure attaque et Evens blessée. Le programme Van Helsing est activé. Et maintenant il a fuit de l'infirmerie.

Ce crétin m’avait pris ma proie. Il fallait que je fuie maintenant. Connard d’original. Maintenant ce corps entier était mien. Et personne ne me poserait problème. J’avais réussi à courir jusque dans la forêt interdite. De là je cherchais à savoir ce qui risquait de se passer. Il fallait que je contacte le quartier générale, mais comment ? D’abord je me mis en hauteur et voulait voir ce qui risquait de se passer. Les vampires allaient arriver à me pister ainsi que les loups, il fallait que je quitte cet endroit au plus vite. Je sautais d’arbre en arbre et j’entendais des hurlements de loup. Flèche encoché je cherchais d’où cela pouvait provenir…






Henry:
 

Autre:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 30

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Chasseur Chassé Lun Déc 07 2015, 10:56
[Narration en 3ème personne pour Aamos et Vladimir]

La nuit était tombée, la forêt interdite s'agitait comme un essaim d'abeille. Entre les centaures qui avait pris le château pour cible et les autres créatures, ça grouiller de danger ce soir. On pouvait entendre des hurlements proches de ceux de loups, des martèlement au sol, comme si une troupe de centaures arrivait au galop. Les hurlements gutturaux se faisaient de plus en plus proche. On pouvait bientôt apercevoir des masses sombres s'avançaient dans la nuit. Des hommes et des femmes au visage sauvage couraient en direction du château. Devant la troupe, un immense loup menait la danse. Aamos.

Il s’arrêta net devant un bosquet, la masse humaine se stoppa d'un même mouvement. L'alpha avait senti quelque chose. Il repris alors forme humain en une micro seconde. Il fit un signe à ses disciples en se touchant son nez. Il regarda aux alentours et vit rapidement quelque chose brillait dans un arbre. sans doute la pointe d'une flèche. C'était sa cible. Il s'avança vers Henry d'un pas rapide et précis.

"Descends de ton arbre fourbe macaque, et vient tâter de mes griffes enflure !"

Son visage était déformé par la colère. La haine qui se lisait dans ses yeux auraient fait fuir n'importe quel détraqueurs.


"Qu'on me le descende s'il n'a pas de couilles !"

Un frémissement se fit entendre dans le groupe d'homme et femme, ils étaient environs une cinquantaine. Tous avaient les yeux brulants, des positions défensives et surtout des armes en main. Ils avaient chacun soit des arbalètes, des couteaux, des haches, et pour certains ils faisaient même siffler leur sabre.

Bientôt on entendit un choc et on vit l'humain perché comme un oiseau, tombait au sol dans un bruit sourd. Ce dernier pourtant, plein de réflexes se releva vite. La personne à l'origine de sa chute n'était autre que Valdimir. Le vampire refusait attendre. Et il n'était bien servi que par lui même. Il abordait une expression de satisfaction, son sourire laissait entrapercevoir sa dent manquante.


"Bonsoir Allen, comme on se retrouve. Je t'avais promis qu'on se reverrait et que tu me devrais quelque chose. Que comptes-tu faire ? Te battre ou capituler ?" Lâcha Aamos en se contenant au maximum. Il cracha au sol.

Vladimir prit position à côté de l'alpha loup. Il leva sa main et des formes bougèrent d'un peu partout autour des arbres, dans les arbres. A la cinquantaine de loup venait maintenant se rajouter une cinquantaine de vampire. Les deux alpha avaient un sourire féroce sur leurs lèvres.

"Il semblerait que tu n'es pas assez de flèches ailées pour tout ce beau monde raclure !"

Le lycan rigola sinistrement. Ça ne serait pas beau à voir.

"Aamos, tu es sûr que..."

"Vlad, il a pris mes enfants, c'est à moi de le faire !"

"Mais il serait tellement intéressant avec nos crocs !"

"J'ai dit non ! Je veux qu'il soit sous mon commandement, je veux lui en faire baver jusqu'à ce qu'il ne soit qu'une boule de poil inoffensive !"

Vladimir semblait frustrer de ne pouvoir enrichir son armée de vampire. Un si bon tireur et grimpeur serait tellement plus utile qu'un loup en pleine capacité juste en pleine lune une fois par mois.

"J'ai attendu ce moment depuis plus de deux mois, j'en ai rêvé la nuit tu sais. Je ne sais pas comment ça va se passer encore, tu veux la manière douce ? Ou la manière forte ? Tu peux choisir sale immondice, mais ça sera la dernière fois, crois moi !"




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 434
Masculin
Nombre de messages : 1235
Age : 25

Feuille perso
Nom: Shino Dewei Wen
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Chasseur Chassé Lun Déc 07 2015, 15:48




Chasseur chassé

31 OCTOBRE
Previously on HarryPotterWorld...


C'est la bataille à Poudlard! Centaure attaque et Evens blessée. Le programme Van Helsing est activé. Et maintenant il a fuit de l'infirmerie.

Une meute de loup entière. Une cinquantaine qui plus est. Avais-je une chance contre eux tous ? Bonne question. Mais un alpha capable de se transformer à volonté changeait considérablement la donne. Les putains de boules poilues comptaient surtout sur leur force pour gagner. Ça me donner un avantage qu’ils n’avaient pas. J’entendis l’alpha m’ordonner de descendre. J’avais un parfait angle de tir sur lui il me suffisait juste de lui tirer dessus et le tour était joué. Mais j’attendais encore un peu, le tuer de cette manière serait bien trop simple. Je l’entendis râler et ordonner à ses comparses de venir me chercher si je venais pas de mon propre chef. J’eu un sourire. Ça me ferait moins à affronter d’un coup s’il faisait cela. Sauf qu’au moment où j’hésitais la branche où j’étais se cassa et je tombais au sol avec une roulade.

Je me relevais sans trop de peine et toisait l’alpha du regard. Ce fut un alpha vampire qui m’avait fait descendre et il avait une dent en moins. Je fouillais dans la mémoire de mon hôte afin de comprendre ce qu’il en était. Ainsi dont il les avait déjà rencontrés. Bien au moins ça facilitera le contact pour tuer. Aamos l’alpha me demanda si je voulais capituler ou me battre. Je me mis à rire à gorge déployé. Toujours ma flèche encoché, je relâchais le tir et tua un de ses petits protégé, d’une flèche en pleine tête :

- Ceci répond à ta question batard à poil ?

Je le toisais du regard d’un air de défis. Je sentais l’électricité dans l’air. Puis le vampire alpha Vladimir fit appeler une armée de vampire. Encore une cinquantaine. Là c’était du suicide de tous les affronter. Je n’avais pas assez de flèches pour tous, même si certaines pouvait mettre fort utile, comme les explosives. D’ailleurs le loup me le fit remarquer. Je le vis rire. Le toisant du regard d’un air totalement sûr de moi je disais :

- Au moins j’en tuerais la moitié avant de mourir immonde abomination.

Je l’entendis par la suite parler avec Vladimir. Ainsi dont il ne me tuerait pas mais me mettrait sous son commandement. J’eu un haut de cœur. Moi en loup-garou ? Plutôt crever oui. J’écoutais sa demande si je préférais la manière douce ou forte. Donc me battre ou me laisser crever. Sourire moqueur aux lèvres je disais :

- Ben alors ? Ça fait si mal que ça de voir ses petits monstres mourir ? Pauvre chienchien tu dois te sentir seul de penser à un humain pendant tellement longtemps. T’en fais pas va je vais te faire les rejoindre.

Je m’étirais les épaules et les bras. La bataille serait féroce mais ça promettait un beau combat. Mais il fallait que je fasse les règles. Rapidement je levais une main avant de dire :

- Mais avant toute chose je vais te donner les règles du combat pour pas que tu dises que j’ai triché ou quoi que se soit. Et surtout dit moi si je vais trop vite, car le cerveau de loup est long à la détente. Premièrement un combat un contre un, aucune intervention extérieur pour aider au combat. Deuxièmement, toutes les armes et coups sont autorisés. Troisièmement, victoire en cas d’abandon, de soumission ou de mort. Et enfin dernier petit point que je m’accorde, si je gagne toute ta meute et celle de mister manque une dent doivent me laisser partir après le combat si j’en sors victorieux. Tu as tout suivi le gros louloup ? Tu veux que je répète ?

Je me tenais prêt au combat au cas où d’une attaque surprise ou trop rapide.






Henry:
 

Autre:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 30

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Chasseur Chassé Lun Déc 07 2015, 18:20

Aamos regardait Allen comme s'il était un objet étrange dont il ne comprendrait pas le fonctionnement. Vladimir lui affichait un large sourire. Ce petit con avait du cran. Face à une armée de plus de 100 personnes, monsieur tuait impunément un lycan sous les yeux de son alpha et pour finir en beauté, il imposait ses règles du jeu. Il n'avait pas froid aux yeux.

"Tu vois Aamos, il a un culot de vampire, regarde le !"

"Toi regardes le, c'est la dernière fois que tu vois sa face de rat ! Tu parles, il fait rien dans la finesse ce mec, c'est un bourrin, c'est un futur loup. Il me doit un enfant de plus, je vais lui faire sa peau, comme ça on en parle plus."

"Que fais-tu de ses règles alors ? On accepte ?"

"Ses règles ? Depuis quand j'accepte les règles d'un troll pareil ? Il peut se les foutre au cul ses règles"

Aamos baissa son bras, et pas moins d'une vingtaine d'hommes se jetèrent sur Henry, le maitrisant totalement. L'archer était tenu par les 4 membres et fut désarmé rapidement. C'était pas du tout équitable, mais le lycan en avait rien à faire, il n'avait pas le temps de jouer. Henry n'était qu'un pion, il voulait viser plus haut et atteindre le cerveau de l'organisation, mais ça devait passer par Henry malheureusement.

"En voilà de belles trouvailles" Siffla le lycan en regardant les armes que ses sous-fifre lui portaient au fur et à mesure qu'ils en trouvaient sur l'humain.

"C'est quoi ça ? Et toi, bouge ton cul de nouveau né et ramènes toi, oui toi, avances !"

Un vampire s'était présenté devant Aamos l’œil hagard.

"Donnes ton bras pour voir !"

Le vampire hésita une seconde et regarda Vladimir. Ce dernier hocha la tête pour lui dire de donner sa main. Le vampire obéit et tendu son membre au loup. Aamos planta alors une sorte de seringue dans le bras. Le vampire tituba et s'écroula au sol en se roulant en boule. Les veines autour de la piqûre noircissaient. La créature gémissait au sol, suppliant qu'on arrête son calvaire. Aamos et Vladimir regardèrent tout d'eux d'un œil inquisiteur Henry.

"Bordel ! Vlad ?"

"Sang de mort probablement..." Ce dernier haussa les épaules blasé.

"Et ça, voyons voir. Poussez-vous !"

Aamos pris une flèche à Henry et utilisa son arc. Il tira non loin d'un groupe de loup garou qui ne s'était pas poussé assez vite. La flèche explosa et brûla plusieurs arbres, les cheveux de l'homme/loup le plus proche brulèrent instantanément. Les autres autour l’agrippèrent et le roulèrent par terre pour éteindre le feu.

"Ça j'adore ! Ça c'est très loup ! Désolé Crami, mais comme ça maintenant, tu portes bien ton nom mon frère !"

L'alpha prit le temps de regarder chacune des armes à sa disposition. Ce petit humain était une vrai armée à lui tout seul. L'organisation anti-hybride ne lésinait pas sur les moyens. Il devait leur reconnaitre ça.

"Bon assez jouer..."

Il s'approcha d'Henry, l’œil vif.

"Comme tu peux le voir, je n'ai pas besoin que tu me répètes, ici mon petit, tu t'écrases. Tu as pu t'en tirer une fois en Scandinavie, si j'avais su avant, tu ne serais pas repartie la queue entre les jambes."

"Aamos, nous ne sommes pas seul !"

"Sans déconner les gars, qui est le petit comique qui m'apprend ça ?"

"Non, je veux dire, quelqu'un qui arrive, quelqu'un qui n'est pas de notre horde."

Aamos était trop concentré sur Henry, il n'avait pas perçu la présence. Maintenant qu'il s’arrêtait, il pouvait humer l'air. Une sourire satisfait frémit sur ses lèvres.

"Elle arrive !"

*******


Élisabeth courrait à en perdre haleine. Elle avait bien entendu et perçu Henry lui parlait, se battre contre sa programmation en sortant de l'infirmerie. L'instant de quelques secondes ses yeux étaient même redevenus verts. Elle ne pouvait pas rester sans rien faire. Elle avait profiter que Samuel et Aiden soient concentrés sur Evens pour filer et rejoindre Henry dans la forêt.

Elle avait senti toutes ces créatures et n'avait même pas réfléchi une seconde. Elle avait juste peur pour Henry. Elle se savait pas vraiment ce qu'elle allait faire, ni comment, tout ce qu'elle savait, c'est qu'il fallait agir et vite.

Pour aller plus vite, elle se transforma en loup. Elle fût étonnée de voir une sorte de haie d'horreur lui faire face en arrivant sur place. Une centaine de personne lui faisait face mais lui laissait le chemin libre. Comme pour l'inviter à avancer vers le centre. D'ailleurs c'est là qu'elle aperçue Henry prisonnier de plusieurs hommes qui le maintenaient fermement. Son cœur chavira, même en louve.

"La belle Hiilos, regardez moi cette merveille mes frères. Je dois reconnaitre que cet enfoiré de Grant a fait du bon boulot sur toi, tu es splendide. Que viens-tu faire ici ?"

Élisabeth se matérialisa en humaine. Elle abordait un survêtement entièrement noir. Elle avait progressé depuis les sous vêtements de Scandinavie. Son regard se porta immédiatement vers Henry.

"Lâchez le !"

"Ça ne va pas bien mademoiselle, cet homme est un danger, il doit mourir. Il serait suicidaire de le libérer, même face à une horde d'hybride, surtout face à une horde d'hybride."

"L'humain est toujours là. Le Henry que j'ai connu cet été est toujours là, vous ne pouvez pas le tuer, pas comme ça, pas avant d'avoir essayé..."

"La ferme ! Tu es plus belle quand tu ne parles pas ma jolie ! Que tu es eu une histoire de cul avec ce guignol, ça ne m'intéresse pas. Je suis pas là pour entendre pleurnicher les fillettes sur leur amour perdu !"

Élisabeth se renfrogna. Elle n'arriverait à rien comme ça.

"Qu'est-ce que tu veux ?"

"Ce que je veux ? Vraiment ? Tu me demandes ? Comme c'est aimable de ta part. Ce que je veux, c'est toi. Toi dans ma horde, toi en Scandinavie. Regardes...."

Il leva la main pour montrer les créatures présentes tout autour d'eux..

"Regardes la famille que tu pourrais intégrer. Tu ne serais plus jamais seule, plus jamais incomprise. Plus jamais oubliée. Plus jamais différente."

Élisabeth regarda un par un chaque membre de cette armé. Deux personnes avancèrent subtilement devant les autres. Élisabeth eut le souffle coupé. Elle ne pouvait plus décrocher son regard. Ludwig et Valdemar. Les larmes lui montèrent aux yeux d'un coup. C'était la première fois depuis des mois qu'elle les voyait. C'est en les regardant ainsi qu'elle se rendit compte combien ils lui manquaient. Elle baissa les yeux. Elle était totalement perdue.

Aamos souriait, il avait réussi son coup, la louve était déstabilisée, le cœur étirait entre l'amour et la fraternité. Il savait qu'avec l’appuie de ses deux frères, Eli aurait un choix difficile à faire.

"Qu'en penses-tu ? Une famille contre sa vie ?"




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 434
Masculin
Nombre de messages : 1235
Age : 25

Feuille perso
Nom: Shino Dewei Wen
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Chasseur Chassé Lun Déc 07 2015, 20:10




Chasseur chassé

31 OCTOBRE
Previously on HarryPotterWorld...


C'est la bataille à Poudlard! Centaure attaque et Evens blessée. Le programme Van Helsing est activé. Et maintenant il a fuit de l'infirmerie.

Connard de loup. Il n’ose même pas m’affronter en combat singulier. J’aurai du m’en douter. Lancer des larbins comme ça. J’avais réussi à en blesser un mais le résultat fut le même. Je fus attrapais, pieds et mains. Je ne pouvais plus bouger. Bon sang ! Mais bordel connerie. Et ils commençaient à me retirer mes armes. Certains se brulèrent les doigts dut au fait qu’il y avait certaine flèches avec des pointes en argent. Par contre l’alpha commença à examiner tout ce que j’avais. Un vampire se fit injecter du sang de mort au niveau du bras. Ah bien fait pour lui. Je profitais pour dire :

- Ça rend mieux au niveau de la jugulaire ce petit cocktail. Parfait pour paralyser et tuer sans problème.

Puis vint le tour de mes flèches explosives. J’entendis un loup hurlait dut au fait qu’il était entrain de bruler. Le bruit de cette explosion risquait de faire ameuter du monde. Quoi que non à cause de la bataille avec les centaures il risquait de ne rien se passer. J’entendis Aamos se moquer et s’excuser légèrement de ce l’avoir burler. Je soupirais en disant :

- C’est bien des animaux pour ne pas comprendre comment cela fonctionne. Même un enfant de quatre ans saurait s’en servir.

Je sentis Aamos s’approcher de moi. Qu’est-ce qui comptais me faire celui là ? Il m’annonçait qu’avant il m’aurait réglé mon compte ? Je me mis à rire avant de lui dire :

- Mais oui mon toutou, c’est pour ça que t’as envoyé tes chienchiens chercher la baballe, hein ?

Vladimir annonçait que quelqu’un arrivait. Je me demandais bien qui sa pouvait être. Lorsqu’il annonça qu’elle arrive. Je ne comprenais toujours pas. Sauf si c’était la putain de catin de louve dont mon hôte était éprit. Elle était venue pour savoir s’il était toujours là. Ben oui il était toujours mais pu pour très longtemps. Il fallait simplement qu’elle meurt ou attendre deux semaines. C’est ce qu’on m’avait dit. Je tournais la tête vers elle qui arrivait en loup d’une manière pour le moins surprise.

*******


C’était donc là. Bon et bien voilà qui risquait d’être fort intéressant. J’avais assisté à tout ce qui c’était passé sans rien faire, sans agir pour voir ce qui se passerait. Et là je devais admettre que c’était du grand art. Aamos me surprenait. J’avais appris pour sa petite résistance et il fallait le reconnaître que c’était bien joué. Mais entrainer cette petite pas question. Je n’étais pas encore sur mais une telle ressemblance était frappante et je ne pouvais que être sur de moi. Je décidais alors d’envoyer Juliette attaquer la meute. Un chien-loup sans odeur, grâce à un sort ainsi qu’elle soit invisible à cause d’une potion à effet permanent. Cela avait de quoi surprendre. Elle fonça droit vers la meute bousculant plusieurs loups-garous qui tenait l’homme au centre, puis elle frappa dans la meute. Je décidais de la siffler afin qu’elle rentre avec moi. Elle eut le temps de faire suffisamment de dégâts pour que cela change la donne. Souriant je disparaissais avec elle dans l’ombre de la nuit.

*******

Je ne savais pas ce qui c’était passé mais en tout cas j’avais réussi à me libérer. Le pourquoi du comment était une autre histoire. Je fonçais récupérer mes flèches et mes autres armes avant de me trouver face à Aamos. Souriant je tirais une flèche sur lui, mais il l’arrêta avec sa main avant qu’elle atteigne sa cible. Le toisant du regard je disais :

- Prêt à te battre le gros lourdaud ? Car moi j’attends que ça.

J’armais une flèche standard et j’attaquais lui plantant une flèche dans l’épaule, mais cela ne semblait rien lui faire. Cela risquait d’être un combat difficile. J’encochais une flèche d’argent prêt à intervenir.







Henry:
 

Autre:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 995
Féminin
Nombre de messages : 3658
Age : 26

Feuille perso
Nom: Seamus McGregor
Maison:
Age: 18 ans

MessageSujet: Re: Chasseur Chassé Lun Déc 07 2015, 21:23

Valdemar
Chasseur Chassé

La haine était si vive qu’elle le consumait de l’intérieur. Depuis que le regard de Valdemar s’était posé sur Henry, le vampire s’imaginait toutes les tortures qu’il aurait aimé lui faire subir. Aamos et Vladimir se le disputaient comme des enfants gâtés. Ils ne comprenaient pas ce que cet humain représentait pour lui. Il n’avait qu’une seule envie, c’était de le voir se vider de son sang sur la terre fraiche jusqu’à ce que la vie l’ai complètement quitté, jusqu’à ce que son coeur émette son dernier battement. Henry était tout ce que Valdemar haïssait chez les humains. Leur façon de croire qu’ils étaient les êtres supérieurs, qu’ils étaient la norme. Ils n’étaient rien, des mécréants, une sous-espèce qui serait bientôt obsolète face à la puissance des créatures de la nuit.

Valdemar perdait patience, chaque battement de coeur de l’humain était un battement de trop. Pourquoi voulaient-ils le garder en vie ? Le vampire bouillonnait de l’intérieur. Si Ludwig n’avait pas la main posée sur son épaule pour l’empêcher de foncer sur sa cible, cela ferait longtemps que l’humain ne serait plus de ce monde. Ils n’avaient pas le droit de le garder en vie. D’en faire un des leurs ! Hors de question ! Il avait touché sa soeur ! Bon sang !

Le vampire n’avait pas l’habitude d’obéir aux ordres, ce n’était pas dans sa nature mais il savait que l’instant était grave et qu’il était de son devoir de protéger son espèce. De se rallier aux siens. Cependant, une part de lui voulait se rebeller contre ces ordres qu’il ne comprenait pas.

Alors que ses yeux étaient vissés sur l’humain, immobilisé par ses alliés, il sentit sa présence. Elle était là. Et elle venait pour l’autre. Un grognement guttural vibra au fond de ses entrailles.

L’amour et la haine pouvait être si proche dans des instants comme celui-ci. Il aimait sa soeur comme il n’avait jamais aimé personne mais savoir que celle-ci pouvait risquer sa vie pour un être pareil inhibait tous ses sentiments. Sa déception était si grande qu’elle lui lacerait le coeur. Il ne comprenait pas qu’ils puissent avoir des avis si divergeant sur une personne, eux qui avaient tellement de choses en commun.

Enfin, les autres remarquèrent sa présence. Pas trop tôt… Les instants qui suivirent furent plus douloureux pour le vampire que toutes les blessures qu’il avait pu endurer au cours de sa vie. Elle voulait le sauver. Cette ordure. Elle n’avait de yeux que pour lui. Elle n’avait même pas senti la présence des siens. De ses frères. Ses amis de toujours. Quand Aamos lui fit sa proposition et qu’enfin elle posa les yeux sur les deux vampires, Valdemar soutint son regard. Il pouvait voir les larmes dans ses yeux malgré la pénombre. Il sentit le déchirement qu’elle éprouvait.

Le temps semblait s’être arrêté. Valdemar était pendu aux lèvres de sa soeur. Leur avenir dépendait de ses paroles. Et si elle le choisissait ? L’humain ? Ils l’auraient définitivement perdue. Ils ne seraient plus une meute, ils ne seraient plus une famille. Et ça, Valdemar ne le supporterait jamais.


Il y eu soudain une certaine panique dans les rangs. Obligeant Valdemar à détourner son regard de la louve. Quelque chose avait dispersé les hommes qui tenaient l’humain. Celui-ci avait réussi à se « libéré » même s’il restait entouré par des dizaines de créatures bien décidées à réduire en pièce la cause de cette réunion. Ludwig avait lâché l’épaule de son frère dans l’agitation. Valdemar s’était déplacé derrière Henry qui tenait en joue Aamos. Mais le vampire ne regardait pas l’humain, c’était toujours Eli qu’il fixait de son regard d’or. Il attendait toujours sa réponse. C’était elle qui avait la vie de l’humain entre les mains, contrairement à ce que celui-ci pouvait imaginer.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 30

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Chasseur Chassé Mer Déc 09 2015, 22:34


Élisabeth Hiilos
La Passion"La passion. Elle se cache au plus profond de nous-mêmes, elle fait semblant de dormir, elle attend son heure, et d'un seul coup, alors qu'on ne s'y attendait plus, elle se réveille, elle ouvre ses mâchoires et elle ne nous lâche plus. La passion nous entraîne, nous pousse, et finit par nous imposer sa loi et nous lui obéissons. Que pouvons-nous faire d'autre ?

La passion est la source des moments les plus rares, la joie de l'amour, la lucidité de la haine, la jouissance de la douleur. Quelquefois la douleur est si forte qu'on ne peut plus la supporter. Si l'on pouvait vivre sans passion sans doute serions-nous moins torturés, mais nous serions vides, espaces déserts, sombres et glacés. Sans passion nous serions véritablement morts.
"
Élisabeth



Chasseur Chassé Je regardais mon frère, comme s'il était le dernier survivant d'un monde apocalyptique. Je savais qu'il attendait ma réponse. Je savais ou du moins j'imaginais son émotion. J'avais besoin d'une famille, j'en avais besoin plus que tout autre chose en ce moment même. Je regardais Henry, qui n'était plus qu'habité par l'ombre de lui même, une créature programmée à tuer. Tuer tout hybride. Il m'aurait tué ce soir, moi et....

Voilà ce qu'il me fallait, les yeux brûlants de mon frère et ce raisonnement pour me décider. Je ne devais plus seulement penser à moi, parce que je n'étais plus seule maintenant. Je ne pouvais plus mettre ma vie en danger, et le meilleur moyen, c'était de quitter Londres, repartir au pays, celui qui m'a vu grandir.

C'est ce que je veux Val, je vous veux vous, parce que je ne pourrais jamais avoir ce qu'il me faut ici, surtout sans Henry. A quoi bon ? Je ne pourrais de toute façon pas finir mon stage, ni mes études ici. Je souhaite une vie différente que celle que j'ai connu.

Je ne veux pas une vie de lutte ou de désespoir pour mon enfant.

Henry ne devra jamais savoir que je porte son enfant, il serait l’abomination dont il n'arrêtait pas de me chuchoter à l'oreille ce soir. Un nœud me serait dans la gorge. Tout d'un coup, la panique envahissait la foule. Quelque chose semblait faire tomber vampires et lycan comme des quilles. Quel était ce sort ? Dans la panique, Henry avait réussi à se dégager. Voilà qu'il provoquait ouvertement Aamos maintenant. Son sort était déjà scellé. Même s'il ressortait vivant ce soir, je l'avais à jamais perdu.

Toujours ce regard posait sur moi. Il attendait des réponses, les réponses qui pourraient changer la vie de l'homme que j'aimais comme mon frère. Ma décision était prise, il me fallait la famille, mon lien avec ces sangsue était bien plus fort, sans doute parce qu'ils étaient ma vie entière depuis le début de mon bagne, de ma vie de louve. Peut-être parce qu'ils n'avaient jamais eu de telles paroles dans leur bouche à mon encontre, comme venait de le faire Henry. Même si Valdemar et Ludwig ne supportaient pas les loup garou. Et qu'ils étaient, à leur manière, programmés eux aussi pour ne pas supporter les bête poilus.

Comme si la foudre m'avait frappé je me mis à courir vers mon frère, arrivée près de lui, je sautais dans ses bras et le serrais comme si ma vie en dépendait, c'était d’ailleurs un peu ça. Comme pour répondre à Aamos, mais aussi à mes frères, je repris dans le cou de Valdemar les paroles de l'alpha.

"Je ne veux plus jamais être seule, plus jamais incomprise. Plus jamais oubliée. Plus jamais différente. J'ai besoin de toi pour ça Val, j'y arriverais pas sans toi !"

"Bien, c'est partie ! Reculez tous, il est pour moi !"

Aamos se transforma en loup instantanément. Il fonça sur Henry. C'était trop dur pour voir ça, je gardais mon visage enfouie dans le cou de mon frère. Je sentais son cœur battre si fort qu'il ne fallait pas être un loup pour l’entendre de la sorte.

"Ne m'abandonne pas !"

Pouvait-il ressentir que je n'étais plus seule ? Que j'étais enceinte ? J'espérais que non, je voulais lui dire tout ça. Mais je n'ai jamais eu le courage d'affronter son jugement. J'étais qu'une gamine de 17 ans, enceinte, qui plus est d'un tueur de créature programmé.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 434
Masculin
Nombre de messages : 1235
Age : 25

Feuille perso
Nom: Shino Dewei Wen
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Chasseur Chassé Jeu Déc 10 2015, 15:50




Chasseur chassé

31 OCTOBRE
Previously on HarryPotterWorld...


C'est la bataille à Poudlard! Centaure attaque et Evens blessée. Le programme Van Helsing est activé. Et maintenant il a fuit de l'infirmerie.

Aamos se changea finalement en loup et commença à charger quand la louve décida de suivre sa famille. C’était fort regrettable. Ça serait beaucoup plus difficile de la tuer une fois avec sa meute plutôt qu’avec moi seul. Je décochais une flèche à l’alpha et ce dernier continua de charger. J’eu le temps de plonger sur le côté et esquiver les crocs de ce dernier. Je chargeais une autre flèche et lui tira dans le flanc, mais rien à faire. C’était une brute qui ne ressentait pas la douleur. Il fallait tirer d’un coup sec en pleine tête. L’immense bête me fonça dessus mais je réagis trop tard. Les griffes du loup me tailladèrent le dos. Je poussais un léger cri de douleur. Je sentais mon sang couler tout le long de mon dos. Je me relevais mais il était déjà sur moi et il commençait à me griffer à me mordre, à m’arracher de la peau. Par endroit j’avais l’impression qu’il me mangeait des morceaux de cuisses ou de bras tellement je sentais ses crocs sur mon corps me retirer les morceaux de peau. Combien de temps ce supplice avait duré ? Une heure, dix minutes ? Je ne saurais le dire, toujours était-il qu’il s’acharnait sur moi tel une bête enragé. Mais c’était vraiment ce qu’il était qu’une bête enragé. Je commençais à perdre peu à peu le contrôle de moi et j’hurlais à chacune des morsures, chacune des griffures. Ma vision se troublait et je sentais que l’autre revenait.

J’avais repris le contrôle de mon corps et pourquoi faire ? Pour me faire déchiqueter par un loup. La douleur était insupportable. Je sentais mon corps faible s’accrochait tant bien que mal à la vie. Je ne perdais pas espoir. Mais mon corps était tellement faible que je sentais que je risquais de mourir. Aamos avait stoppé de m’attaquer, probablement pour me faire ressentir le désespoir et m’achever lentement. Je tentais d’ouvrir les yeux et je la vis de manière floue dans les bras de quelqu’un que je connaissais. Je tentais d’avancer un bras mais je n’y arrivais pas. Allez… il faut bouger. Bouge bordel ! Dit lui adieu au moins comme il faut. Je réussis dans un dernier moment de force à prononcer ces dernières paroles avant de sombrer dans l’inconscience :

- Tu n’es pas un monstre Lisa, mais moi si. Vit et soit heureuse. Je… je t… t’aime.


*******


Bon sang. Ce gamin était une vraie plaie. En plus cette petite avait choisi de rester avec sa famille. Bon et bien avec cette petite intervention, elle risque de rester sur Poudlard pour voir si son chéri était encore en vie ou non. D’un coup de baguette je le fis disparaître le corps inerte de ce jeune homme. Il était maintenant à l’intérieur d’un endroit dont moi seul avait l’accès. Je regardais le groupe de personne pour voir comment cela allait tourner mais je pris vite la poudre d’escampette. Aamos risquait de ne pas attendre longtemps avant de chercher partout son joujou.





Henry:
 

Autre:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 995
Féminin
Nombre de messages : 3658
Age : 26

Feuille perso
Nom: Seamus McGregor
Maison:
Age: 18 ans

MessageSujet: Re: Chasseur Chassé Lun Déc 28 2015, 14:32

Valdemar
Chasseur Chassé

Le regard planté dans celui de sa soeur, Valdemar pouvait voir la bataille interne qu’elle menait. La raison contre son coeur. Une part de lui s’en voulait de lui imposer ce choix mais jamais il ne l’admettrait. Une part de lui voulait son bonheur absolu, peu importe si c’était avec un homme qu’il méprisait. L’autre part ne pouvait se résoudre à la laisser aux mains d’un individu si bipolaire qui pouvait se réveiller un jour avec le désir irrépressible de l’éliminer. Il ne pouvait pas accepter un amour destructif, dangereux. Un amour qui l’empêchait d’être qui elle était vraiment, un amour qui la dénaturait. Elle ne le voyait peut-être pas aujourd’hui, mais elle méritait mieux. C’était pour son bien…

Soudainement, son corps s’anima, comme foudroyé par la finalité de sa décision. Elle les choisissait eux, sa famille, ses frères, sa meute. L’instant d’après, elle était dans les bras du vampire, le serrant comme si sa vie en dépendait. Valdemar en eut le souffle coupé. Il enfouit son visage dans ses long cheveux brun. Le soulagement qu’il ressentait était tellement fort qu’il aurait pu s’envoler. Elle lui demandait de ne jamais la laisser seule, elle avait besoin de lui, autant qu’ils avaient besoin d’elle. Le départ de Sam avait déjà fragilisé la meute, mais quand elle l’avait suivi en Angleterre, les deux vampires scandinaves avaient été privé d’une partie d’eux-mêmes. Ils n’avaient plus été entier jusqu’à cet instant.

« Ne m'abandonne pas ! »

« Jamais »

Aamos se transforma et fonça sur Henry. Cela allait être un carnage et Eli n’avait pas besoin d’assister à ça. Valdemar échangea un regard avec Ludwig et sans une parole, Eli toujours blottie dans les bras de son frère, ils s’eclipsèrent de ce lieu d’exécution. Ils arrivèrent au château en quelques instants, la louve, meurtrie était silencieuse, presque inerte dans les bras de Valdemar. Personne n’osait briser ce silence douloureux. Sentant la présence de Sam à l’infirmerie, c’est là qu’ils se dirigèrent. Ils avaient besoin d’être ensemble, pour Eli.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Chasseur Chassé
Revenir en haut Aller en bas
 
Chasseur Chassé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» ? évènement 015 ; Chasse à l'homme dans la forêt interdite
» Chasseur chassé. [Flashback][Fili][Terminé]
» Chasseur Chassé
» Un chasseur sachant chassé ...
» La Grotte du Chasseur
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum de Harry Potter World ::  :: Poudlard :: La forêt interdite-