Le forum est désormais fermé aux inscriptions. Retrouvez sa nouvelle version ici : New Harry Potter World



Partagez | 

Le temple moldu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 30

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Le temple moldu Ven Nov 06 2015, 10:43
DÉBUT OCTOBRE


Evens poussa délicatement une immense porte qui était prise dans la végétation. Elle poussa juste assez pour qu'un corps passe de côté dans l'ouverture. L'endroit était immense.

"Samuel m'a dit que c'était certainement une très ancienne bibliothèque moldu. Ça fait des jours que j'ai envie d'y aller avec toi !"

Elle observa le garçon, comme s'il était un présent qu'elle avait reçu pour Noël. Nul doute que cet endroit allait lui plaire, elle attendait la réaction du Serdaigle.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 27

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Le temple moldu Ven Nov 06 2015, 23:06
Aiden fit une moue boudeuse quand la blonde le rattrapa et surtout le dépassa. La légèreté de la vampire l'avantageait vraiment dans leurs courses folles. En plus, elle osa se moquer de lui ! Il lui tira la langue comme un gamin.

"Bien, bien, je le rends." Répondit le garçon quand la jeune femme décida de lui donner son gage. Il avait perdu... encore. Il allait finir par se vexer ! Il la laissa installer le bandeau sur ses yeux.

"Je te suis." Déclara d'une voix chantante le garçon. Il râla une bonne partie du chemin pour faire bonne mesure. Avancer en aveugle avec autant d'obstacle que dans une forêt n'était quand même pas simple.

"C'est ça ! Moque toi de moi." Il cligna un peu des yeux avant de se réhabituer à l'éclairage nocturne.

"Où est qu'on est ?" Questionna le garçon avant de suivre la blonde dans ce qui semblait être un ancien temple ? Ils entrèrent sans attendre et Aiden ouvrit la bouche pour dire quelque chose, mais resta sans voix. Il avait juste envie de fureter dans tous les sens, sa curiosité était à son comble.

"C'est quoi cet endroit ? Ça a l'air génial !" S'exclama le jeune homme émerveillé. Son côté serdaigle se réveillant en apercevant tous ces livres.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 30

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Le temple moldu Sam Nov 07 2015, 17:06
La jeune femme avait un sourire rayonnant, elle savait que ça allait lui plaire, et elle s'amusa de voir le visage du Serdaigle illuminé par tant de curiosité.

"Mon frère me dit que c'est moldu, mais nous n'avons pas tout fouillé encore, juste cette bibliothèque."

Elle marcha et attrapa un magazine.

"Les images ne bougent pas, c'est des histoires d'homme qui ont des pouvoirs, comme les sorciers ?!?"

La jeune femme rigola doucement. Elle feuilleta un peu plus attentivement le livre, elle venait de tomber sur une BD Moldu de Superman.

"Ce mec là, il sait voler et il lance du feu par les yeux. Oh et il peut geler des gens en soufflant dessus !"

Elle enchaina les découvertes. Batman, Green Lantern, Iron Man, les X-Men...

"Les Moldu sont fascinés par les pouvoirs ! Ils font quand même peur..."

Elle venait d’apercevoir les méchants des Comics qui se servaient de leur pouvoir à des fins mauvaises et personnelles. Evens faisait le lien avec Voldemort.

"Mais ils ont toujours un bon pour tuer le mauvais. Harry Potter est donc un super héro" S'amusa-t-elle. Elle reposa les livres.


Evens s'approcha de la statue qui représentait un homme qui tuait un jeune dragon. Elle fronça les sourcils.

"Tu crois que c'est vrai ? Qu'un moldu s'est déjà battu contre un dragon ?"

Son attention se porta alors sur un livre où la couverture était semble-t-il un vampire. Elle regarda l'histoire au dos.

Underworld a écrit:
Depuis des siècles, deux races immortelles et légendaires, les lycans (plus connu sous le nom de loup-garous), et les vampires, se livrent un conflit sans merci, à l'insu du regard des humains. Dans ce conflit ancestral qui perdure de nos jours, Selene, une guerrière vampire impitoyable appartenant aux Death Dealers, chargés d'éradiquer les lycans, cherche à venger sa famille, exterminée par ses adversaires.

Evens écarquilla ses yeux.

"Aiden vient voir ça !"




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 27

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Le temple moldu Sam Nov 07 2015, 23:19
Aiden regardait un peu partout fasciné par ce qui l'entourait. Le temple ou peut importe ce que c'était avait l'air vieux. Si des moldus l'avaient créé ça devait dater de bien avant la création de l'école ! Ou alors personne ne s'était rendu compte de leur présence ? Les questions tournaient dans l'esprit du garçon, son esprit aiguisé de serdaigle cherchait des réponses.

"C'est ce qu'on appelle des supers héros Evy. Tu sais les moldus sont fascinés par les capacités surnaturelles depuis longtemps. Ils en ont peur mais elles les fascinent. Même-ci je crois que le monde moldu d'aujourd'hui serait moins effrayé par nos capacités, après tout ils pourraient certainement nous détruire et ils sont largement supérieur en nombre." Ajouta le garçon ses yeux s'arrêtant ici et là pour lire les titres des livres ou des revues qu'il y avait un peu partout. Étrangement le temple contenait des revues récentes enfin d'une vingtaine d'année... Cela voudrait dire que quelqu'un les avait amené ici... Pourtant des moldus n'aurait jamais pu oasser inaperçu dans cette forêt, si ?

Aiden se tourna vers la blonde quand elle le questionna, il observa lui aussi la statue en se rapprochant de sa petite-amie.

"Je ne pense pas... à part si le moldu était aidé d'un sorcier." Il haussa les épaules, c'était difficile à dire, mais il ne pensait pas cela possible. Il s’approcha de la jeune feme d'un pas vif et lu par dessus son épaule.

"Et bien, à croire que nous devrions nous détester d'après ce torchon !" Se moqua gentiment le garçon. "Mais quand on y réfléchit, j'ai du mal avec les autres vampires, surtout le sures souches." Ajouta le garçon pensif.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 30

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Le temple moldu Ven Nov 13 2015, 10:41
"C'est ce qu'on appelle des supers héros Evy. Tu sais les moldus sont fascinés par les capacités surnaturelles depuis longtemps. Ils en ont peur mais elles les fascinent. Même-ci je crois que le monde moldu d'aujourd'hui serait moins effrayé par nos capacités, après tout ils pourraient certainement nous détruire et ils sont largement supérieur en nombre."

Evens frissonna à cette idée. Être détruit par des moldu ? C'est vrai que leur communauté était plus petite. Ils sont effectivement mieux cachés. Mais elle était toujours attirée par les sans pouvoirs. Il fallait qu'elle en rencontre un, un jour... Mais que fait donc ce temple ici ? A quelques centaines de mètres de l'école ?

"Tu connais tout ça ? Tout ces livres ?"

Le Serdaigle connaissait peut-être les revues moldu ? Evens était totalement perdu. Mais de voir son loup si curieux l'amusait. Evens reposa le livre d'Underworld. Elle ne s'imaginait pas s'entretuer avec une autre espèce. Devoir lutter contre Aiden par exemple.

Elle se souvenait dans les forêts scandinaves, avoir du tué d'autres créatures magiques. C'était déjà assez abominable de vivre avec ça. Puis elle regarda son loup, si beau. Elle était vraiment heureuse.

Elle n'avait plus de craintes. Elle savait où elle allait. Tout ce qu'avait pu dire son père, sur l'amour, les liens. Elle s'en moquait bien maintenant. Il allait falloir qu'elle prévienne ses parents justement, elle imaginait déjà leur tête. "Hello je vous ramène un loup à la maison !".

Elle était encore bien loin de se douter de ce qui se jouait en coulisse. Le Ministère, l'arme secrète Allen, que son père n'était pas son père, qu'elle était le fruit d'une expérience avec son frère. Et que si son père l'avait interdit à l'amour, et éloigné de son frère, c'était pour la simple raison que ça pouvait foirer son formatage au contrôle.

"Mais quand on y réfléchit, j'ai du mal avec les autres vampires, surtout le pures souches." Avait répondu l'adolescent la sortant de ses pensées familiales.

"C'est parce que je ne suis pas n'importe quelle vampire hein ?!" Dit la jeune femme en frottant son nez contre le sien, un large sourire sur ses lèvres.

"Que fait ce temple ici ? Il est plus vieux que Poudlard tu crois ? Il était là avant, après ? Un sorcier fan des moldu aurait pu faire ça ?"

L'endroit lui semblait trop immense pour que ce soit possible. Mais si ça l'était, qui était-il ?




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 27

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Le temple moldu Dim Nov 15 2015, 12:18
Aiden rit un peu.

"Oh non pas tous, disons que je connais ce genre d'écrits ! Il y en a bien trop pour que je les ai tous lu un jour."

Le regard d'Aiden voguait d'un bout à l'autre de la pièce. Cet endroit était vraiment étrange. Il fit un sourire à la jeune femme à sa question,il l'attira contre lui et embrassa ses lèvres.

"Bien sûr, tu es unique." Ricana le garçon en relâchant sa blonde.

"Et bien au vu des revu cet endroit me semble plus récent que l'école, mais qui sait peut-être qu'il n'a été abandonné qu'assez récemment ? C'est difficile à dire. Toutes les hypothèses sont permises !" Ajouta le garçon avec un regard brillant. La curiosité des serdaigle n'était pas une légende et le jeune homme était particulièrement curieux de l'endroit et de son histoire.

"Il y a d'autres pièces ?" Questionna Aiden à sa vampire. Il regardait un peu partout essayant de détecter un passage pour une autre pièce. Un temple était rarement composé d'une seule pièce.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 30

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Le temple moldu Mar Nov 17 2015, 18:39
"Unique ! Ça me va !" Dit-elle avant de répondre à son baiser.

La jeune femme était toujours dans une contemplation de la passion et de la curiosité grandissante de son cher et tendre.

"Plus récent que l'école ? Comment étais-ce possible ?" Dit la jeune femme rêveuse, sans vraiment attendre une réponse.

Evens se souvenait de l'histoire de Poudlard qu'elle avait eu à son cours d'histoire de la magie. Selon les différentes sources, le collège Poudlard aurait été construit il y a plus de mille ans, alors que les sorciers souffraient encore de persécution de la part des Moldus. Les quatre plus grands sorciers de l'époque, amis de longue date, décidèrent de s'unir pour créer un lieu d'épanouissement, d'apprentissage pouvant également servir de refuge aux sorciers. Godric Gryffondor, Helga Poufsouffle, Rowena Serdaigle et Salazar Serpentard bâtirent leur propre école de sorcellerie, qu'ils baptisèrent "Poudlard" et partirent très vite à la recherche de sorciers possédant les aptitudes nécessaires pour enseigner la magie aux élèves.

"Ou bien la bâtisse est vieille, mais des gens viennent ici rajouter des revues ? Alimentent le temple ? Des fans de moldu ? Des tordus ? des Serdaigles ?" Lâcha-t-elle dans un rire contenu.

D'autres pièces ?

"Je n'en sais rien, allons voir ?! Samuel ne m'a montré que celle ci." Un sourire malicieux s'afficha sur son visage angélique. Une nouvelle aventure avec son loup ? C'était pas de refus.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 27

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Le temple moldu Mer Nov 18 2015, 01:03
Le garçon se remémorait lui aussi ce qu'il savait sur l'école, et il devait bien avouer qu'il était difficile d'envisager que le temple ai été construit après Poudlard... A moins que celui-ci soit autant sorcier que moldu. Tant de questions dans sa tête...

"Je ne sais vraiment pas, mais c'est étrange. Le temple à l'air vieux pourtant. Tu n'as peut-être pas tort en supposant que quelqu'un apporte des livres ici. Les serdaigle auraient au moins prient soin des livres. Mais surtout ils les auraient classé avec une maniaquerie reconnaissable." Ajouta le garçon avant d'éclater de rire à son tour.

"Et bien qu'attendons nous ?" Sourit le garçon avant de s'avancer plus avant entre les rayonnage et de tomber sur une porte. Il tourna la poignée et ouvrit la porte dans un grincement sonore. Ça devait faire longtemps que ça n'avait pas été ouvert.

Un long escalier semblait descendre dans les entrailles du temple. Pourquoi ç se finissait toujours par des escaliers sous terre ?





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 30

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Le temple moldu Mer Nov 18 2015, 14:18
Evens suivit Aiden à la naissance d'un escalier. Elle regarda le demi-loup surprise. Ce temple va sous terre ? Elle ne se sentait pas inquiète. N'importe quel adolescent aurait peut être fait machine arrière, mais la jeune femme n'avait pas peur, surtout en présence de son loup.

Elle lui saisit la main, entrelaçant leurs doigts. C'était comme une décharge qui s'installa jusque dans son ventre. Ce contact était si agréable avant, il l'était encore plus maintenant qu'elle savait qu'il lui appartenait.

"Allons y darling !"

Après quelques mètres de descente, il arrivèrent devant un spectacle époustouflant. Une pièce immense qui donnait sur plusieurs portes. Au centre, un symbole en relief. Sorcier ? Moldu ? Impossible de se prononcer sans s'avancer plus près. La pièce était chargée d'une étrange tension. Peut-être de la magie ? Evens n'arrivait pas à déterminer. Ses poils se hérissèrent, ses yeux brillèrent, sans qu'il lui semblait que son vampire se manifeste.


"Qui êtes-vous ?"

Evens eut un mouvement de sursaut. La voix venait de partout. C'était comme un Sonorus. Elle resserra plus fort sa main sur celle d'Aiden. Ils n'étaient pas seul ?

"Des hybrides !"




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 27

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Le temple moldu Mer Nov 18 2015, 21:06
Aiden serra la main d'Evens dans la sienne, il avait hâte de descendre. Ça pouvait paraître un peu fou et inconscient mais après cet été rien ne pouvait leur faire peur. Ils descendirent les escalier prudemment, ça semblait vraiment loin sous terre. Ils arrivèrent sur une pièce aux dimensions pour le moins impressionnantes. Aiden était excité comme une puce, il ne savait même pas ou poser son regard. Qu'est ce que c'était que cet endroit ? Plus ils avançaient, plus la tension se faisait sentir dans l'air. Son instinct semblait sur le qui vive. Étrangement Evens semblait dans le même état. Il y avait vraiment quelque chose de pas net.

Aiden sursauta presque en entendant des voix venant de nul part. Qu'est ce que c'était que cette blague ? Il sentit la main de sa douce lui serrer la main. La voix retentit encore et le fait qu'elle ait pu identifié qu'ils étaient des hybrides était inquiétant ! Soudain un bruit de pierre glissant raisonna dans la pièce. En ce retournant le jeune homme pu voir que l'endroit d'où il venait était clos... On venait de les enfermer dans cette salle ? Mais pourquoi ?

"Ravi de vous rencontrer, nous aussi ! Auriez vous l’amabilité de vous montrer et de nous donner une raison à notre enfermement soudain ?" Questionna Aiden avec un ton faussement joyeux, badin. Pourquoi il devait traiter toutes les situations grave avec un humour douteux, il ne savait pas lui même. Certainement que ça le déstressait de faire le pitre.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 30

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Le temple moldu Jeu Nov 19 2015, 13:52
Evens regarda la grosse pierre boucher leur sortie. Tout d'un coup l'idée d'aller en bas était devenue la plus mauvaise idée de la soirée. Mais au moins, elle n'était pas toute seule. Et son inquiétude ne grandissait pas plus que ça. Le comportement d'Aiden si calme dans les situations stressant la contaminer, pour l'instant. Aiden eut sa réponse qui ne tarda pas.

"Nous sommes quatre. Nous sommes Légion. Nous sommes Légendes de vos jours. Nous ne pardonnons pas. Nous n'oublions pas. Redoutez-nous."

Quatre voix différentes avaient annoncé tout ceci. Les phrases prenaient écho contre les murs, intensifiant l'effet sonore impressionnant.

"Il y a de nombreuses années les Moldus ont déclaré la guerre aux Sorciers. Nous nous sommes réunis pour offrir à cette communauté un lieu de refuge, un lieu d'étude. Pourdlard a été construit voilà plus de mille an. Ce lieu dont vous avez franchit les portes est un échantillon de l'école, un lieu d'essai et de test."

Evens resta bouche bée. Incroyable. Fascinant. Terrifiant. Oppressant. C'était des sentiments et émotions qui l'envahissait. Elle ne lâchait pas la main de son loup. C'était les quatre fondateurs de l'école ? Vraiment ?

"Chaque porte ouvre sur un test. Nous avions mis cela au point, avant de créer le ChoixPeau. Chaque test permet de développer ses qualités les plus profondes. Nous n'avions pas pensé aux sorciers de souches hybrides. Nous allons devoir aménager ces tests."

Un bruit sourd, un grondement profond, comme venant du tréfonds de la terre retentit dans la pièce. Les murs tremblèrent, le sol vibra, la poussière des murs tomba au sol. Des bruits de pierre, de craquement, de déchirement s'entendaient derrière chaque porte. Il était difficile de tenir debout.

"Si vous voulez sortir, vous devez franchir jusqu'à la dernière pièce. Avancez-vous. Armez-vous et ressortez si vous en êtes dignes !"

Une porte devant eux grinça, et la porte en pierre s'ouvrit légèrement. Au dessus, sous le lierre on pouvait lire : « Draco Dormiens Nunquam Titillandus »

Evens regarda Aiden. Il était de toute façon évident qu'ils ne sortiraient pas comme ça. Il fallait entrer. Elle saisit sa baguette dans sa main.

"Je savais qu'on aurait dû tout simplement rentrer dormir !" Lâcha la jeune femme, beaucoup moins tranquille que tout à l'heure, mais s'essayant à l'art de l'ironie Trask.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 27

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Le temple moldu Ven Nov 20 2015, 23:32
Aiden trembla presque d'excitation face au danger. Les voix parlèrent à nouveau, elles étaient quatre et si ce qu'elles disaient étaient vrai... C'était juste la découverte la plus extraordinaire ! Aiden eut un sourire un peu déplacé au vu du contexte. Il était tout de même question de mise à l'épreuve... Mais, le mettre à l'épreuve le rendait juste extatique ! On parlait des fondateurs de Poudlard ! Nom d'un Garou mal luné ! Son petit cerveau de serdaigle allait faire une surchauffe, c'est à peine si il fit cas de la mise en garde. Ils pouvaient potentiellement mourir, mais là tout de suite, à cet instant il n'en n'avait rien à foutre. LES FONDATEURS, PAR MERLIN ! Il avait juste envie de sauter partout comme un gamin.

Evidemment, il ne le fit pas. Peut-être un peu refroidi par les tremblement qui secouèrent la pièce quand les voix se turent. Son regard croisa celui de sa demi-vampire, et il pouvait voir la même excitation se refléter dans les yeux de sa nouvellement petite-amie. Une porte grinça devant eux et ils purent lire la devise de Poudlard sur celle-ci... Bizarrement Aiden eut une impression étrange. Il fût coupé dans sa pensée quand Evens fit de l'humour.

"Tu oublie que c'est toi qui m'a entraîné ici Evy'chérie." Se moqua un peu le garçon avec un sourire amusé. Son regard se retourna vers la porte et ça lui sauta aux yeux. Il poussa un gémissement plaintif, ils n'étaient pas sérieux n'est ce pas ? Il serra sa baguette dans son poing et poussa la porte doucement. Elle s'ouvrit dans un grincement sinistre, on repassera pour la discrétion. Et ce qu'avait deviné le garçon se matérialisa, un dragon.

"Pourquoi il faut toujours que ce soit un dragon ?" Questionna Aiden avec un air un poil désespéré. Il n'avait jamais vraiment parlé de son aventure avec avec Shani avec qui que ce soit. Mais si on comptait cette fois là, la scandinavie et maintenant ! Ça commençait à faire de nombreux dragons en quelques mois !





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 30

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Le temple moldu Mer Déc 02 2015, 19:26
Evy'chérie. Il venait vraiment de m'appeler comme ça ? Pourquoi fallait-il que je rougisse ? Et dans un moment pareil ? J'entendais encore l'écho des Fondateurs. Aiden semblait être excité, je reconnais bien là mon Serdaigle. Le sourire que je voulais afficher ne se dessina pas sur mes lèvres, je me contentais de serrer sa main un peu plus fort alors qu'il poussait la porte dans un grincement sinistre. En me laissant entrainer par mon loup, je regardais une dernière fois l'inscription. Un Dragon. Ne réveillez jamais un Dragon qui dort.

"Toujours ?"

Pourquoi toujours ? Faisait-il référence à la Scandinavie et ce dragon qu'on avait croisé ? Il semblait y avoir autre chose. Dans la pièce sombre, on apercevait rien. Mais c'était sans compter à nos aptitudes d'hybride. Je plissais les yeux pour m'habituer dans les ténèbres. La porte claqua et je sursautais. C'était ridicule. Je me remis à regarder dans la pénombre. J'entendais la respiration d'Aiden, il avait l'air plus calme que moi, comme toujours je me calquais à son souffle pour calmer mon cœur. Mes yeux aperçurent quelque chose. Le dragon. Il dormait.



La lumière s'alluma dans la pièce. Je tressaillis, mais fort heureusement le dragon ne se réveilla pas. Je reprenais mon souffle. La pièce aux murs de pierre n'était pas très grande. Il y avait des têtes de Lion affichées un peu partout.

Un bourdonnement dans ma tête s'installa, comme si on cherchait à rentrer un connexion avec moi. C'était étrange et familier, comme quand Aiden essayait de me lancer des images mentales, mais ce n'était vraisemblablement pas lui. Et tout d'un coup :

"Le courage. L'une de mes valeurs que vous allez mettre à l'épreuve ici. Il vous faut sortir de cette pièce. Et l'unique porte se situe derrière le dragon qui dort."

Godric m'avait parlé directement dans la tête. Je regardais Aiden, avait-il entendu lui aussi ? Je n'osais même pas parler, de crainte de réveiller l'animal. Je lui faisais signe en tapotant mon doigts contre ma tempe.

Que cherchait Gryffondor ? Et les autres fondateurs ? Je ne comprenais pas vraiment tout ça, nous avions déjà été répartie avec Aiden. Il était clair qu'il allait falloir ruser et réfléchir. Les valeurs même de nos maisons. Cependant, en présence d'Aiden, je me sentais un courage que je n'aurais jamais soupçonné en son absence. Le dragon m'inquiétait, mais l'épreuve ne me décourageait pas.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 27

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Le temple moldu Jeu Déc 03 2015, 00:12
Aiden était quelqu'un d'entier et de naturel. Il ne s’embarrassait pas de faux semblants, c'est pour ça qu'il était plutôt évident quand il aimait ou n'aimait pas quelqu'un. Il ne savait pas mentir non plus, il était trop honnête pour ça. Posez lui une question directe et il y répondrait sans y réfléchir plus avant. Il savait réfléchir, évidement il n'était pas un serdaigle pour rien. Et quand la situation l'exigeait il pouvait être extrêmement rusé, mais il ne mentait pas si il pouvait l'éviter. C'est pour ça qu'il répondit avec un air blasé à sa chère et tendre.

"J'en ai rencontré un avec Shani une fois, c'est un peu comme ça qu'on est réellement devenu amis en fait." Sourit le jeune en se souvenant de leur rencontre avec le cracheur de feu dans la salle sur demande.

Une fois dans la salle sombre, la porte derrière eux se referma dans un grincement. Il faisait vraiment sombre quand la lumière arriva, ils purent voir un dragon au centre de la pièce. Il bloquait l'accès à la seule autre sortie de la pièce. Aiden pensa immédiatement qu'ils allaient devoir passer le dragon pour sortir de la pièce. La pièce était relativement petite, ils allaient forcément passer à proximité du dragon pour atteindre la porte derrière celui-ci. Aiden pencha la tête de côté en entendant la voix du fondateur dans sa tête. Une épreuve de courage, il n'y avait bien que Gryffondor pour penser qu'il fallait du courage pour passer un dragon. C'était de la folie furieuse, ou du suicide au choix... Pas du courage. Aiden hocha la tête quand Evens lui demanda si lui aussi avait entendu la voix dans sa tête par signe.

Il envoya par la suite des images dans la tête de la jeune femme. Sort de désillusion, un sort pour les odeurs et un pour le bruit, apparurent successivement dans son esprit. Aiden la questionna du regard, se serait un moyen pour passer sans avoir à réellement affronter un dragon. Il n'était pas assez fou pour croire qu'affronter la bête était une bonne idée. Et puis le pauvre bougre ne leur avait encore rien fait. Il serra la main d'Evens dans la sienne comme pour lui montrer son soutien silencieux.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 30

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Le temple moldu Jeu Déc 03 2015, 23:07
Je ressentais toujours un bourdonnement dans ma tête avant de réceptionner les images d'Aiden. En fait, c'était comme un grognement sourd que me ferait son loup. J'aimais de plus en plus ce genre d'image qu'on s'envoyait, ça me permettait d'en savoir un peu plus sur lui. Il m'envoyait là des images de lui en cours, je n'eus pas de mal à reconnaître les sorts qu'ils faisaient, pour les avoir moi même appris. Je renvoyais donc l'image mentale de mes cours pour le bruit et l'odeur et lui faire comprendre que j'allais les faire. Aiden saurait mieux que moi se charger du sort de désillusion.

Je devais me résoudre à lui lâcher la main. Ce que je fis le plus lentement possible, comme pour ne pas briser quelque chose. Je sentais vibrer en moi, comme quand notre cœur résonne à côté d'un haut parleur avec les basses à fond. C'était comme ça que je savais que notre magie était connectée. Ça vibrer en moi, comme la grosse caisse qu'on frappe avec la mailloche. Des étincelles crépitèrent quand nos mains se séparèrent. Les yeux de mon loup n'étaient plus que deux braises incandescentes, elle réchauffaient mon cœur.

Je levais ma baguette et entonnais d'un simple murmure la formule pour subtiliser l'odeur du dragon. Comme si une brise avait agit, des particules d'odeur - comme de la poussière - s'élevèrent au dessus du dragon et gagnèrent ma baguette en virevoltant au dessus de nous. Je penchais ma baguette vers Aiden qui fut recouvert de cette poussière. Je humais vers lui et frissonnais, il sentait le dragon, mes poils pouvaient en témoigner, car ils se dressèrent immédiatement, comme si le dragon me faisait face et que mon instinct me disait de partir. Je refis le même manège pour moi cette fois ci. Je m'avançais vers Aiden pour voir ce qu'il sentait, mais c'était aussi pour profiter un peu plus de lui. Hélas l'odeur du dragon ne me donnais soudainement plus envie et je me stoppais avant de l'embrasser.

Le bruit maintenant, je réfléchissais à ce que je pourrais faire. Nous rendre silencieux ? Mais comment ? Car j'étais sûre qu'en ouvrant cette porte derrière l'animal, elle allait grincer plus fort que celle de derrière nous. Soudain, je me souvenais d'un sort que j'avais pratiquais sur moi même. Le Sourdinam. Il fallait que je rende sourd ce dragon, ainsi, il serrait plus facile de faire autant de bruit qu'on voulait. Et se parlait !

Je levais ma baguette vers le dragon et murmura entre mes lèvres la formule adéquate. Rien ne se passait. Il fallait vérifier. Je regardais Aiden, la main tremblante je lui fis signe que j'avais tenté le sort de surdité. Une pierre sortait du mur, je m'en saisis et fit signe à Aiden comme si j'allais la jeter près du dragon. J'attendais son aval et surtout son sort.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 27

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Le temple moldu Ven Déc 04 2015, 23:18
Aiden était vraiment fasciné par leur capacité à communiquer sans mots. Il savait que ce genre de lien, il ne pourrait jamais rêver l'avoir avec personne d'autre. Et il ne le souhaitait pas, par ailleurs. Il était juste heureux de cet état de fait. Il compris rapidement ce que tentait de lui faire comprendre par image sa compagne. Il communiquait par image, mais aussi par impression, ressenti. Il fallait donc une bonne dose d'instinct et un connaissance de l'autre assez poussé pour que cette capacité soit utile. Il sentit bien qu'Evens n'avait pas vraiment envie de le lâcher alors il lui fit un sourire rassurant.

Il la regarda lancer ses sorts dans un murmure à peine audible. Le dragon ne sembla même pas les entendre. Rendre sourd le dragon ? Oh bonne idée, il n'était pas certain que le sort fonctionne sur le grand reptile, mais qui ne tente rien à rien ! Il lança d'une voix douce le sort de désillusion sur Evens, avant de psalmodier pour lui même. En quelques secondes ils ne se voyaient plus l'un l'autre. Bien qu'on pouvait deviner par de léger chatoiement dans l'air leur présence respective.

Le garçon réalisa qu'il allait devoir parler à voix basse pour signifier son assentiment. De toute façon le dragon ne pouvait, ni les voir, ni les sentir. Alors même-ci il les entendait, ils devraient pouvoir s'en sortir.

"Vas y Evens, voyons si ton sort a marché." Chuchota le garçon avec anticipation. Il était encore assez près de la jeune femme pour ressentir sa présence. Sa magie crépitait un peu, il espérait seulement que le dragon ne pouvait pas réellement sentir la magie. Sinon, ils étaient mal barré. Evens envoya le caillou qu'elle avait ramassé sur la droite, au moins si la bête entendait quelque chose, elle ne préoccuperait pas de l'autre côté.

La pierre sembla faire un fracas monstrueux dans le silence de la grotte. Aiden grimaça.


hrpg : le dragon se réveille ou pas ? Je sais pas si tu avais une idée précise ou pas XD





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 30

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Le temple moldu Dim Déc 06 2015, 19:14
Le bruit qu'avait fait la pierre me fit trembler intérieurement. Là c'était sûr que niveau discrétion ce n'était plus possible. Pourtant, le dragon ne bougeait pas. Le sort avait marché, ou bien le dragon était vraiment bien endormi. Les Fondateurs seraient ils aussi fous pour faire de telles épreuves ?

Je me retournais vers là où était supposé être Aiden et lui souriait, je me trouvais ridicule car il ne pouvait pas me voir, mais je savais qu'il pouvait sentir mon soulagement.

"Je pense que c'est bon, ne perdons pas de temps."

Je rasais le mur, faisant tout de même le moins de bruit possible. Je préférais passer par le côté de la queue de l'animal pour ne pas risquer que son odorat détecte notre odeur en pensant juste sous son nez, surtout si le sort était mal lancé.

Je sentais la présence d'Aiden près de moi. Arrivée devant la porte j'entendais un cliquetis. Je me tournais vers le dragon. Il dormait toujours paisiblement. C'était trop simple pour être vrai. La porte s'ouvrit cependant.

"Sortez ! La première épreuve est réussie. Aptitude de Serdaigle et de Serpentard. Aucun de vous n'a pensé à affronter le dragon directement."

Godric était sérieux ? Affronter le dragon était une qualité de Gryffondor ? Mais c'était suicidaire oui ! Je m'en fichais en fait, tant qu'on avait passé la première épreuve sans casse. Je pensais qu'on était déjà assez servi avec Aiden niveau affrontement.


J'avançais pour sortir et je retombais sur la première salle. Comment c'était possible ? Je ne me formalisais pas vraiment, tout était bizarre ici. Et puis on avait pas vraiment le temps. Une autre porte s'ouvrait sur le côté gauche de celle d'où on venait d'entrer et de sortir...

"Finite !"

Il fallait arrêter les sorts que j'avais lancé, surtout vis à vis de l'odeur, c'était trop insupportable. L'odeur d'Aiden me parvenait directement après la fin du mon sort. Que c'était agréable. Je humais cela avec délice. Je me dirigeais instantanément vers lui bien que j'avais l'impression de me diriger vers un mur. Ma main trouva facilement ses cheveux. Un mouvement dedans fit exploser des milliers d'odeur familière.

"Avancez-vous immédiatement vers la prochaine porte !"

Et bien, le moment de répit était court chez les Fondateurs. La voix avait changé, c'était à présent celle d'une femme, mais je ne savais pas de qui il s'agissait Helga ou Rowena ? Au dessus de la porte était inscrit une nouvelle gravure.

"Sans l'autre, la vie n'est plus qu'un labyrinthe sans fin"

"Entre, toi qui est à la fois érudit, créatif et plein de discernement. Cette épreuve va demander l'intelligence du Serdaigle."

Plus de doute sur la voix maintenant. Je me tournais vers Aiden, c'était pour lui ça. J’espérais qu'il n'allait pas rentrer tout seul, j'allais demander.

"Mais est-ce que..."

"Le vampire va s'approcher du vase qui se situe à la droite de la porte en rentrant, le prendre et attendre que ça se passe."

Attendre que ça se passe ? La porte s'ouvrait sous nos yeux, de la fumée, ou de la brume s'en échappait. Ce n'était pas vraiment accueillant. Cependant la voix de Rowena me poussait à entrer et faire ce qu'elle me disait. J'observais le vase.

"Avons-nous seulement le choix ?"

"Non, c'est ainsi que doit se passer l'épreuve. Vous prenez le vase et le Serdaigle s'avance dans la pièce, seul."

"J'ai confiance en toi. Quoi que ça puisse être, j'ai confiance en toi !"

J'étais sincère. Mes yeux étaient plongés dans celui que j'aimais. J'aimais le regarder, je pourrais passer une vie entière à le dévorer ainsi. Ses yeux ambre étaient comme un feu ardent qui veillait toujours sur moi, qui me permettait d'être réchauffée en permanence.

Il faisait froid dans cette pièce, pourtant à chaque fois que je croisais ses yeux, j'étais envahit de chaleur. Il était beau, peut-être parce que je l'aimais, peut-être parce que c'était seulement un fait. Mais ses yeux me transportaient jusque dans son âme. C'était la seule personne à m'offrir cela. Il fallait avoir une confiance totale en l'autre pour lui autoriser de lire à l'intérieur de soi aussi profondément. Avec Aiden c'était facile, pour nous deux, de se livrer totalement à l'autre. De partager notre amour, nos âmes. En le regardant ainsi, je pouvais entendre presque tout ce qu'il avait à me dire, mais surtout, je voyais qui il était vraiment. Et tout cela me rassurait. Il allait réussir cette épreuve, sans moi.

"Je t'aime !"

Après ces quelques mots qui sortaient du plus profond de mon être, je saisissais le vase et comme le disait Rowena Serdaigle, j'attendais que ça se passe. Tout d'un coup je ne sentais plus le vase et j'avais l'impression de m'effacer totalement. C'était réellement ce qui se passait. Mes bras n'étaient plus qu'une vapeur blanchâtre. Je me sentais partir, aspirais ailleurs. C'était une sensation proche d'un transplanage. Je ne pouvais même plus parler, je ne voyais soudainement plus bien. J'avais envie de hurler, mais je n'étais plus qu'une brume qui volait au dessus de ce qui ressemblait à un énorme labyrinthe.

Après quelques secondes, je me sentais revenir. J'étais pétrie de froid, mon corps se reformait solidement et ma peau était parsemée de gouttelettes d'eau. J'étais devenue l'instant de quelques secondes du brouillard. D'ailleurs il y en avait partout autour de moi.


Je sentais mon cœur accélérait. J'étais au milieu d'un labyrinthe, ça ne faisait plus aucun doute. Aiden allait devoir me...retrouver. J'étais presque sûre, au vu de l'épreuve avec le dragon, qu'on était pas seul dans ce labyrinthe.

Il ne fallait surtout pas que je cède à la panique. Nous pouvions communiquer avec Aiden. Il suffisait que je....je faisais le tour sur moi même. Il m'était impossible d'envoyer une image mentale précise à mon amour. Impossible, car tout ce ressemblait ici, chaque parois, chaque coin, chaque bosquet qui formaient de haut murs verdoyants. La brume épaisse qui faisait état dans ce lieu brouillait encore plus le paysage et la précision de l'endroit où je me trouvais. Cependant Aiden devait savoir que j'étais le bout du labyrinthe, il devait savoir que j'y étais. Je lui envoyais donc des images de ma présence au milieu de ces murs de verdure. Je n'avais aucune issue, je ne pouvais pas sortir, il n'y avait aucune ouverture dans ses parois vertes.

J'entendais des bruissements dans les feuillages, quelque chose m'observait. Avec ma baguette j’actionnais un Lumos et pointait cette dernière vers le bruit. Une sorte de créature assez grande sortie à travers les branchages et se rua sur moi. Je n'eus pas le temps de faire quoi que ce soit, j'étais déjà projetée vers le bord du labyrinthe. Quelque chose me pinçait le bras. Cette saloperie de bestiole venait de me mordre au sang. J'y crois pas ! J'avais deux belles traces de dents sur mon bras. Je pointais ma baguette en direction de la sorte d'elfe cramoisie aux yeux rouges et l'arrêta d'un stupéfix. La créature s'éclata au sol et je me rendais compte qu'il s'agissait d'un Chaporouge. Le comble ! Les Fondateurs étaient vraiment des comiques ! M'envoyaient des suceurs de sang, il fallait vraiment le faire.

D'autre créatures sortirent bientôt de la même manière que le premier, c'était sans compter ma rapidité à les neutraliser. Bientôt plus rien ne bougeait dans les parages. J'étais soulagée. j'envoyais une nouvelle image mentale à Aiden, toutes les créatures que j'avais stupéfixié devant moi. Cela devrait le rassurer. Du moins je l'espérais. Ça pouvait aussi l'informer du genre de créatures qui agissaient dans le labyrinthe.

Le temps se faisait long et le froid me gelait jusqu'à l'os. Le brouillard rentrait par le nez, la bouche et j'étais glacée de l'intérieur. Il me tardait de retrouver les yeux ardents de mon loup. Cela devait faire déjà plusieurs minutes, voire une heure que j'étais ici, je ne savais plus, c'était difficile, sans entendre un seul son, ou autre bruit qui me permettait de dire qu'Aiden n'était plus loin. Au contraire, j'avais un sentiment de solitude et de désespoir. C'était étrange, parce que ce sentiment grandissait au fur et à mesure que j'attendais ici, assise sans rien faire.

Il n'y avait rien autour de moi, seulement quelques pierres grises et brillantes. J'étais surprise sur le coup, car une grosse pierre qui était censée être devant moi, n'y était plus. Je regardais un peu partout et la grosse pierre s'était déplacée un peu plus vers ma gauche. Je devais me tromper, j'avais du mal observer. J'avais un peu le sentiment de devenir folle.

Aiden ne me retrouverait pas, c'était sûr. Je le savais maintenant. C'était impossible. C'était un piège. Peut-être que les Fondateurs n'aimaient pas les hybrides et qu'ils étaient déçu qu'on ait réussi l'épreuve du dragon. Ils avaient décidé de nous séparer pour qu'on meurt plus facilement. J'avais envie de tout brûler autour de moi. C'était peut être pas une si mauvaise idée que ça d'ailleurs. Aiden verrait le feu, les flammes.

Je saisissais ma baguette pour lancer un incendio qui ne fonctionnait pas. La brume était tellement épaisse que le feu s'éteignait presque instantanément. C'était pas possible. Tout était fait pour mettre des bâtons dans les roues. J'étais tentée de sortir de là en passant à travers le feuillage comme les Chaporouge, mais quand je passais mon bras dans le feuillage je fus piquée presque immédiatement par des dizaines de dards.

Je me sentais complètement étourdie. Ma vision se brouillait et j'avais le sentiment de planer totalement. Les seules créatures capable de faire ça était les Billywig, des insectes magiques natifs d'Australie long d'un peu plus d'un centimètre et de couleur bleu saphir étincelante. La piqûre du Billywig provoque le tournis suivi d'un état de lévitation.

Je ne pouvais pas continuer comme ça, essayais une nouvelle fois serait imprudent, si déjà j'étais piquée des dizaine de fois sur le bras, je n'imaginais pas passer mon corps entier. Et puis, il valait mieux que je ne bouge pas d'ici, ou sinon Aiden ne me retrouverais jamais. Il fallait que je reste. Je retournais à ma place et j’aperçus encore que la pierre avait bougé de place. Là ce n'était plus un doute, c'était une certitude. Je décidais de fixer ce cailloux un long moment. Mais rien ne se passait pendant que je le regardais.

Le sentiment de vide grandissait de plus en plus en moi. Tout était fini. Ça faisait déjà bien deux heures que j'étais là. Et Aiden ne s'était toujours pas manifesté. Tout était perdu. Les larmes commencèrent à perler sur mes joues. Je sentais le désespoir me consumer totalement, à me rendre complétement dingue.

Je ne trouverais jamais la sortie, j'allais pourrir ici et je ne reverrais plus jamais Aiden. L'homme de ma vie, alors même qu'on avait encore rien vécu ensemble après la révélation de notre amour réciproque. On avait eu aucun moments paisibles tous les deux à partager depuis qu'on s'était rencontré. Mis à par la première semaine de vacance chez les Trask.

Comme j'avais envie de revenir dans cette petite chaumière pleine d'amour et de joie. J'avais envie de revoir Gwen, sentir sa cuisine, entendre les rires et les blagues de Connor. Je regrettais de l'avoir amené ici. Je m'en voulais, et un sentiment de mort m'envahissait de plus en plus.

Je n'aurais pas pu profitait de cet état de grâce avec lui. Je me recroquevillais pour pleurer sur mon sort quand j'entendis un bruit, levant ma tête je vis que la pierre se transforma en une sorte de créature au corps velu et à la grosse tête grise dépourvue de poils. Elle était en train d'ouvrir une immense bouche comme si elle voulait me dévorer. Mon premier réflexe fut de la pousser avec mon avant bras, elle se releva pour rouler vers moi, mais ma baguette fut plus rapide. Une nouvelle bestiole stupéfixié.

Je me relevais alors et je fixais toute les pierres en lançant un sort sur chacune. Au total je venais de pétrifier sept Povrebines. Les sentiments qui m'avaient alors envahi disparurent d'un coup. L'espoir revenait en moi, plus rien ne me semblait perdu. Ce labyrinthe devait faire plusieurs kilomètres et si Aiden avait lui aussi autant d'épreuve que moi, il était normal qu'il mettait autant de temps. Regonflée à bloc, j'attendais une de ses manifestations après avoir envoyé l'image mentale de ces créatures dont le nom m'échappait.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 27

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Le temple moldu Mer Déc 09 2015, 01:01
Aiden garda son regard fiché sur le dragon pendant que la pierre faisait un barouf d'enfer. Et bien le sort devait fonctionner vu l’absence de réaction de la créature. Il sentit plus qu'il ne vit Evens sourire, son soulagement était perceptible à travers leur lien.

"Tu as raison." Répondit simplement le jeune homme avant de suivre la vampire sur le côté le plus stratégique afin d'éviter les naseaux de la bête.

Ils passèrent sans encombre, c'était presque suspect. Les paroles de Gryffondor ramenèrent Aiden au présent. Affronter le dragon directement ? Sérieusement ? Les gryffondors étaient suicidaires mais au point d'affronter un dragon frontalement ? Ils avaient quand même plus de jugeote que ça, non ? Enfin, il l'espérait... Parce que ça craignait un max dans le cas contraire ! Non mais c'est vrai quoi qui de sain d'esprit irait se jeter sous les dents d'un dragon ?

Gryffondor apparemment... Il préféra s'abstenir devant la stupidité d'une telle action !

Ils retombèrent sur la pièce qu'ils avaient quitté. C'était d’ailleurs assez étrange la magie qu'il y avait dans ce lieu. La magie et les sorts ou rituels utilisés étaient impressionnants. Et tout ça avait l'air vraiment fascinant mais ils n'avaient pas le temps de s'y attarder. Aiden arrêta les sorts de désillusion d'un murmure. Aiden devait bien avouer qu'il était bien plus agréable de se voir, mais plus encore de sentir leur odeur respective. Il accepta l’ébouriffement de ses cheveux avec un sourire. Ils furent interrompu par une voix sèche et indubitablement féminine. En lisant la citation au dessus de la nouvelle porte ouverte, Aiden eut un frisson désagréable. Il lança un regard inquiet à Evens.

Il fronça les sourcils devant le ton sec et la manière de parler de Rowena Serdaigle. Cette bonne femme était bien pédante, ça transpirait de chacun de ses mots. Il préféra complètement l'ignorer pour le moment. Il plongea dans le regard de sa vampire qui essayait de lui faire passer un maelstrom d'émotions aussi diverses que variées par un simple regard et par leur lien. Aiden fit un sourire resplendissant à la jeune femme.

"Je t'aime aussi, ma sangsue." Répondit le jeune homme avec une pointe d'humour. Il était très sérieux dans sa réponse, c'était bien plus le petit surnom affectueux qui était humoristique. Sa manière à lui de rassurer la jeune femme. Dés que la jeune femme s'effaça il frotta ses mains l'une contre l'autre avec une lueur déterminée.

"A nous deux la vieille, vous ne me faites pas peur !" Se moqua carrément le jeune homme en parlant à Rowena. Il pu même entendre une voix pouffer, avant que Serdaigle s'offusque de sa petite blagounette.

"Comment osez vous ?" S'étouffa presque la femme. La voix polaire de la fondatrice ne lui fit strictement rien.

"Et bien quoi, la vérité vous blesse ?" Questionna Aiden avec un sourire malicieux. "Toutes mes excuses Milady." Déclara le garçon dans une révérence moqueuse, des plus irrévérencieuse avant d'entrer dans le labyrinthe. Le ricanement de Serpentard, les rires de Gryffondor et Poufsouffle et la réponse outrée de Rowena raisonnant dans son dos avant que son visage ne se fige de sérieux à l'entrée de sa nouvelle épreuve.

***

Aiden entra d'un pas décidé dans le labyrinthe tous ses sens aux aguets. Il sentait l'inquiétude d'Evens, il espérait qu'elle irait bien. Il ne supporterait pas qu'il lui arrive quelque chose. Il deviendrait tout de suite bien moins sympathique. Il était entrée il y a  à peine quelques minutes quand il reçu les premières images venant d'Evens dans sa tête. Comme il l'avait soupçonné il allait devoir affronter le labyrinthe afin de la trouver. Il n'avait aucune idée de la taille de celui-ci mais il lui paraissait véritablement immense. Un calme dérangeant semblait régner sur le lieu.

Il avança sur au moins 500 mètres, il ne préférait pas se hâter de trop. A être trop presser on commettait des erreurs. Il arriva à une première intersection. Droite ou gauche ? Il jeta un œil à chacun des chemin, et le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils étaient tous les deux sombres. Il décida de lancer un sort pour se diriger dans la bonne direction.

"Pointe au nord" Chuchota Aiden en posant sa baguette sur la paume de sa main. La baguette tournait quelque peu avant de s'arrêter... Vers la gauche donc.

Il avança doucement, son instinct lui annonçant un danger imminent. Puis soudain, un léger chuintement se fit entendre. Aiden baissa les yeux au sol et ses yeux s’écarquillèrent. Sérieusement ? Un Moremplis rien que ça, bordel mais ils étaient aller les chercher au fin fond du monde ces créatures ! L'espèce de cape noire, fût rejointe par d'autres. Une dizaine en tout, Aiden se retrouva rapidement encerclé. Le temps qu'il fasse appelle à sa mémoire de serdaigle.

"Expecto Patronum !" Cria le garçon en pensant à tout l'amour et la joie qu'il ressentait pour Evens. Ce n'était pas la première fois qu'il faisait un patronus, mais sa nouvelle forme le prit au dépourvu. Se tenait désormais devant lui, non pas un loup, mais une chauve-souris vengeresse. La chauve-souris fit fuir efficacement les Moremplis en quelques secondes. La joie qui se dégageait du patronus les faisant fuir comme des lapins. Le patronus se posa ensuite sur son épaule avant de se frotter en un geste réconfortant sur sa joue.

Aiden continua sa route toujours avec précaution, il voyait par intermittence les images envoyées par Evens, mais étrangement il n'arrivait pas à lui envoyer des images. Leur lien semblait en partie entravée. Il pouvait la rassurer mais pas réellement communiquer. Il continuait a avancer minute après minute, s'aidant du sort de pointe au nord. Il avait rencontré trois pitiponks, un épouvantard et quelques chaporouges. Il avait eut quelques entailles après sa rencontre avec ces derniers d'ailleurs. Rien de bien méchant, mais ces sales bêtes étaient vraiment vicieuses.

Il se retrouva à un nouveau carrefour et prit à droite après un nouveau sort. Il se retrouva face à face avec... une Manticore ? C'était vraiment une Manticore ? Mais ils avaient vraiment un problème ces fondateurs de mes deux ? La bête le regarda avec un sourire mauvais. Elle émit un rire grave avant de parler dans un cliquetis désagréable. Sa queue pourvue d'un dard comme les scorpions battait l'air.

"Qu'est ce que fait un petit homme par ici ? Il vient dire bonjour ?" Parla dans un son guttural la bestiole. Elle ne laissa pas au garçon le temps de répondre qu'elle l'attaqua prestement. Il aurait préféré faire demi tour, mais il était coincé. Il n'allait pas tourner le dos à ce genre de créature. Se prendre un dard dans le cul n'était vraiment pas dans ses priorités du jour ! Il s'écarta rapidement de la bestiole et plutôt que d'attaquer directement il lança deux sort d'affilé.

"Avis ! Oppugno !" Les oiseaux qu'il venait de créer attaquèrent la manticore. La manticore distraite le serdaigle lança un autre sort.

"Impedimenta" La manticore était cependant trop près et quand le sort l'atteignit, elle perdit l'équilibre et lui tomba sur la figure. Aiden poussa un grognement, la bête gigotait dans tous les sens. Il parvint à se dégager difficilement, il remarqua son pantalon déchiré au niveau de la cuisse. Il avait une légère entaille. Encore une, il avait déjà plusieurs morsure de chaporouges... Une de plus une de moins. Il abandonna là la manticore, afin de continuer son chemin.

Ça faisait plusieurs heures qu'il marchait dans se fichu labyrinthe de merde, il commençait à en avoir ras la casquette de ce fichu endroit. Il avait croisé un putain de sphinx, heureusement l'énigme était d'une simplicité enfantine, il avait pu passer sans casse. Mais il avait dû affronter une acromentule revêche et ô surprise encore des chaporouges. Et maintenant, il courrait pour fuir une bestiole qu'il n'avait jamais vu. Ça ne ressemblait à rien qu'il ait étudié. Cela ressemblait à une espèce de singe vraiment bizarre qui le poursuivait depuis qu'il était passé par son marécage. Dans un dérapage complètement incontrôlé il se jeta par terre, il vit le singe passer au dessus de sa tête. Profitant que la bête lui montrait son dos, il lança un stupéfix retentissant. La bête s'écroula sans un son. Aiden souffla avec fatigue, Il se releva avec difficulté.

Il s'ébroua un peu avant de passer le dernier tournant du labyrinthe. Il tomba sur une Evens un poil échevelée, entourée de créatures diverses au sol.

"Putain Evy, j'ai jamais été aussi heureux de te revoir !" S'exclama Aiden avec un sourire immense, soulagé et putain c'était terminé... Enfin pour cette épreuve. Il s'approcha de la jeune femme en courant et la serra contre lui à l'étouffer. Il renifla son odeur, frottant son nez dans le cou de la blonde.

"Bordel, je t'aime. Je vais lui refaire le portait à la vieille peau !" Marmonna le jeune homme en parlant de Rowena.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 30

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Le temple moldu Mer Déc 09 2015, 18:47
J'attendais dans le froid et l'humidité depuis plusieurs heures. C'était infernal de ne pouvoir rien faire, mais je savais qu'Aiden allait bien. J'avais juste envie de sortir d'ici, j'allais finir par devenir claustrophobe. Ne rien faire, ça me foutait un coup sur le moral, je n'étais pas du genre à faire du tricot magique devant la cheminée, ça non. J'avais tellement besoin d'aider Aiden, de le revoir, de...

C'est là que j'entendis des bruits étouffés, de lutte, des grognements. AIDEN ! Je me redressais d'un coup et manquais presque de tomber à la renverse dans l'excitation. Il était juste à côté, c'était une question de seconde avant que.... Incroyable, les murs épais de verdure disparurent d'un coup devant moi. Et avant même que je puisse avancer, mon loup apparut et me courut dans les bras. J'eus le souffle coupé par tant d'enthousiasme qui écrasait mes côtes. Bordel que j'aimais ça. Je le serrais à mon tour aussi fort que possible. Le contact de mon amour était immédiat. Des milliers de braises réchauffaient mon corps entier. Ces heures à souffrir du froid disparurent.

"Bordel, je t'aime. Je vais lui refaire le portait à la vieille peau !"

La seule réponse que je pouvais lui apporter fût de l'embrasser tendrement et longuement. J'explosais entièrement d'amour pour ce jeune homme. Il m'avait retrouvé. Putain de bordel de merde il l'avait fait ! Notre baiser fut interrompu par des ricanements. Des Fondateurs rigolaient. Se foutaient ils de nous ? Rowena n'était pas contente en tout cas. Je faisais état de ses blessures pendant que les autres jacassaient.

"Tu ne peux pas renier le fait qu'il est tout de même la classe ce garçon Rowy. Il a mangé ton labyrinthe en moins de temps qu'il n'a fallu pour toi lors des essais."

Je soulevais un sourcil en regardant Aiden. Je souriais, l'amour de ma vie était un petit génie et avait rendu folle de rage la représentante - que disais-je - la fondatrice même de sa maison. Je touchais le tour de sa blessure à la jambe, elle ne saignait presque plus. Je regardais son sang sur mes doigts. Cette odeur me rendait dingue. Dingue d'amour, mais surtout dingue qu'il ait versé du sang pour moi, par ma faute. Je fixais ma baguette sur sa cuisse sanglante et lançais un sort de soin, ce n'était que des égratignures heureusement. Rapidement je fit aussi un sort pour que son pantalon se rapièce.

"J'dirais pas mieux Godric, il l'a fini aussi vite que Helga avec un fichu gâteau citrouille"

"Je t'en prie Salazar ! Je ne mange pas si vite que ça !"

Ils éclatèrent de rire. J'étais déconcertée, je n'osais pas dire grand chose. Ces mecs là étaient détendu alors qu'on venait de finir deux épreuves. Serdaigle et Gryffondor. J'appréhendais les suivantes.

"Sortez, fichez le camp d'ici, l'épreuve est finie"

Aiden avait l'air de jubiler. Je m'amusais bien finalement. Le rire des Fondateur moqueurs était contagieux.

"Rowy s'énerve et elle parle comme Salazar maintenant !"

Mais étrangement un silence étouffant s'incrusta juste avant qu'une porte se matérialise dans une haie à côté de nous. La porte s'ouvrit. Une nouvelle fois on était revenu dans la pièce étrange aux multiples portes.

"Je vous en prie, avancez vers ma porte. Je n'ai jamais eu la chance d'utiliser ce test sur des hybrides, c'est un honneur de vous voir à l’œuvre, au vu de vos particularité, je me suis permis quelques....changements notoires. Bon maintenant bougez votre sale carcasse de sang indéterminé et entrez chez moi!"

Chez lui ? La légende racontait qu'il vivait dans des marécages. Je m'approchais de la porte et mes yeux cherchèrent l'inscription. Il n'y avait qu'un serpent qui se dandinait en sifflant. Bien évidement je ne comprenais rien au fourchelangue.

"Maintenant !"

C'était la voix de Serpentard qui grondait, étrangement j'avais plus envie de rentrer dans cette pièce que de rester nous faire engueulait ici. Je passais la première le pied à l'intérieur, et comme convenu, il s'agissait bel et bien d'un immense marécage.


Mes yeux étaient ouvert en grand, le paysage était épouvantable et ne présageait rien de bon. Déjà il y avait la pleine lune et un cimetière. Avant même de pouvoir questionner Aiden, j'eus la réponse à mes futures questions. Un hurlement lugubre- d'un loup - résonnait dans le lointain.

"Un Loup garou, je te parie ma baguette qu'il y a aussi des vampires..."

J'affaissais mes épaules. J'en avais marre des créatures en tout genre à combattre. Depuis la Scandinavie, nous n'avions pas eu une minute de répits avec Aiden. J'avais juste envie de m'enfuir comme un...comme un Serpentard.

J'avais besoin de repos, si on sortait vivant d'ici, il faudrait que je demande à Aiden si ses parents accepteraient que je vienne chez eux pour les vacances de Noël. J'avais besoin profondément de calme, de repos. J'avais besoin de sentir les odeurs des Trask, celle de l'amour, de la quiétude et des gâteaux à la citrouille de Gwen. Et la chambre d'Aiden...

Je frissonnais rien qu'au souvenir des odeurs qui imprégnaient cette chambre. Je me déclarais mentalement que c'était l'endroit le plus reposant de toute ma vie. J'avais envie de me rouler en boule sous sa couette et de n'en ressortir que pour retourner à Poudlard.

On aurait cru que des hauts parleurs crépitaient au dessus de nous et d'un coup la voix de Salazar se répandit dans l'immensité du lieu, aussi claire que cristalline.

« Notre peur la plus profonde n'est pas que nous ne soyons pas à la hauteur,
Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites.
C'est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.
Nous nous posons la question... "Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux ?"
En fait, qui êtes-vous pour ne pas l'être ? Vous êtes un enfant de Serpentard.
Vous restreindre, vivre petit, ne rend pas service au monde.
L'illumination n'est pas de vous rétrécir pour éviter d'insécuriser les autres.
Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire du Serpentard qui est en nous.
Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus, elle est en chacun de nous,
Et, au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même.
En nous libérant de notre propre peur, notre puissance libère automatiquement les autres. »


J'ouvrais la bouche, stupéfaite. Ma main chercha celle d'Aiden presque automatique. La dernière phrase faisait écho en moi. En nous libérant de notre propre peur, notre puissance libère automatiquement les autres. Etait-il question de....de contrôle ? C'était là ma plus grande peur. Perdre le contrôle. Et ces enfoirés de Fondateur devaient savoir tout ça déjà. Salazar était-il aussi vil que ça ? De nous faire confronter à nos pires peur ? Il me venait à l'idée quelque chose. La plus grande peur d'Aiden quelle était-elle ? Je me tournais vers lui.

"C'est...c'est quoi la tienne ?"

Je n'avais même pas besoin de lui expliquer clairement de quoi je parlais, je savais qu'il allait me comprendre, comme toujours. J'aurais même pu m'abstenir de le questionner à voix haute. Les Fondateurs savaient-ils ça ? Notre lien ? Ou pensaient-ils seulement que nous étions amoureux ?

"Est-ce que ça veut dire qu'en affrontant nos peurs, nous allons révélé l'autre ? Le potentialiser ? Comme on le fait habituellement ?"

Avant même d'avoir une véritable réponse. Deux vampires arrivèrent en face de nous.

"Du sang frais, c'est du loup, mais on fera avec, ça fait longtemps qu'on a pas croqué de l'hybride hein Julian !"

Les deux créatures avaient l'air complètement folle, leur regard était vide de toute humanité. Rien à voir avec Ludwig et Valdemar.

"Petite, ce que tu nous ramènes là, c'est de la bombe !"

"Avancez d'un pas, et je vous découpe en pièce !"

Je tenais fermement ma baguette et lâchais la main de mon loup.

"Ohohohoh hahaha hiiiii hahahahaa, c'est qu'elle défend son morceau la petite ! Malheureusement pour toi, ça fait bien trop longtemps qu'on a pas trouvé d'aussi bonne bouffe dans le coin"

Le vampire avait l'air complètement cramé, il montrait d'un geste les marécages

"On bouffe des Pitiponk et des Fangieux qu'on en a marre, alors tu vas partager ton plat petite !"

Alors que j'allais répliquer avec un sort, un grognement me fit tourner la tête. Un loup garou à l’œil brillant d’intelligence surgit quelques mètres derrière Aiden. Nous furent obligés de coller nos dos l'un contre l'autre pour tenir en vue les trois créatures. Sentir le lien, vivre le lien. Je ne pensais qu'à nous deux. On allait devoir se battre pour l'autre, et faire ressortir toute bestialité de nous même.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 27

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Le temple moldu Jeu Déc 17 2015, 22:16
Aiden répondit au baiser de sa douce avec tout l'amour qu'il avait pour elle. Il semblait parfois juste vibrer d'énergie en sa présence. Ils se séparèrent au son de ricanements, Aiden rit à la remarque de ce qui devait être Godric Gryffondor. Il embrassa Evens sur la tempe quand celle-ci le soigna et rapiéça son pantalon. Il s'amusait beaucoup trop à écouter les chamailleries des fondateurs. Aiden haussa un sourcil devant le ton ouvertement désagréable de sa fondatrice.

"Non mais sérieusement, c'est ça la fondatrice de ma maison ? Ça craint !" Chuchota Aiden avec malice dans l'oreille d'Evens. Il le pensait, la femme semblait être affreusement coincé du cul ! Même Salazar semblait plus drôle ! C'était dire !

Aiden regarda la nouvelle porte devant lui. Il avait quelque peu ricané devant la remarque de Salazar. le coup du sang indéterminé était quand même tordant. Il suivit cependant sans hésitation sa blonde.

"A tout à l'heure les vieux !" Lâcha le garçon en passant le pas de la porte. Il pu entendre des exclamations indignés quand celle-ci se referma.

Ils arrivèrent dans un marécage, l'endroit était glauque et il y régnait une atmosphère pesante. La lune ronde dressa les poils d'Aiden, il sentit son cœur s'accélérer, ses yeux prirent une couleur ambre plus prononcée. Son physique parut soudainement bien plus animal. Le glamour qu'il portait en permanence volant en éclat dés que la pleine lune était dans les parages. Sa magie semblait elle aussi bien plus sauvage, plus vivante, plus imprévisible. Elle restait néanmoins bien plus stable qu'elle ne l'aurait été sans Evens à ses côtés. Aiden écouta les paroles de Salazar avec un respect nouveau. L'homme était certainement bien plus que ce qu'en avait gardé l'histoire. Il l'avait deviné au travers de ce qu'il avait pu lire, mais s'en rendre compte était juste que victoire. Aiden serra la main qui cherchait la sienne, Evens semblait tellement terrifié de perdre son contrôle. De quoi avait-il peur ? Il avait suivi le chemin de pensée de sa blonde, parce que leur connexion semblait tellement plus forte quand ils étaient côte à côte, la pleine lune semblait renforcer leur lien. Peut-être étaient-ils des enfants de la lune ? Ces enfants né lors d'une lune ronde et éclatante avaient un lien particulier avec l'astre.

"La lune." Pour un tas de raisons, en premier lieu parce que sa magie devenait incontrôlable et dangereuse quand l'astre lunaire était haut dans le ciel. Il était aussi bien plus animal lors de ces périodes. Il avait peur du mal qu'il pouvait causer sans le vouloir.

"Je ne sais pas, Evens. On pourrait aussi bien découvrir nos limites ce soir, pour ce que j'en sais." Haussa les épaules le garçon. Il aurait dû être plus sensible aux émotions de son âme-sœur, mais pas avec la lune. Ces émotions humaines étaient reléguées loin dans son esprit. Le loup considérait toujours la jeune femme comme sa compagne, mais son ressentit ne comptait pas autant, seul sa survie comptait. Il fixa avec une lueur animale les deux vampires, il les écouta parler sans vraiment s’intéresser aux sangsues. Il sentait dans ses tripes qu'un autre loup s'approchait. Soudainement, un grognement retentit dans son dos. Son regard ne quitta pas les sangsues des yeux alors qu'Evens se tournait vers le loup.

"Les seuls qui vont mourir ce soir, c'est vous et le clebs." Gronda Aiden en se mettant dos à dos à Evens sous l'impulsion de la jeune femme. Dans le mouvement il se retrouva face au loup. Un grondement s'échappa du fond de la gorge d'Aiden une nouvelle fois.

"Prête pour leur rétamer la tronche, Evy ?" Un rire mauvais et animal s'échappa du jeune homme. Il n'avait plus aucun filtre avec sa partie animale, le fait qu'il savait ne pas pouvoir faire de mal à la jeune femme l'aidait dans se lâché prise. Même-ci ça pouvait paraître bizarre, il s'en fichait pas mal. Il sentait sa magie entrer en contact avec Evens, c'est comme-ci leurs deux magies se reconnaissaient, c'était fascinant et effrayant à la fois.

Et puis tout se déchaîna le loup bondit dans sa direction tout crocs dehors. Plutôt que de l'éviter le jeune homme attendit qu'il soit assez proche pour shooter dans la gueule du monstre avec une joie presque sadique. Non animale, bestiale pour être honnête. Son côté garou ressortant dans cette envie de sang. Il sentit que les sangsues avaient attaqué Evens dans le même temps. Le loup-garou reprenait la charge encore plus énervé que plus tôt.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 30

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Le temple moldu Lun Déc 28 2015, 23:16
"Prête pour leur rétamer la tronche, Evy ?"

Je sentais la pression montait en moi comme une énergie grandissante. Ma respiration devenait de plus en plus rapide. Les vampires étaient menaçants et ce qu'ils voulaient était l'homme que j'aimais. Il était hors de question que je flanche. Pas maintenant.

J'inspirais lentement, je le sentais, tapis en moi, qui n'attendait que ça. Le vampire me saisit aux tripes, j'avais toujours cette sensation que quelque chose venait se rajouter en moi quand je lui laissais du contrôle. Puis je commençais à sentir sa force, je sentais mes émotions s'étiolaient. Le vampire remplissait mon corps, mon esprit, mais je restais là, maitre de mon âme, maitre de la raison. Je craquais mon cou. Je n'avais plus aucune crainte, je n'avais absolument pas peur de faire mal à Aiden.

Je me laissais entièrement dévorer par mon vampire. Il prenait la place qu'il fallait pour venir à bout de cette épreuve. Pour venir à bout des deux bêtes assoiffées de sang en face de moi. Mon souffle se calmait. Un sourire se dessinait sur mes lèvres. Oui j'étais prête maintenant. Mes yeux devaient luire dans cette obscurité.

"Plus que prête mon amour !"

Fallait-il attendre ? Qui allait bouger en premier.

J'entendis un frémissement derrière moi et les vampires sautèrent en avant. Je bondis à mon tour. J'en attrapais un en vol et on s'écrasait au sol lourdement. J'eus tout juste le temps de me redresser et de lever ma baguette vers l'autre vampire qui fonçait vers Aiden. Je lançais un sort d'entrave. La magie sortait de ma baguette comme un boulet de canon, et le sort percuta de plein fouet le vampire, mais il ne fit pas que l'entraver.

Le sort était tellement puissant que le vampire fut projeté violemment contre un arbre plus loin. La présence d'Aiden potentialisait mes pouvoirs. Je regardais ma baguette comme si elle allait exploser. C'était stupéfiant. Un de moins pour l'instant. Je n'avais pas le temps de réfléchir plus que ça, que déjà le vampire tombé avec moi revenait à la charge.

"Quand je me serais occupé de toi ma petite, ça sera autour de ton copain !"

Un corps à corps s'engagea. Le vampire était plus fort que moi, mais j'étais rapide. Ce qui l'agaçait fortement.

"Une vrai anguille ma jolie !"

"Non, un vrai serpent !"

Si Salazar m'écoutait, je savais qu'il allait sourire. Le vampire me donna un coup de poing au visage, il avait une chevalière et cette dernière me fit une belle entaille à la pommette. Je grognais de rage. Je le repoussais violemment avec un Protego. J'en avais assez de toute cette merde. J'en avais assez des blessures, de me battre.

Je sentais qu'Aiden luttait derrière moi. Je voulais en finir de cet abruti aux dents creuses. Je saisis ma baguette fortement et la pointa vers le vampire qui courrait déjà dans ma direction.

Je n'avais jamais essayé ce sort. Mais il le fallait. J'avais confiance au lien que je partageais avec Aiden. Je devais pousser mes propres limites. Je soufflais un bon coup. Le vampire avait confiance en moi, il me laissa agir et sortir ce sort.

"Lumos Solem" Hurlais-je.

La lumière aussi vive que le soleil sortait comme une explosion de ma baguette. Mes pupilles se rétractèrent immédiatement. Le vampire devant moi hurla de douleur et de peur. Il s'éclipsa aussi vite que possible vers la foret derrière lui. Je sentais la chaleur, là, juste devant moi. Comme si une sorte de mur invisible maintenait à distance cette lumière et cette chaleur. Comme si un voile me protégeait de ce sort si terrible pour les créatures de la nuit. Il y a encore quelques mois de ça, ce sort m'aurait fait tomber dans les pommes et m'aurait vidé de toutes mes forces.

Ma main qui tenait la baguette tremblait à peine. Je regardais cette boule d’énergie avec fascination et crainte. Je me tournais vers Aiden pour voir s'il avait besoin de moi.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 27

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Le temple moldu Dim Jan 03 2016, 10:45
Aiden avait une confiance totale en Evens, il savait qu'elle pouvait gérer les deux vampires. C'était plus facile que de gérer un loup par certain côté, les loups avec leur corps massif n'était pas quelque chose dont i avait l'habitude. Se battre contre une forme humanoïde était plus facile, heureusement il en avait affronté en scandinavie. Et là, il était seul, tout comme deux vampires ne ferait pas peur à Evens.

Le loup avait reprit la charge et Aiden se tenait une fois de plus prêt à le recevoir. Après plusieurs minutes à l'observer, esquivant et donnant occasionnellement un coup ou deux... il passa à l'attaque. Et si il avait paru sauvage plutôt, il paraissait carrément monstrueux maintenant. Attaquant vicieusement le grand garou, tout en restant hors de porté de ses crocs. Soudainement, Aiden sentit confusément sa magie entouré celle d'Evens. C'était elle qui tirait sa magie hors de lui, c'était fascinant. L'instant d'après une lumière vive éblouissait la nuit. La distraction lui valu un coup de patte puissant de la par du garou. Un grondement sauvage résonna dans la nuit, cela venait d'Aiden. Il balança le garou au loin avec une force impressionnante avant de lever sa baguette. Sa magie puisant sa stabilité en Evens.

"Orbis Argentum" Gronda t'il férocement et un cercle d'argent entoura le loup-garou. Celui-ci sentant qu'il était prit au piège grogna sauvagement. Parce que malgré tout il ne voulait pas tuer plus que nécessaire. Aiden se redressa de sa position de combat et parla d'une voix rauque aux accents sauvage.

"Je crois que nous en avons terminé." Un sourire barra son visage alors qu'il se tournait vers sa blonde. Ils avaient tous les deux utilisé la magie de l'autre pour renforcer ou protéger. Il était vrai qu'après la scandinavie ce 'était pas deux petits vampires et un garou qui allait leur faire peur. Même ci c'était désagréable de se battre encore.

"Ce qu'on peut faire avec notre magie est juste impressionnant, j'ai l'impression étrange que tout s'accélère depuis la scandinavie." Ajouta le jeune homme.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 30

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Le temple moldu Mer Jan 27 2016, 23:39
Je brisais le sort. La lumière s'apaisa. J'étais épuisée, lessivée c'était le mot. Comme si j'avais été piétiné par un troupeau d'Hypogriffe. Aiden était venu à bout du loup garou. L'épreuve était finie. Je fonçais sur lui pour lui sauter littéralement au cou. J'avais plus que besoin de lui, pour recharger mes batteries. Ce qu'on venait de faire était incroyable. Et dans ses bras, je sentais déjà mes forces revenir. J'embrassais son cou, comme si j'aspirais par là toute la magie qu'il m'avait fallu donné lors de ce sort. Mes lèvres brulaient presque. C'est là que retentit sa voix.

"Bien, fascinant. Vous avez vu ça ?" Lança Salazar.

"Ils sont a-d-o-r-a-b-l-e-s" Souligna Helga.

"Époustouflant, leur magie...." Acquiesça Rowena.

"Grandiose !" Termina Godric.

"A mon tour maintenant ! Veuillez sortir de la pièce jeune gens et entrer par ma porte !" La voix d'Helga chantait de plaisir.

J'avais hâte d'en finir. Je me demandais ce que pouvais bien être l'épreuve de cette fondatrice. Helga Poufsouffle était surtout reconnue pour sa loyauté, sa justesse, son sens du travail et sa patience.

Je relâchais Aiden, chargée à bloc. J'aimais avoir son odeur sur moi. J'aurais voulu lui dire que oui, c'était incroyable ce qu'on savait faire, notre lien, mais il n'y avait pas besoin de mot à rajouter à mon étreinte qui voulait déjà tout dire.

Je sortis la première, de nouveau dans la pièce principale avec les runes étranges sur le sol. Je m'en voulais de ne pas avoir pris cette option. Je ne savais pas ce que cela pouvait bien dire. Toujours est-il que la porte de Poufsouffle nous appelait.

Devant la porte aux airs d'entrée de terrier, il y avait une citation : "Ce sont nos choix qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes." Je me retournais vers Aiden. A mon avis, nos dons, nos particularités ne feront pas la différence dans cette épreuve.

La porte se claqua sur nous une fois entrés. Au début il faisait noir, trop noir, même pour mes yeux de vampire. En fait il y avait comme une fumée épaisse. Je tâtonnais dans le vide pour chercher la main d'Aiden, que je ne trouvais pas.

"Aiden ?"

Pas de réponse. Je déglutis. C'était un nouveau labyrinthe ? Le brouillard opaque se dissipa. Il n'y avait pas de labyrinthe. Aiden et moi étions séparés par une vitre épaisse. C'était une vision d'horreur. Je savais d'instinct qu'aucune magie ne pouvait briser cette vitre. Mais le pire ce n'était pas ça. Derrière Aiden, il y avait ses parents comme attachés, suspendu en l'air, ils semblaient endormis. Aiden suivit mon regard et se tourna. Je fermais les yeux, ce n'était pas possible. Je me tournais à mon tours. Il y avait Carl et Samuel attachés de la même manière.

"La mort n'est que la traversée du monde comme des amis traversent les mers. Ils continuent de vivre chacun dans le cœur de l'autre. Car ils doivent être présents, ceux qui aiment et vivent dans l'omniprésent. Dans ce verre divin, ils nous voient face à face et leur échange avec nous est libre autant qu'il est pur. Tel est le réconfort des amis donc, même si l'on peut dire qu'ils meurent, l'amitié et la compagnie sont, dans le meilleur des sens, toujours présentes parce qu'immortelles."

La voix de Poufsouffle ne chantait plus. Elle était grave. Terrifiante.

"Vous devez faire un choix. La famille et l'amitié, ou votre amour."

Face à face. Je regardais Aiden, immobile. Je n'osais plus bouger, comme si en le faisant je pouvais actionner un mécanisme qui le ferait disparaître. Ce n'était tout bonnement pas possible. Comment les parents d'Aiden seraient arrivés là ? Et Sam ? Et Carl ? Les connaissant tous, aucun ne se seraient fait kidnapper sans lutter. Ce lieu était magique, mais pas à ce point ? Si ?

Étaient-ils mort ? Mourant ? Que devions nous faire ? Un choix, mais pourquoi ? Comme si elle m'avait entendu. Helga se remit à parler :

"Vous devez choisir entre la vie de vos proches et votre amour. Renonceriez-vous à votre relation pour venir en aide à vos familles ?"

C'était comme si Helga enfonçait des dizaines de poignards dans ma poitrine. Renoncer à Aiden ? C'était comme mourir. Abandonner Samuel et Carl c'était souffrir éternellement jusque dans ma mort. Mais au delà de ça, au delà du fait de perdre Samuel et Carl, je ne pouvais certainement pas laisser Aiden perdre ses parents.

Et je ne voulais pas qu'il ait à faire un choix. Pas tellement par crainte de savoir sa réponse, de savoir s'il allait me choisir moi ou sa famille. Non, je n'avais juste pas besoin de savoir ça pour me dire que je choisissais d’abandonner tout ce qu'on avait. Je préférais encore mourir que de vivre une vie avec lui qui souffrirait de la perte de son père et sa mère. Je préférais encore le voir heureux sans moi. Il pouvait l'être. Mais pas orphelin. Je ne voulais être responsable de son malheur. Je l'aimais assez pour ça.

Mon menton se mit à trembler frénétiquement. Mes yeux se remplirent de larmes. Ma gorge se noua à tel point que j'allais bientôt manquer d'air. Les larmes déboulèrent sur mes joues. Je n'avais pas assez de force pour parler et de toute façon, pour dire quoi ? Je t'aime ? Tu es l'amour de ma vie, mais je ne veux pas te laisser faire un choix terrible, je prends la décision pour nous deux ? Samuel et Carl méritaient aussi de vivre, et de ne pas subir un amour égoïste.

Je savais qu'il avait compris. Je renonçais, pour lui, par Amour.

Spoiler:
 




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 27

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Le temple moldu Mer Fév 03 2016, 19:57
Aiden réceptionna tant bien que mal sa vampire blonde dans ses bras. Elle avait l'air épuisée, lui aussi mais il se sentait bien malgré tout. Il la serra contre lui avec force. Ce simple geste le regonfla à bloc, une vague d'affection pour sa vampire le submergea. Il la serra plus fort avant de la lâcher en entendant les voix des fondateurs. Il ne leur restait qu'une seule épreuve et se serait terminé.

Ils se retrouvèrent une nouvelle fois dans la salle des portes, et la dernière s'ouvrit devant eux. Entre les runes et l'inscription au dessus de la porte Aiden se sentit mal à l'aise. En entrant dans la nouvelle salle Evens et lui furent séparés encore une fois. Aiden gronda menaçant, il commençait a en avoir marre de ces conneries. Quand la fumée se dissipa une vitre qu'il devina infranchissable le séparait d'Evens. Aiden suivi le regard paniqué de sa vampire pour tomber sur ses parents suspendu dans les airs. Le visage du garçon se durcit aux paroles de la fondatrice. Elle leur demandait de choisir entre la peste et le choléra ? La magie du jeune homme sembla courir sous sa peau. Il leva les yeux vers le plafond, son regard promettant le pire.

Il se tourna de nouveau vers Evens, et il su à quel moment elle prit sa décision. Aiden fit une grimace, sa magie commençait à s'échapper par vague sauvage. Un rire rauque ressemblant à s'y méprendre à un aboiement sortit de sa bouche. Son regard s'était tourné de nouveau vers le plafond, un rictus mauvais aux lèvres. Il tourna un regard vers ses parents immobiles. Il n'y avait pas de choix à faire, pas pour lui.

"Allez vous faire foutre, vieille bique !" Gronda la voix du jeune au delà de la raison. Son regard ambre ne lâchant pas ses parents.

"Il n'y a aucun choix possible, j’essaierais de sauver les deux même ci cette tentative est vouée à l’échec. Choisir entre l'amour inconditionnel de mes parents ou celui de mon âme-sœur ? C'est ridicule. Vivre en orphelin ou vivre sans mon âme ? C'est cela que vous proposez ? " Il eut un rire un peu hystérique. Sa magie continuait de s'agiter autour de lui. D'un coup de baguette le jeune homme fit apparaître de nouveau une brume, une brume d'un noire d'encre. Plus rien n'était visible de son côté. Le jeune homme détacha ses parents avec une facilité déconcertante. Il les déposa près de lui, près de la vitre le séparant de son âme-sœur.

Une rage dévastatrice le traversa et il commença à attaquer la cloison de verre, la faisant trembler. On l'avait poussé dans ses retranchements, avec un choix impossible à faire. Les fondateurs en payeraient les conséquences, il était près à tout détruire. Laissant libre court à sa violence sous-jacente. Il n'entama bien sûr pas du tout le verre imprenable, mais il continuerait d'essayer jusqu'à l'épuisement.


hrpg : ça y'est aiden pète un fusible Mdr





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 30

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Le temple moldu Mer Fév 03 2016, 23:09
HPRG : My god j'ai peur Mdr

Aiden ne l’endentait pas de la même manière. Il se mit à insulter Helga et il avait raison. Je souffrais, je souffrais tant. Les larmes ne se calmaient pas et Aiden devenait de plus en plus sauvage. Sa voix grondait en moi, si fort qu'elle réveilla quelque chose de lointain. Je me revoyais au Ministère de la magie, luttant pour ma survis, sauf que là, il luttait pour moi. Je savais qu'il ne pouvait ni me choisir, ni ses parents, il voulait les deux.

"Arrêtes !"

Je me jetais sur la vitre et tapais un coup dessus.

"Arrêtes, je t'en supplie Aiden, ne fait pas ça !"

Je savais qu'il allait se détruire. Mais l'animal en lui était déjà lancé. Et sa rage me dévorait entièrement. Je sentais sa sauvagerie dans chaque parcelle de mon corps. Il m'inondait entièrement. Sa magie me brûlait de l'intérieur, c'était comme si je ne gérais plus tout ça. Mes doigts crépitaient, je ramenais les mains vers moi, des petits éclairs passaient d'un doigt à l'autre, les reliant. La même charge électrique courait sur le corps de l'amour de ma vie. Ses yeux étaient ceux d'un animal en souffrance, luttant pour son territoire.

"Ne fais pas ça pour moi !" Je ne le méritais pas. Mon menton tremblait toujours. J’essayais de capter son regard. Son amour coulait sur moi, comme une serviette chaude à la sortie d'une douche. C'est à ce moment là qu'il leva sa baguette pour disparaitre dans un écran de fumée noire.

"NOOON !" Je hurlais contre la vitre, frappant de toutes mes forces. Je ne pouvais plus le voir, même mes yeux de vampire devenaient aveugle de lui. Je paniquais, qu'allait-il faire ?

Je reculais de quelques pas de la vitre, juste à temps pour voir une boule d'énergie frappait la parois et faire tremblait la pièce entière. L'onde de choc souleva mon cœur dans la poitrine et il manqua un battement. La boule frappa encore et encore.

La corde qui retenait Carl et Samuel bougeait, car les vibrations des impacts couraient jusque sur le plafond. Je pris la décision avant qu'il ne soit trop tard, de décrocher mon frère et mon cousin. Délicatement je les installais au sol, méticuleusement je déposais leur bras le long de leur corps. Je n'entendais pas leur cœur, mais ils n'étaient pas froid, pas mort. Ce n'était pas eux, si ? Je ne comprenais rien. On aurait dit des poupées de chiffon.

Je saisi le visage de mon frère entre mes mains et déposais un baiser sur son front. Un autre impact me ramena à la réalité du moment. Ce n'était pas une quelconque boule de feu, ce n'était pas qu'une simple boule de magie, non ! C'était Aiden qui frappait la vitre de tout son corps à présent. Je me relevais d'un coup, ça y était, je pouvais le sentir, je pouvais la partageais aussi. Sa rage.

Sa colère me rongeait d'un coup. Et sa magie ne courait plus que sur mes mains. Elle remontait le long de mes bras, me recouvrant littéralement. J'étais dans un arc électrique, et je regardais les étincelles autour de moi. Mes yeux changèrent de couleur, ils virèrent ambre. Les ongles de mes doigts poussèrent en même temps que mes dents. Et mes cheveux d'un blond de blé habituellement devinrent d'un brun sauvage. Je m'abandonnais complètement à notre lien, et je ne faisais qu'un avec lui. Partageant ses facultés de loup. C'était étrange, déstabilisant, et comme une envie irrésistible je fonçais à mon tour contre cette vitre.

Nos impacts étaient violent et synchronisés. Aiden s'épuisait, il avait plus d'énergie, il y mettait plus de force. La vitre ne montrait aucun signe de faiblesse, mais Aiden ne s'arrêtait pas et je ne le pouvais pas non plus. On alimentait notre lien, le rendant plus fort, et nos deux magies étaient à l’unisson. Mon corps entier me faisait souffrir et j'allais surement être couverte d’hématome, j'avais peut-être même des blessures internes, mais je continuais.

Après plusieurs minutes d'impact, la vitre craqua enfin en toile d'araignée. Il fallut encore deux impacts d'une force inouïe pour qu'elle cède. Le verre épais éclata en mille morceaux et je basculais de l'autre côté, roule-boulant dans les éclats de verre. Bordel, il avait réussi. On avait réussi. Le corps de Gwen, Connor, Carl et Samuel était recouvert d'éclats. Aiden lui, n'avait pas basculé comme moi en avant, il était resté droit, à peine déstabilisé, il avait juste chuté à genou. Totalement épuisé. Je rampais à ses côtés, essayant d'éviter un maximum de bris de verre.

Arrivée à ses côtés je redressais sa tête - qui fixait le sol - délicatement avec ma main. Il avait les poings meurtries et ensanglantés. Je vins frotter mon nez contre le sien. Couinant comme un animal saurait le faire. Puisqu'on était plus que ça. Sauvage. Trop sauvage pour réagir comme des humains maintenant. La magie qui crépitait autour de nous s'apaisait maintenant. C'était comme de la poussière qui retombait après l'explosion d'une bombe.

Il saisit enfin mon regard aussi ambre que le sien. Mon nez se retroussa et je grognais un instant de soulagement. L'instant d'un moment aussi intense, j'étais devenue sa louve, sa compagne pour une vie. Mes ongles se rétractèrent et mes cheveux reprirent leur blond habituel. Mes yeux brillèrent de nouveau de paillette d'or et je me sentais moins...lui.

Je vins embrasser ses lèvres délicatement, presque comme un baiser volé, un baiser hésitant. Je sentais qu'il lui fallait un moment pour revenir vers moi. Pour revenir dans cette réalité, mais il fallait qu'il sache qu'il n'y avait plus cette vitre entre nous.

Je m'attendais à entendre la voix d'Helga ou d'un autre fondateur, mais un silence de mort régnait dans la pièce. Il n'y avait que le bruit de nos respirations essoufflés par l'effort surhumain dont on avait fait preuve. Et sentant encore des brides d'Aiden en moi, je me permis de briser le silence par une remarque sarcastique comme aurait su le faire mon demi loup.

"Ce sont nos choix qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes. Ouai tu parles, vous ne vous étiez pas attendu à ça hein ? Nos aptitudes vous ont bien eu !"

Je contenais une certaine rage pour ce qu'ils venaient de nous faire. Et je n'arrivais pas à m’empêcher de dire que le ChoixPeau était vraiment une chance. Ces épreuves étaient inhumaine, même pour des hybrides.

On entendit un raclement de gorge. Ma petite remarque avait fait mouche.

"En effet, même après concertation tous les quatre, nous avons conclu que nous n'avions jamais vu ça de toute notre existence et de toute notre mort."

"Evens, c'est bien ça ? Dès le moment où tu avais fait le choix de te sacrifier pour ton amour et tes amis, l'épreuve était fini mais..."

"Mais j'ai voulu continuer..."

"Tous, tous nous avons décidé de voir où cela allait mener, car la volonté d'Aiden était si puissante, et sa magie, que dire ? Ce que vous avez fait là... ça n'existe pas dans le monde des sorciers. Votre magie est puissante à deux. Travaillez là. Je suis contente de compter parmi les membres de ma maison un si bon sorcier, dans tous les sens du terme."

Ça paraissait irréel. La porte s'ouvrit, on pouvait sortir. Mais je restais là, aux côtés d'Aiden. J'attendais un signe, un mot de sa part. Les fondateurs eux aussi avaient l'air de ne pas être vraiment parti.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 27

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Le temple moldu Ven Fév 05 2016, 13:50
Aiden avait perdu toute notion de raison quand Helga l'avait mis au pied du mur. Un choix impossible à faire, et il n'y avait que la souffrance et la colère. Elles régnaient en maître sur son cœur. Il avait commencé avec sa magie pour finir par donner des coups avec son corps sur cette foutue vitre. Qu'elle se brise ! Sa rage enfla encore quand il vit que toute son énergie était inutile. Le désespoir étreint son cœur alimentant efficacement sa colère. Il ne se rendait pas compte que sa magie avait atteint d'une manière ou d'une autre son âme-soeur. Et encore moins que celle-ci c'était joint à lui pour briser la vitre qui les séparaient. Il n'avait plus vraiment la notion du temps, s'abattant contre la vitre dans un mouvement régulier et répétitif.

Et puis soudain, la vitre se brisa en morceau, le jeune homme se protégea vaguement la tête des bris de verre. Il tomba à genou épuisé, alors même que la vitre se brisant ne l'avait pas déstabilisé. Son regard vide fixait le sol, comme sonné. Il ferma les yeux en sentant la main douce de son âme-sœur, puis son visage près du sien. Un élan de joie et d'incrédulité le traversa. Il rendit sa caresse à la jeune femme, allant même à frotter leurs joues ensemble dans un comportement terriblement animal. La tension commençait à le quitter doucement. Il rouvrit les yeux les fixant sur Evens. Ses yeux s’écarquillèrent de surprise, alors que la jeune femme reprenait son apparence habituelle. Leur lien venait de prendre un nouveau tournant. Encore. Leurs magies avaient fusionnées, il ne pensait même pas cela possible.

Aiden se détendit complètement quand les lèvres de la jeune femme se posèrent sur les siennes. Il l'attira vers lui avec le peu de force qu'il avait encore. La serrant contre lui à l'étouffer, il se gorgeait de son odeur avec un rien de frénésie. Il avait eut tellement peur. Son cœur et sa magie se calmait progressivement. Il réalisait maintenant que les fondateurs n'avaient jamais voulu réellement les séparer ou les blesser. Mais son instinct sauvage avait prit le pas sur sa raison. Aiden rit dans le cou de sa blonde. Oh il l'adorait, son rire sonnait un peu rauque et fatigué.

"Je n'aurais pas dis mieux." Souffla t'il toujours la tête enfouis dans son cou. C'était rassurant de la sentir tout contre lui. Il écouta un peu distraitement les fondateurs. Puis il réalisa qu'ils avaient fini, que c'était terminé. Enfin, jusqu'à la prochaine fois pensa t'il.

"Les gens n'ont retenu de vous que les légendes, mais vous n'êtes qu'une bande taré. Des tarés géniaux, mais des tarés quand même." Ajouta Aiden de sa voix rauque en regardant le plafond. Il pensait que c'était amplement mérité pour ce qu'ils leur avaient fait subir ce soir. "Et ci on se cassait d'ici Eve ? J'en ai un peu marre des morts qui ne le sont pas tout à fait." Ajouta le jeune homme un peu blasé. Il avait repris contenance, même-ci il restait épuisé.






Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 30

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Le temple moldu Lun Fév 08 2016, 08:38
"Et si on se cassait d'ici Eve ? J'en ai un peu marre des morts qui ne le sont pas tout à fait."

J'étais soulagée de le voir réagir et retrouver tout son mordant. Je hochais la tête pour lui signifier que j'étais d'accord. Je me relevais difficilement, comme engourdie dans cette position. Mon corps était fatigué. Et pas seulement...

Alors qu'on se dirigeait vers la sortie, je regardais les corps inanimés de nos familles. Ils disparurent, je grognais instinctivement. Tout ceci n'avait été qu'une mise en scène. Je ressentais encore en moi le passage d'Aiden, son loup ou je ne sais quoi qui m'avait envahi.

Je sentais cette force, cette puissance.

"C'est vrai ce qu'elle dit Rowena, c'est assez fabuleux ce qu'on est capable de faire. Je crois pas avoir lu ça dans un seul bouquin, je sais que je lis moins que toi, mais je suis sûre que toi non plus ?"

Je saisis sa main pour ne plus le quitter. On ne traina pas dans la pièce, ni dans celle des runes. On grimpait les escaliers, quatre à quatre, qui nous avaient amené ici, le passage était ouvert, à peine avions nous franchit la dernière marche que le passage se referma derrière nous. On était de nouveau dans la bibliothèque.

"Il faut qu'on empêche quiconque de rentrer ici. Il faut qu'on rende ce lieu inaccessible. Je sais pas ? Faire disparaître l'entrée ? Faire pousser une végétation dense ? On peut pas laisser quelqu'un de plus....fragile entrer là ! Qu'en penses-tu ?"




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 27

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Le temple moldu Mer Fév 10 2016, 11:29
Aiden se releva lui aussi difficilement, il était lessivé. Entre les violentes émotions et les bagarres, il n'en pouvait plus. Ils se dirigèrent rapidement vers la sortie. Il l'avait un peu mauvaise après Helga, il avait rapidement compris que ses parents n'étaient que des poupées sans vie. Et il avait seulement pété un fusible parce qu'on avait voulu le séparer de son âme-sœur. Leur relation officielle n'avait commencé que ce soir là. Mais il était évident qu'ils nourrissaient ses sentiments depuis leur première rencontre et tout n'avait fait que devenir plus fort au fil des mois.

"Jamais rien lu de similaire, notre situation est assez unique en son genre. Les hybrides étaient moins nombreux ou plus discret avant. Et puis nos espèces sont en principe des ennemis naturels, rien que ça c'est étrange." Il haussa les épaules, bien sûr que c'était bizarre, mais c'était eux, et ça lui convenait très bien ainsi. Si le jeune homme se posait des questions sur l'osmose de leurs magies, il ne s'était jamais vraiment interrogé sur l'étrangeté de leur lien.

Il serra la main d'Evens dans la sienne et ils quittèrent rapidement les pièces des épreuves qu'ils venaient encore une fois d'affronter. Ils étaient arrivés dans la bibliothèque, cet endroit le fascinait toujours malgré que ce qu'il y avait en bas...

"Tu as raison. Mais je ne pense pas qu'on soit réellement en état de faire quoique ce soit de plus ce soir. Nous sommes magiquement épuisée. On devrait rentrer se reposer, et je vais réfléchir à quelque chose. Qu'est ce que t'en pense ?" Questionna la demi loup avec la mine fatiguée.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 30

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Le temple moldu Ven Fév 26 2016, 18:08
"Oui ! Oui bien sur ! Pas maintenant, pas ce soir !"

On avait eu suffisamment d'émotion pour aujourd'hui. Je me doutais bien qu'il trouverait une bonne idée pour que ce lieu soit plus sécurisé.

"Allez rentrons !"

Ce soir je n'avais même pas le courage de chasser. Je sortis ma fiole pour boire le contenu du sang magique. On profita du calme de la forêt pour discuter tous les deux en marchant, main dans la main, pour rentrer au château.

J'expliquais à Aiden l'idée de poursuivre mes études après Poudlard, pour me former un peu plus sur les Protections Magiques*. Si j'avais de bonnes notes aux ASPIC, les études dureraient entre 2 à 4 ans selon ce que je souhaitais faire avec cette formation.

Les aventures qu'on avait vécu cet été m'avait conforté que j'étais faite pour ça, pour bosser dans le domaine de la défense magique auprès des Aurors et des Archémomages*.

Le fait de maitriser de mieux en mieux mon vampire me donnait à présent de plus grandes opportunités et je pouvais faire ce qui me plaisait vraiment, sans me donner de limites, sans avoir peur de mettre en danger autrui. Je voyais mon avenir différemment qu'il y a 6 mois de ça. Tout se mettait en place à présent, mon futur était plus clair, moins effrayant.

"Qu'est-ce que tu en penses ? Tu m'aideras à bosser ?"

[HRPG : Je pense que ta réponse peut clôturer ce RP ! On se sera bien amusé smile]

Je remets ici:
 




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 27

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Le temple moldu Dim Fév 28 2016, 11:23
Aiden sourit à sa chère et tendre. Rentrer dormir dans un bon lit douillet, il en rêvait en ce moment ! Il avait mal partout et il était véritablement épuisé par leurs aventures de la nuit. Tout en commençant leur chemin de retour, Evens lui expliqua ce qu'elle souhaitait faire après Poudlard. Aiden trouvait que ça lui correspondait bien, c'était étonnant de voir la confiance qu'elle avait en elle maintenant par rapport à l'année dernière.

"Évidement que je t'aiderais, même -ci tu finiras par me donner des cours, tu auras pris de l'avance sur moi !" Il rit un peu.

Il tenait fermement la main de la jeune femme dans la sienne, comme pour se rassurer de sa présence après ce qu'il venait de vivre. Ils rentrèrent à Poudlard sans encombre, contrairement aux mesures énoncées par la directrice, il n'y avait pas de contrôle renforcé la nuit.


HRPG : archéomage c'est trop ça, ou briseur de sort Razz. On se sera bien éclaté c'est clair smile.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le temple moldu
Revenir en haut Aller en bas
 
Le temple moldu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» Temple Zen du Thé sacré de Kami-sama [libre et pas sérieux]
» Temple de Danava
» [Evènement] : L'Assaut du Temple
» Temple of forgetfulness...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum de Harry Potter World ::  :: Poudlard :: La forêt interdite-