Le forum est désormais fermé aux inscriptions. Retrouvez sa nouvelle version ici : New Harry Potter World



Partagez | 

Les Trask, une famille pas comme les autres...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 28

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Les Trask, une famille pas comme les autres... Dim Juil 05 2015, 18:04

Ses deux parents travaillant le jour de son retour, Aiden et Evens avaient quitté la gare de King's Cross seuls. Ils avaient pris le magicobus pour rejoindre la petite chaumière des Trask. La maison était dans la campagne près de Londres, isolée près d'une forêt, elle était pitoresque. Ses parents avaient retapé la maison eux même, avec l'aide de leur fils. Il y avait un salon/salle à manger, une toute petite cuisine. La chambre de ses parents et une salle de bain. A l'étage au dessus, il y avait deux chambres, celle d'Aiden et une chambre d'ami.

A peine avaient-ils mis un pied au sol avec leurs valises qu'un aboiement retentit. Shadow, le border collie noir de la famille Trask arrivant en courant.

"Hey Shadow, je t'ai manqué mon tout beau ?" Demanda au grand chien noir, en le caressant. En y regardant de plus près, on pouvait voir une cicatrice traversant sa gueule de part en part, et un de ses yeux étaient fermés. "Je te présente Evens, c'est une amie." Il avait tourné son regard vers la jeune fille, avec un sourire espiègle. Le chien s'approcha d'elle pour la renifler. Il jappa joyeusement avant de repartir à ses occupations.

"Viens, je vais te montrer ta chambre. Mes parents ne devraient pas tarder à rentrer." Ajouta le jeune homme, enjoignant la jeune fille à le suivre.

***

Près d'une heure plus tard, après avoir installé Evens dans sa chambre, vidé les valises , parlé... La mère d'Aiden arriva dans un bruit de transplanage sonore. Les jappement de Shadow accueillirent la nouvelle venue.

"Suis moi, je vais te présenter à ma mère !" Souffla joyeusement Aiden avec un grand sourire. Il dévala les escaliers à une vitesse folle.

"Maman !" S’exclama le jeune homme avant de donner une étreinte d'ours à sa mère. Il l'a fit tournoyer dans les airs, la femme éclata d'un rire joyeux. Sa mère était une femme brune, avec des yeux vairon (bleu et gris). Elle était plus petite qu'Aiden qui la dépassait déjà d'une bonne tête. Elle portait les stigmates de sa vie précédente, même-ci elle semblait épanouie et heureuse. C'était une belle femme de 37 ans malgré.

Aiden reposa sa mère par terre avant de prendre sa main, il se tourna vers Evens qui attendait en retrait. "Maman, je te présente Evens."

"Bonsoir, Evens. Je suis heureuse de voir une amie de mon fils. Il ne m'avait pas dit que tu étais aussi jolie." Se moqua gentiment la brune avec un sourire malicieux.

"Maman !" Souffla Aiden affreusement gêné par la remarque de sa mère. Ses joues, c'était colorées de rouges.


hrpg : je ferais rentrer le papa un peu plus tard^^





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle


Dernière édition par Aiden Trask le Dim Juil 05 2015, 19:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 31

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Dim Juil 05 2015, 19:05
Evens était très réservée et était restée assez silencieuse le long du voyage, l'esprit ailleurs. Elle avait passé le voyage en magicobus serrait contre le Serdaigle. Elle stressait de sa rencontre avec les parents du jeune homme, elle ne savait pas vraiment pourquoi, sans doute parce qu'elle savait qu'ils étaient au courant pour sa particularité, et parce qu'elle n'avait jamais rencontré les parent d'un amis, surtout pour y rester des vacances entières. Elle avait peur qu'ils le l'apprécient pas, elle ne voulait pas décevoir Aiden.
Quand ils arrivèrent devant la maison, Evens était émerveillée "C'est magnifique, c'est parfait !" Dit elle en pensant que le cadre était idéal pour elle, le silence, la nature, la forêt. A Poudlard, avec sa particularité de vampire, elle ne se reposait vraiment jamais correctement, le bruit constant des voix, des conversations, des bruits alentours étaient parfois pesant et épuisant.

"Bonjour Shadow" Lança la jeune femme en accompagnant une caresse pour le chien. Elle remarqua la cicatrice et l’œil abimé, elle poserait les questions plus tard. Elle suivait Aiden dans sa chambre, elle s'y sentait de suite chez elle grâce à l'accueil du jeune homme. "Merci Aiden, je me sens déjà bien chez toi"

Plus les minutes passaient, plus la jeune blonde angoissait, quand il lui annonça que sa mère était là, son cœur s'accéléra, il fallait qu'elle se calme. Bien que timide et soudainement muette, elle afficha un large sourire en croisant le regard de sa mère. "Bonjour Madame Trask", bien évidement le visage de la jeune fille vira au rouge tomate à la remarque de la mère. "Merci" lança-t-elle dans un souffle gêné. Elle regarda alors ses pieds qui étaient soudainement une chose attirante pour éviter un moment gênant. Elle remarqua les joues colorés du jeune et finalement lâcha un rire bien heureux. Il était encore plus gêné qu'elle, pourquoi donc ?

"Madame Trask, je vous remercie de m'accueillir chez vous, je veux vous être utile, je ne veux pas être un poids pour vous et votre mari, voulez vous que je m'occupe du diner ce soir ?" Evens avait appris à cuisiner, d'abord par ennuis chez elle, puis par plaisir.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 28

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Dim Juil 05 2015, 21:32
Aiden était plus que ravi que la jeune femme se sente bien chez lui. Il avait eut un peu peur, il côtoyait de nombreuses personnes à Poudlard et rares étaient ceux à vivre au milieu de nul part.

Le jeune homme était mal à l'aise, il savait que sa mère ne disait pas les choses au hasard. Il avait reconnu cette lueur de malice dans son regard, et elle avait certainement compris quelque chose qui lui échappait jusque là.

"Mais de rien ma grande ! Oh et appelle moi Gwendolyne ou Gwen, j'ai l'impression de prendre 20 ans quand tu m'appelle Madame !" S'exclama faussement horrifiée la mère d'Aiden. Le jeune homme éclata de rire.

"Parce que tes petits protégés de l'orphelinat ne t'appelle pas Madame, Man ?" Demanda avec un sourire innocent Aiden à sa mère. "Après tout pour eux, tu n'es pas toute jeune !" Fit-il avec malice, pour toute réponse il se reçu une taloche sur la tête. Il se frotta le crâne avec une moue boudeuse.

"Tu es une invité jeune fille, je ne vais pas te laisser faire tout le travail ! Par contre, un peu d'aide sera la bienvenue !" Sourit Gwen avec un sourire. "En cuisine, les jeunes !" Les invita la mère d'Aiden, elle leur donna à chacun une tache à effectuer.

Un autre crac sonore retentit et les pas de son père résonnèrent. Il arriva dans la cuisine, ayant sentit la présence de son petit monde dans la pièce. "Bonsoir ma chérie." Il embrassa sa femme sur les lèvres avant de se diriger vers son fils et de lui mettre une tape amicale dans l'épaule. "Aiden, tu nous as manqué mon fils." Il se tourna ensuite vers la blondinette qui détonnait un peu au milieu des trois bruns. "Et toi tu dois être Evens, heureux de te rencontrer !" Sourit l'homme.

Le père d'Aiden, était un homme plutôt grand, brun. Il n'était pas beau, mais il respirait la gentillesse. Ses yeux marrons fixaient la demi-vampire avec une lueur joyeuse. Il était vraiment content que son fils se soit fait une amie.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 31

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Dim Juil 05 2015, 22:02
Evens se sentait plus à l'aise quand Gwendolyne ironisa sur son âge et lui demanda de l'appeler par son prénom. Elle rigola devant la taloche que reçu Aiden. "Mais enfin Aiden, ta mère est si jeune encore !" Pour elle c'était invraisemblable qu'il puisse se laisser faire sans broncher. Il n'avait connu Aiden que dans des situations tendues où il avait fait preuve de courage. A cet instant elle pensa à ses blessures lors de l'attaque de loup garou. Ses parents étaient ils au courant ? Elle chassa rapidement ce souvenir en revenant dans la conversation.

"Avec plaisir Gwendolyne" Dit elle en s'affairant dans la cuisine. C'était bien la première fois qu'elle voyait une mère cuisiner, sa mère ne mangeait absolument rien, et ne buvait que du sang. Ça lui paraissait irréel comme moment, elle était vraiment détendue et profitait de ces instants de complicité à 3. Si bien détendue que quand le crac se fit entendre, elle sursauta. Son père. Le loup garou. Il salua sa famille et s'adressa à elle, heureux de la rencontrer. Evens était impressionnée, tous ses sens sentaient l'animal dans l'homme qui la fixait de ses yeux tendres. Il devait aussi sentir sa créature. Elle s’approcha timidement, en oscillant ses yeux sur ceux du père. "Mr Trask, ravie aussi !" Ses joues s'empourprèrent. "Merci de m'accueillir chez vous ! Votre fils est quelqu'un de formidable vous savez ?" La jeune femme était sincère. Mais pourquoi avait-elle eu besoin de dire ça ? Sans doute déstabilisée par l'homme devant elle. Elle était autant impressionnée par l'homme, que par sa tolérance à accepter une vampire chez lui. Aiden avait eu raison au feu de camps. Son cœur reprenait un rythme normal.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 28

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Dim Juil 05 2015, 22:48
Aiden tira la langue à la jeune femme dans le dos de sa mère quand Evens la défendit. Aiden était dans son élément et ça se ressentait, il était bien plus ouvert et joyeux. Moins précautionneux et surtout bien moins timide. Il avait toujours adoré taquiner sa mère et elle lui rendait bien. Son père les regardait souvent se chicaner avec amusement.

Connor, le père d'Aiden regarda la jeune femme s'approcher. Elle semblait impressionnée, il fallait avouer qu'il avait une stature plutôt imposante. L'homme lui fit un sourire resplendissant, quand elle complimenta son fils. L'homme était fier de son enfant, il l'avait toujours été. Il avait refusé qu'il serve de rat de laboratoire, et sa femme avait été plus que d'accord avec ça. Aucun des deux n'auraient supporter de voir leur fils unique être traité comme moins qu'un animal.

"C'est Connor pour toi, Mr Trask est bien trop formel." Il secoua vaguement la main comme pour chasser la distance qu'instaurait une telle appellation. "Je sais Evens, c'est un garçon adorable. Ils nous rend très fier, sa mère et moi." Ajouta l'homme alors que le visage de son fils c'était enflammé, gêné autant par les paroles d'Evens que celles de son père. Le père en question, pouvait sentir la partie vampire de la jeune femme, mais il sentait bien qu'elle n'était pas agressive. Elle était très différente d'un véritable vampire.

"Comment c'est passé ta journée, Papa ?" Demanda le jeune homme pour dévier la conversation.

"Plutôt bien ! J'ai rencontré Hermione Granger la semaine dernière. Cette femme est vraiment impressionnante, elle a fait beaucoup pour la cause des loup-garous et des créatures !" Répondit l'homme à son fils.

Ils continuèrent à discuter quelques temps, mangèrent, puis chacun partie vaquer à ses occupations.


hrpg : je te laisse choisir leur activité, puisque c'est le début de l'été il fait nuit plus tard^^ Donc pourquoi pas aller dehors, ou parler dans la chambre d'Aiden XD






Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 31

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Dim Juil 05 2015, 23:35
Evens avait été enchanté du repas, elle avait passé un bon moment. C'est fout comment elle se sentait à l'aise dans cette famille. Il y avait beaucoup d'humour et de légèreté. Rien à voir avec les repas parfois si silencieux qu'elle avait en tête à tête avec son père. La maison des Trask était vivante. Le père d'Aiden racontait sa rencontre avec Hermione Grangers, Evens était émerveillée, c'était grâce à cette femme qu'elle avait pu venir étudier à Poudlard et fuir officieusement ses parents et les tests au Ministère de la magie. Quand le repas fut terminé et après avoir bien parlé, tous s’affrètent à leur loisir. Soudainement elle se figea, elle était si bien qu'elle avait oublié ses parents.

"Aiden, vous avez un hiboux ? Je dois prévenir mes parents, ils doivent retourner Londres à l'heure actuelle. Je vais leur transmettre une lettre" La voix de l'adolescente était rempli de terreur. Qu'allait il advenir à la réception de cette lettre ? Elle monta à l'étage en toute vitesse dans la chambre qui lui était réservée. Elle sauta sur le lit et commença à écrire après avoir sortit une plume et un papier.

Chers parents,
Je vais bien.
Je sais que vous souhaitez que je rentre à la maison cet été pour reprendre les entrainements au Ministère de la Magie, mais mon choix est différent du votre.
Je ne souhaite plus être confronté aux Médicomages, je souhaite avoir la chance de pouvoir me connaître.
La fin d'année à Poudlard a été riche en évènements et en révélations, c'est pourquoi je compte passer l'été loin du Ministère.
Je serais chez la famille Trask qui ont accepté généreusement de me recevoir chez eux. Je connais leur fils Aiden, il est à Poudlard avec moi. Ne vous inquiétez pas pour ma perte de contrôle, il n'arrive rien à ses côtés, et j'ai d'autres ressources.
Bien à vous, votre fille.
E. Grin

Sa main tremblait, elle inspira un coup. La présence du jeune homme lui facilité grandement les choses. Tout semblait plus facile, plus clair pour elle. La maison était rempli de son odeur. Elle en était presque ivre. Elle plongea la tête dans les draps comme pour se cacher en s’empreignant un peu plus de lui. Elle se redressa pour montrer sa lettre au demi-loup.

"Tu en penses quoi ? Je sais qu'ils vont débarqué... Je t'en supplie, ne les laisse pas me ramener..." La jeune femme avait réellement peur de son père. Elle n'avait que subit son autorité, et même dans des situations où elle était contre et outrée, elle finissait par céder sans s'en rendre compte. "Je suis persuadée que j'ai était victime d'un bon nombre de sortilège d'oublis, car je ne me souviens même pas un jour avoir défié mon père...et pourtant...chaque jour j'en avais envie. C'est comme pour Samuel, comment on peut oublier son frère jumeau sans un tel sort ? Quel genre de parent peuvent faire ça à leur enfant ?" Evens ne questionnait pas vraiment le garçon, elle parlait pour elle même, elle mettait toutes ses pensées à haute voix. Elle s'arrêta de parler et regarda l'adolescent, qui était là, à l'écouter, sans broncher, adorable, soutenant déjà que de sa présence même. Elle le trouvait beau et cette pensée la gêna. Qu'est-ce qu'il lui arrivait ? C'était la maison, elle le ressentait partout et tout le temps. "On pourrait peut être faire un tour dehors, si tu me faisais visiter les environs ?" C'était peut être une bonne solution avant de perdre complètement la tête.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 28

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Lun Juil 06 2015, 22:04
Le repas c'était déroulé dans la bonne humeur, ses parents étaient vraiment des perles. Sa mère était toujours aussi facétieuse et son père un gros nounours. Il adorait ses parents, il savait qu'il avait de la chance d'avoir une telle famille. Bien que beaucoup aurait considéré autrement en sachant son père loup-garou.

"Oui bien sûr." Acquiesça le jeune homme. Ils avaient une petite chouette hulotte qui devait d'ailleurs être dans la cour. Elle aimait se percher dans les arbres autour de la maison. Aiden avait suivi Evens dans sa chambre afin d'appeler la chouette dés qu'elle aurait écrit sa lettre. Il resta en retrait, appuyé sur le chambranle de la porte. Il voyait bien qu'elle semblait stressé par tout ça. Aiden prit la lettre et la parcouru.

"Ça me semble correct." Il garda la lettre en main. "Ne t'inquiète pas, on ne les laissera pas te récupérer, ok ? Je vais appeler Sweety." Le jeune homme se dirigea vers la fenêtre, l'ouvrit et émit un sifflement. Quelques secondes plus tard une petite chouette hulotte se posa sur son bras. "J'ai du travaille pour toi ma belle." Chuchota le jeune homme tout en caressant les plumes de la petite chouette. Il accrocha la lettre à sa patte avant de lui donner sa destination. La chouette prit son envol après lui avoir mordillé les doigts affectueusement. Il referma la fenêtre.

"Allons dehors alors, je vais te faire le tour du propriétaire !" Ajouta avec un sourire le jeune homme. En revenant vers la jeune fille, il passa un bras autour de ses épaules, la serrant un peu contre lui pour la rassurer. Il l’entraîna à sa suite à l'extérieur.

Il l'avait emmené près du petit ruisseau passant derrière la maison. Un petit bois s'étendait de ce côté-ci.

"C'est dans ce bois que mon père se transforme lors de la pleine lune. Mais on y passe aussi beaucoup de temps, ma mère adore les plantes et elle peut passer des heures en forêt. J'allais souvent avec elle, avant Poudlard."





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 31

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Lun Juil 06 2015, 23:47
"Merci Sweety !" Evens regarda sa lettre partir, la boule au ventre. Voilà c'était fait, elle ne tarderait pas à avoir des nouvelles, si la chouette volait bien, ils auraient la lettre avant la tomber de la nuit, d'ici une heure ou deux. Connaissant son père, ils n'attendraient pas le matin pour se pointer chez les Trask. Elle sentit le bras autour d'Aiden et en frissonna. Elle lui saisit la main qui pendait de son épaule et y déposa un baiser sans la lâcher pour autant. Le garçon avait le don inconscient de la rassurer. Il avait promis qu'il ne les laisserait pas la récupérer. "Allons y je te suis !" Lui lança-t-elle d'un sourire déjà plus détendue. Il l'amena prêt d'un ruisseau. Et lui expliqua l'utilité du bois derrière la maison.

"C'est si calme ici, ça fait tellement de bien après Poudlard. C'est terrible tout ce qu'on peut entendre dans ces couloirs..." Elle savait que le jeune homme pouvait la comprendre. "Que faites-vous ta mère et toi quand ton père se transforme ? Quand s'est il fait mordre ? Et comment ça s'est manifesté pour toi ?"

Ils discutèrent encore un moment, en se baladant, tanto bras dessus, bras dessous, tanto main dans la main, tanto chacun de son côté. Evens était détendue et elle voyait d'un nouveau jour celui qu'elle considérait comme un tendre ami à présent. Il la faisait rire, parfois elle en avait mal aux joues. La nuit commençaient à tomber, elle avait envie de se dégourdir les jambes, le voyage en train puis en magicobus l'avait groggy. Et puis, malgré le bon repas, elle avait soif, il fallait qu'elle sache.

"Aiden penses-tu qu'il est possible de chasser dans ce bois ? Mes potions préparées n'arriveront que demain" Elle parlait des potions qu'elle avait négocié avec le professeur Ludo avant de partir, il lui en avait délivré 8 pour l'été. Avant qu'elle puisse avoir une réponse, elle se tourna vers la chaumière. Son visage était rendu livide.

"Mes parents !" Lança-t-elle à Aiden "Ils sont là devant ta maison !" Son cœur battait la chamade et elle se mit à courir en direction de la maison des Trask.

* ~ *

A la lecture de la lettre, les parents d'Evens, Franz et Beth, furent inquiets et en colères. Leur fille les mettait devant le fait accompli et ça n'allait pas se passer comme ça. Ils avaient été mort d'inquiétude et avaient pensé au pire. Il était hors de question qu'elle mette en danger une famille entière, et un camarade de classe, ça pouvait être terrible, l'histoire remonterait à Poudlard, en tant qu'agent du Ministère de la Magie et qui plus est, Langue de Plomb, il ne pouvait pas laisser passer ça. Il se renseigna sur le lieu d'habitation des Trask et décidèrent avec sa femme, de transplanner jusqu'à chez eux. Ils arrivèrent devant la maison, la nuit venait de tomber sur la chaumière. Franz frappa à la porte énergiquement, déterminés à récupérer leur fille.

* ~ *

Evens qui avait sentit la présence de ses parents arriva derrière eux. Elle eut un haut le cœur, malgré qu'elle se doutait qu'ils viendraient ici, elle espérait juste que ça se passe bien et que les Trask parviendraient à faire céder son père si rigide. Elle sauta d'un bon pour s'approcher d'eux, la porte s'ouvrit derrière son père qui s'était retournée vers Evens. Il entama la discussion, pendant que la jeune femme faisait en demi cercle pour se rapprocher de la porte sans arriver devant son père :

"Eve' ne fait pas l'enfant, rentre avec nous, tu ne te rends pas compte ! Tu...ils savent qui tu es ? Tu ne peux pas les mettre en danger comme ça, rentre à la maison ! Le professeur Ludo nous a dit que..." Son ton était froid, sec et autoritaire. Evens en frissonna. Elle l'avait souvent vu comme ça. Il ne lâcherait rien. Cependant elle lui coupa la parole et tenta quand même de se justifier, elle était sur la défensive et elle haussa le ton. Le manque de sang, et la colère qu'elle avait contenu jusqu'à présent la fit parler :


"Non ! Arrête ! C'est vous qui ne vous rendez pas compte ! Je veux rester ici ! Je ne veux pas rentrer. Ce n'est pas pour vous ennuyez, ni pour faire des ennuis, ni pour détruire ta réputation au Ministère. Et Oui, ils savent qui je suis ! Tu crois que je suis aussi inconsciente ? Tu n'as jamais eu confiance en moi, jamais ! J'ai toujours été ton cobaye ! Ai-je un jour était ta fille ? Maman...Maman dit lui ce que tu ressens ! Dit lui qu'il n'arrivera rien !" Elle utilisa sa botte secrète, sa mère, pour faire valoir ses arguments. Elle déversait tout ce qu'elle avait sur le cœur. Il faut dire, elle avait eu le temps d'y penser depuis ces quelques mois. La soirée au feu de camps avait tout ravivé.

"Beth, de quoi parle-t-elle ?" Dit Franz qui se tourna vers sa femme, un regard furieux. La mère d'Evens regarda sa fille, puis elle scruta le père d'Aiden, qui était à l'entrée et devait se demander se qu'il se passait, et le garçon qui était arrivé derrière sa fille. Evens savait qu'elle sentirait leur particularité. Beth recula brusquement d'un pas, s'éloigna du palier, ce n'était pas l'amour fou entre les vampires et les loup garou. Elle eut un rictus de méfiance et de surprise. Comment sa fille avait elle pu trouver refuge chez un loup garou et son fils hybride ? Avec toutes les précautions qu'ils prenaient pour que justement ça n'arrive pas. Sa fille n'avait donc retenu aucune leçon de ses entrainements. Bien qu'elle soit aussi vampire, Beth ne pouvait pas admettre qu'on puisse s'approcher de personne aussi dangereuse. Elle regarda la mère d'Aiden, comme si elle était folle. Mais après tout, elle n'était pas si différente de son mari, qui était aussi tombé amoureux d'une vampire et lui avait fait un enfant. Beth plongea ses yeux dans ceux de sa fille. Si les vampires pouvaient exprimer des émotions, sa mère aurait probablement le sentiment de trahison.

"Franz, ce monsieur est un Loup garou, et leur fils est comme notre fille, c'est un hybride, mi-loup, mi-homme" Lâcha d'un souffle sa mère. Le père d'Evens s'affaissa, il recula aussi et posa ses mains sur sa tête.

"Quoi, quoi ? Comment ça ?" Il tourna en rond et s'approcha de sa fille pour essayer de la tirer vers lui. Mais Evens recula subitement et trouva refuge derrière Aiden, lui tenant une main tremblante en l'attirant vers la porte d'entrée, vu que le passage était libre maintenant. Il était hors de question qu'elle retourne chez elle. De plus, les derniers évènements avaient perturbé la jeune femme, elle venait d'apprendre qu'elle avait un frère jumeau, et ne se sentait absolument pas capable de leur en parler. Elle avait une rage profonde pour ce qu'elle venait de découvrir. Samuel était parfaitement maître de lui. Prise entre jalousie et regrets, elle en voulait à ses parents, s'ils ne s'étaient pas obstinés à l'envoyer contrôler sa créature, elle en serait pas là aujourd'hui. Elle aurait les mêmes capacités qu'Aiden ou Samuel. Et alors quoi ? On abandonne un enfant hors contrôle ? Comment, ces gens là, ses parents, avaient-il pu abandonner leur progéniture, son jumeau ? Elle avait peur qu'en rentrant, ils usent d'un nouveau sort d'oublis. Elle regarda Aiden, elle ne pouvait pas l'oublier, pas lui. Si elle rentrait, elle ferait un carnage, elle le savait, elle sentait déjà ses émotions se mettre au second plan, et ses yeux prenaient ses nuances d'or. Son sang frappait fort dans sa tête, et la colère laissait place à un sentiment froid et impassible. La créature en elle avait une féroce envie de hurler en leur sautant au cou. Jamais elle n'avait encore ressentit ça envers ses parents. Elle avait pris la bonne décision en allant chez les Trask pour cet été. Elle serra la main d'Aiden sans même s'en rendre compte. Il fallait que ses parents partent et comprennent en même temps. Le contact du jeune homme l’empêchait de déverser sa haine.

"S'il vous plait, ne les laisser pas m'amener, je ne veux plus être un rat de laboratoire..." Dit la jeune femme, la voix tremblante à l'encontre des Trask. "Je veux rester ici, je pense..." Elle avala sa salive, sentant déjà dans sa bouche ses crocs grandir. "Je pense sincèrement qu'il serait dans votre intérêt de me laisser ici, j'ai besoin de temps, s'il vous plait !" Elle pensait à ce que lui avait dit Ludo, garder le contrôle de ses sentiments humain, alors que ressentait elle ? N'importe quoi, mais un truc humain ? La haine, oui voilà, c'était mieux que rien. La haine aller l'aider à maintenir le contrôle. Ressentir, ne pas oublier, ressentir.

Beth sentait bien le changement chez sa fille, elle sentait que le vampire était présent, et que malgré ça, elle restait tranquille derrière ce demi-loup. Elle n'avait jamais vu sa fille comme ça, encore moins montrer de l'animosité envers eux, ses parents, elle voyait bien cependant qu'elle n'était pas débordée par la créature derrière le dos de l'adolescent.

"Comment fais-tu ça ? Tu n'as pas envie de le mordre ? Elle est là n'est-ce pas ?" S'adressa-t-elle à sa fille en s'avança d'un pas. Evens regarda sa mère derrière l'épaule d'Aiden, elle huma le cou du jeune homme, comme pour provoquer sa mère qui s'avança d'un autre pas, inquiète qu'elle y plante ses crocs. Alors qu'en réalité Evens cherchait surtout à garder le contrôle pour ne pas lui sauter dessus. Étrangement et bien heureusement, elle n'avait aucun désir ou sentiment désagréable envers les parents d'Aiden.

"Comment fais-tu ça Eve' ?" Relança sa mère en s'avança de nouveau, comme si sa fille allait sauté à la gorge de l'hybride.

"Je ne fais rien, c'est comme ça entre nous." Dit elle en hochant la tête pour désigner du menton le Serdaigle. "Je suis moi même avec lui, je n'ai besoin de rien faire..." Un autre sentiment vint alors la submerger à l'encontre d'Aiden. C'était différent, c'était doux et passionnel. Elle n'avait jamais ressentit ça, pas qu'elle s'en souvient, pas autant, pas comme ça. De l'amour. Du moins un sentiment bien plus chargé et bien plus stable que la haine en cet instant. Un sentiment suffisant pour qu'elle tente quelque chose. Elle se décala pour que son père puisse aussi voir qu'elle avait légèrement changé physiquement, plus droite, plus forte, des yeux d'or,et les crocs. Elle lâcha la main du demi-loup et s’approcha de quelques pas de ses parents.

"A force vouloir contrôler l'animal et de ne jamais y parvenir, vous ne vous êtes jamais dit qu'il était temps au contraire, de laisser l'animal partager ma vie, mes sens, mes envies, mes désirs, mes sentiments ? Je ne serais un danger pour personne ici, et certainement pas pour cette famille...en revanche si je rentre, je ne sais pas de quoi je serais capable, je ne répondrais de rien, j'ai b.e.s.o.i.n de temps ! C'est tout ce que je demande au fond, du temps, ici." Dit elle en accentuant bien sur le mot besoin. Sa mère ouvrit la bouche, mais aucun son n'en sortit. Un silence s'installa, un silence électrique. Elle venait de comprendre que si sa fille perdait le contrôle c'était de la faute de leur présence ici. Elle se recula et entraina son mari avec elle. Elle lui murmura quelque chose à l'oreille, et le père d'Evens regarda les parents d'Aiden. Ils ne voulaient pas d'un drame. Evens ne bougeait plus, elle ne battait même plus des yeux, sa maitrise était faible et fragile, elle était guidée par ce nouveau sentiment qu'elle partageait avec sa partie vampire, mais qu'elle ne connaissait pas. Combien de temps allait elle tenir ainsi. Ludo avait raison, et ses conseils commençaient à marcher. Bien qu'avantagée d'être à quelques pas d'Aiden.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 28

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Mar Juil 07 2015, 22:43
Aiden fit une grimace à l'évocation des bruits dans Poudlard, il était parfaitement d'accord. Il était difficile en ayant l’ouïe aussi fine d'entendre un brouhaha perpétuelle, ponctué de remarques désagréables parfois.

"Maman reste enfermé à l'intérieur le plus souvent. Avec ma particularité mon père n me voit pas comme un sorcier et ne m'attaque pas. Bien qu'avec le temps, il reconnait ma mère même sous forme lupine. D'après ce que je sais, il c'est fait mordre pendant la guerre, il y a 21 ans." Répondit Aiden pensif. Ils en avaient déjà parlé avec ses parents et il savait que cela c'était déroulé pendant la guerre. Il ignorait les circonstances exactes, son père n'aimant pas en parler.

"J'ai développé très tôt des caractéristiques du loup. Physiquement, mais rapidement mes parents se sont rendu compte de ma force et de mes capacité sensorielles hors norme pour un enfant." Il continua a expliquer un peu ses premières manifestations de ses capacités de demi-loup. Il n'eut pas le temps de répondre à la dernière question d'Evens que celle-ci pâlit avant d'annoncer que ses parents étaient là. Il suivit la jeune femme au pas de course.

***

Aiden avait suivi discrètement Evens, préférant écouter dans un premier temps. Il vit son père qui venait d'ouvrir la porte, sa mère pointant sa tête derrière son épaule. Il pouvait voir d'ici la désapprobation devant les paroles du père d'Evens. Sa mère avait toujours été transparente, son père était plus réservé, écoutant sans intervenir. Aiden regarda la vampire reculer d'un pas quand elle sembla réaliser qu'elle genre de personne était la famille Trask. Il vit son père froncer les sourcils en sentant la présence forte du vampire. Mais plus encore devant les réactions de la mère d'Evens.

Aiden laissa la jeune femme se réfugier derrière lui quand le père de la blonde essaya de l'attraper. Il serra sa main dans la sienne, essayant de lui apporter du réconfort. Ni lui, ni ses parents n'étaient intervenu, sachant que certaines choses devaient êtres dites entre les membres de la famille Grin. Ils soutenaient la jeune fille silencieusement.

Le jeune homme portait néanmoins un regard désagréable sur la mère d'Evens. Cette femme était rempli de préjugés et son mari n'était guère mieux. Il laissa Evens s'éloigner de lui, leur montrer qu'elle n'était pas qu'une bête sauvage comme il semblait que ses parents la voyait. Alors qu'elle finissait de dire tout ce qu'elle avait sur le coeur, le jeune s'approcha d'elle et mit une main sur son épaule, pressant doucement celle-ci. Avant de se placer à ses côtés. Il sentit plus qu'il ne vit sa mère se placer devant eux et son père la rejoindre.

Gwendolyne Trask leur lançait un regard polaire, de sa petite taille elle les toisait avec mépris. "Votre fille a besoin de temps !" Elle tourna son regard vers Beth. "Comment avez vous pu laisser votre mari traiter votre fille ainsi ? Et votre manque de sentiments parce que vous êtes un vampire, n'est pas une excuse." Cracha t'elle, sa magie semblant miroiter dans l'air. Gwen faisait parti de ses rares sorciers qui boosté par leurs émotions pouvaient faire des étincelles. Le cas de la jeune femme, lui rappelant son bébé malmené par les médicomages. Elle avait mis fin à tout ça après une colère noire.

"Comment osez vous agir de la sorte avec votre propre enfant ? Vous auriez dû l'aider, pas en faire un cobaye, c'est votre fille ! Par Morgane !" Jura la sorcière brune avec une rage palpable. Une main se posa sur son épaule, son mari l'enjoignant à se calmer.

"Evens n'a pas semblé vouloir le moindre mal à notre famille. Et comme vous l'avez si bien fait remarquer, je suis un loup-garou et mon fils un hybride. Nous serons tout à fait capable de l'empêcher de faire du mal à qui que se soit. Ce n'est pas comme-ci nous vivions près de la civilisation..." Ajouta habilement l'homme d'un ton calme mais néanmoins ferme. Son regard scrutant les parents de la jeune fille avec attention, ses yeux ayant viré à l'ambre dés qu'il avait sentit les ennuis.

"Vous ne pouvez pas la contrôler, c'est absurde de le penser. Notre statut d'hybride ne fait pas de nous des êtres sans émotions, sans rêves... Je... si je n'avais pas eut confiance en elle, je ne l'aurais pas amené chez moi. Je n'aurais pas mis en danger ma famille inutilement ! Laissez là vivre pour une fois !" Asséna durement le garçon, rappelant la fermeté de son père et la colère froide de sa mère. Il ne le dit pas, pensant qu'on ne le croirait pas, mais il savait que sa famille pouvait aider Evens. Loin de sa famille toxique, elle pourrait s'épanouir et gagner en contrôle.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 31

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Mer Juil 08 2015, 18:11
Au fur et à mesure que la famille Trask parlait pour la défendre, ce sentiment d'amour grandissait en elle. Les parents du jeune homme s'étaient placés en protecteur devant eux. C'était qu'un détail pour certains, mais pour la jeune femme c'était déstabilisant de tendresse. Jamais on était intervenu comme ça pour elle. Quand Gwendolyne parla à sa mère, sa gorge se noua. Aiden lui avait déjà dit que sa mère avait fait cessé des expériences sur lui. Mais de l'entendre dire ça pour Evens, avec passion de la bouche de la personne, ça la remua à l'intérieur. Cet amour maternel la frappait de surprise. Et le fait que la mère d'Aiden s'interpose comme ça pour elle, en sa faveur la toucha encore plus au fond d'elle. Evens était tout aussi touchée par le loup-garou, qui n'avait le moindre air inquiet de sa nature de vampire.

Quand Aiden parla à son tour, tout son corps tressaillit. On dit qu'il y a des êtres sur terre, qui nous touchent plus que d'autres, sans doute parce que sans que nous le sachions, ils portent en eux une partie de ce qui nous manque. Et c'était tout à fait ça avec l'adolescent. Il était ce qui lui manquait depuis toujours, ce qu'elle attendait depuis longtemps.

Pendant que les parents du Serdaigle parlaient, les siens étaient ahuris, ils se demandaient comment des gens comme ça existaient ? Evens avait remarqué, et sentit que sa mère bouillonnait de l'intérieur. Les propos de Gwendolyne ne lui avait pas du tout plus. Et l'espèce d'électricité magique qui entourait Gwen excitait et énervait Beth, c'était comme une provocation pour le vampire, qui y voyait un signal de menace.

Beth cracha à la manière d'un chat fâché en direction de la mère du demi-loup. Une lueur de dangerosité brilla dans ses yeux. Evens reconnaissait ce regard, c'était celui qui précédé un assaut de sa mère, elle l'avait vu des milliers de fois lors de chasse dans les bois. C'était juste avant qu'elle saute sur ses proies. Grâce à cette anticipation, Evens, d'un bond, eut tout juste le temps de saisir le cou de sa mère d'une main, et d'y exercer une pression suffisante pour ralentir la pression du sang vers le cerveau. Dans le mouvement elles avaient toutes deux reculé sur les pierres du chemin. Franz' hurla et se dirigea vers ses femmes.

"BETH, EVENS arrêtez vous ! Par Merlin ! je vous en supplie arrêter ! Evens lâche ta mère, Beth calme toi !" Il n'osait même pas intervenir, l'atmosphère était chargée.
Evens dévisagea sa génitrice, ses yeux étincelaient d'or, ce qui se reflétait sur la peau de sa mère dans le noir. Avait-elle réellement envie de lâcher prise ? Elle savait qu'il en fallait plus pour la tuer. Elle sentit l’agressivité de sa mère diminuait par manque d’afflux de sang, elle relâcha alors la pression de sa main, et l'enleva de son cou.

"Et maintenant" Dit elle en se retourna vers son père. "C'est qui le monstre ici ? La bête incontrôlable ?" Franz' ne savait plus où se mettre. Il fallait dire que la situation donnait raison à sa fille.
"Tu vas faire quoi de maman ? Tu vas aussi l'abandonner parce qu'elle est incontrôlable ?" Le père d'Evens fronça les sourcils. "De quoi parles-tu ?" La jeune femme s'approcha de son père. "Je te parle de mon frère, Samuel" Franz devint blême. Beth étouffa un cris. "J'aimerais bien vous dire des milliers de choses, mais pour l'instant, je préfère que vous partiez. Partez avant que tout ceci soit irrémédiable, et avant que je décide de ne plus avoir besoin que d'un peu temps" Son père n'avait toujours pas changé de couleur, il était pâle, et sa mère n'osait même plus la regardait dans ses yeux. "Comment, comment le sais-tu ?". Evens se raidit "Parce qu'il est à Poudlard Papa ! J'aimerais te dire ô combien tu pourrais être fier de lui, mais là tout de suite, j'ai envie de vomir. Partez....".

Franz regarda la famille Trask et plus particulièrement leur fils. Il s'approcha de sa fille, dans une dernière tentative. Il fronça les sourcils, intrigué "Tu t'es amouraché de ce jeune homme ? Evens, c'est dangereux. Pour lui, comme pour toi. Rien de bon peut sortir d'une telle relation !" Le sang de la jeune femme ne fit qu'un tour. Quel affront ! Quel culot ! La rage l'envahit de nouveau. Elle était à ça de sauter au cou de son père, mais ne devait certainement pas lui donner raison. Elle s'en fichait de démentir ou non une relation avec le demi-loup, la question n'en était plus là. "Parce que Moi.... Moi je ne suis donc rien de Bon ?" Son père se rendit compte de son énormité. Car de son union dangereuse avec sa femme, ils avaient eu une fille, et un fils. Il était en train de dire, ce qu'Evens avait compris au premier degré. Elle avait été une erreur, le résultat de leur mauvaise union. "NON ! NON ce n'est pas ce que je voulais dire....Ma fille, ma chérie, tu n'es pas une mauvaise chose, au contraire, tu as été la plus belle chose qui nous soient arrivés, nous t’aimons, nous ne voulons que ton bien, malgré les apparences...". Evens se calma et perdit son regard dans la pelouse avant de reprendre. "Oui, les apparences sont trompeuses, si vous avez donc une once d'amour pour moi, vous allez partir. Laissez moi du temps. Partez, PARTEZZZ !"
Beth saisit la main de son mari et dans une fumée noire ils disparurent sous ses yeux. Evens eu un mouvement de recul, surprise. Ils l'avaient écouté ? C'était fichtrement étonnant. Bordel, ils l'avaient écouté ! Elle se laissa tomber, genoux à terre, secouée par de violents sanglots. C'était finit, la pression se relâcha. Tout était finit, pour l'instant.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 28

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Mer Juil 08 2015, 23:58
Les Trasks avaient regardé avec attention les actions de la famille Grin. Tout s’enchaîna très vite quand il sembla évident que la vampire perdit le contrôle, Evens s'interposant contre sa mère. Les parole précédentes du père leur paressèrent hypocrites après ce dont ils avaient été témoin aujourd'hui. Aiden avait fait signe à sa mère pour qu'elle n'intervienne pas quand celle-ci avança d'un pas. Inutile de se mettre en danger bêtement, Evens avait le contrôle de la situation pour le moment.

Aiden gronda doucement à l'évidente manœuvre du père d'Evens de les séparer. Quand bien même, ils n'étaient qu'amis, le père ne voyait en leur relation qu'un échec et un danger. Ne pouvait-il donc pas voir au delà de ses propres préjugés ? Ne se rendait il pas compte que c'était son ingérence dans la vie de sa fille qui avait fait d'elle un être aussi instable ? Aiden regarda les Grin partir avec soulagement, il allait s'approcher de son ami quand sa mère couru vers la jeune fille.

Gwen se plaça devant la demi-vampire et la prit dans ses bras. "Ça va ma grande. Tout va bien, tout ira mieux maintenant." Elle lui chuchota bon nombre de mots réconfortant que seul une mère peut faire. Elle caressait les cheveux et le dos de la jeune femme avec tendresse comme elle l'aurait fait pour son fils. Aiden croisa le regard de sa mère. Il put y lire sa tristesse et sa compassion. Son père et lui s'approchèrent des deux femmes, les soutenant en silence. Le garçon savait que ses parents avaient été secoués, certains souvenirs se superposant à la réalité. Le combat acharné qu'ils avaient mené contre le ministère et les médicomages planant au dessus de cette fin de journée.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 31

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Jeu Juil 09 2015, 09:36
Evens enlaça Gwendolyne, bercée par les paroles de cette maman pas comme les autres. C'était la première fois qu'une mère avait un tel comportement avec elle. L'odeur de Gwendolyne était suave et le vampire se calma en elle, les crocs jusqu'à présent dehors disparurent, et ses yeux n’étincelaient plus vraiment. Son corps raide perdit du tonus, et elle relâcha ses muscles dans les bras de cette charmante sorcière. Elle se releva toujours enlacée par la mère d'Aiden. Elles s'approchèrent toutes les deux des hommes et Gwendolyne accola en même temps mari et fils. Ainsi tous les 3 apaisèrent en même temps la jeune femme qui se sentait entourer d'amour et de sollicitude. "Merci pour tout, merci pour tout..." Répétât plusieurs fois la blonde à l'encontre des Trask. Elle ne savait pas quoi dire de plus devant une telle famille si prévenante et aidante. Elle venait d'échapper au pire. Pour ce soir, elle en avait assez. Le contrôle qu'elle avait eu sur la créature l'avait profondément affamé, vidé de ses forces. Il fallait qu'elle boit. L'étreinte se termina avec des sourires tendres sur les lèvres de tout le monde. Il n'y avait pas vraiment besoin de mots, surtout pour ce soir.

"Gwendolyne, Connor je..." Elle ne savait pas trop comment dire ça. Est-ce que c'était bizarre pour eux ? "J'aurais besoin d'aller dans les bois un peu pour...heu...." Elle regarda Aiden qui avait sans doute compris. Pouvait-il l'aider à dire à ses parents qu'elle devait boire ? En tout cas c'est ce qu'elle essayait de lui dire avec ce regard.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 28

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Ven Juil 10 2015, 13:31
Aiden avait regardé sa mère réconforter Evens avec tendresse, il avait vu la jeune femme regagner son contrôle et se fondre dans l'étreinte de sa mère. Gwen avait toujours été tolérante et aimante, mais après son mariage avec Connor, ses qualités c'étaient exacerbées. Quand les deux femmes se rapprochèrent d'eux, Gwen initia un câlin de groupe. Ils se soutenaient ainsi bien souvent, Evens c'était fait une place dans la famille. Quand ils se détachèrent, Evens bégaya un peu ne sachant comment leur dire qu'elle avait besoin de boire. Elle l'appela silencieusement à l'aide, le suppliant du regard d'expliquer sa requête sans froisser ses parents.

"Ce qu’essaye de dire Evens c'est qu'elle aimerait chasser." Engagea Aiden avec un léger sourire. Gwen fronça les sourcils, avant que son visage ne s'éclaire. Cependant, c'est Connor qui repris la parole.

"Va y Evens, tu as été assez éprouvée pour ce soir. Et puis, prendre l'air te fera du bien." Ajouta Connor avec un sourire complice. Il avait comprit, lui aussi, peut-être son instinct de loup ou encore l'évident malaise de la demi-vampire qui l'avait aiguillé sur le problème.

"Tu veux que je vienne avec toi, ou tu préfère rester un peu seule ?" Questionna Aiden, pensant qu'elle voudrait peut-être un peu de solitude après les événements des dernières minutes.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 31

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Ven Juil 10 2015, 14:52
Le visage de le jeune femme s’éclairât, c'est fout comme c'était facile avec cette famille. Ses yeux s'embrasèrent d'or à la remarque de Connor qui lui donnait sa bénédiction. Elle se tourna vers Aiden.

"Le premier qui débusque quelque chose !" Dit elle, avec un air de défis, avant de partir comme un missile en direction des bois. Elle était en débardeur et avait un pantalon fluide. Dans sa course elle avait ôté ses chaussures, une habitude qu'elle avait pris depuis petite pour chasser en forêt et sentir mieux le sol et ses appuis. Chaque pas qu'elle faisait en courant raisonnait en elle, tanto sur l'herbe, tanto sur la terre. Le vent soulevait ses cheveux lâchés, ses instincts de vampire prenaient le dessus, elle était à une bonne distance de la maison des Trask, et n'avait plus besoin de se contrôler comme tout à l'heure, elle savait qu'Aiden ne risquait rien, et qu'elle ne risquait rien à ses côtés. Elle sentait la présence du jeune homme plus forte que jamais. Cette sensation de liberté enivré l'adolescente. Elle oublia ses parents, leur conversation pour ne plus faire qu'un avec la nature qui l'entourait. Elle effleurait les feuillages du bout des doigts, sautait pierres et troncs d'arbre sur son chemin avec une étonnante facilité. La jeune femme ne faisait qu'un avec sa créature et y prenait du plaisir. Tout semblait silencieux en cette nuit d'été, où la lune et son jolie quartier étincelé de mille feu. Elle se retourna pour chercher Aiden et ne fit pas attention à un tronc poser là, ce qui l'a fit chuté et roulé au sol. Elle se retrouva sur les fesses et explosa de rire. Un rire franc, un rire libérateur, enfantin et innocent. Elle se laissa tomber sur le dos sur le sol de la forêt, et ferma ses yeux. Elle ne bougeait plus et se concentrait pour écouter les bruits de la forêt et entendre les animaux qui ne dormiraient pas et qui feraient bien son repas.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 28

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Sam Juil 11 2015, 23:33
Aiden éclata de rire devant la bonne humeur d'Evens, qui partit en courant à toute vitesse. Aiden sourit à ses parents, heureux, c'était la première fois qu'ils voyaient un tel sourire chez leur fils. Il avait toujours été un enfant joyeux et gentil mais il était timide voir renfermé avec les autres. Et là ses parents voyaient un adolescent, un jeune homme affirmé et plus ouvert.

Le jeune homme suivit la demi-vampire après avoir salué ses parents. Il avait laissé tombé le glamour dés son arrivée. Il utilisa ses sens pour retrouver la trace de la vampire. Il courait après elle, bien qu'elle ait prit trop d'avance pour qu'il la rattrape. Il l'apercevait de loin, un sourire joyeux sur les lèvres. Il laissait libre court à son instinct animal. Il vit Evens tomber quand elle le chercha des yeux. Le jeune homme ralentit en entendant le rire enfantin de la blonde. Il s'approcha d'elle, alors qu'elle c'était allongé au sol, calme.

Aiden regardait la jeune femme attendri, elle était belle ainsi. Reposée et tellement plus maître d'elle même. Il s'adossa à un arbre et prit une grande inspiration. Il aimait l'odeur de la forêt, c'était reposant, relaxant.

"Quelle genre de créature tu chasses ?" Questionna le jeune homme curieux, sa partie serdaigle resurgissant sans crier gare.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 31

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Dim Juil 12 2015, 16:16
L'adolescente sentit Aiden arrivait. Elle l'entendit respirait profondément. Lui aussi était dans son élément dans cette forêt, il y avait passé son enfance et ça devait lui raviver des souvenirs. Quand il lui posa la question sur ce qu'elle voulait chasser, elle ouvrit ses yeux. Elle se releva lentement, comme pour ne pas faire de bruit, une main toujours au sol, comme si elle chassait. Cependant elle regardait Aiden, comme si c'était lui la proie. Un brin de malice dans son regard. En une fraction de seconde, elle bondit en sa direction, plaquant ses mains sur le torse du jeune homme, grognant un sourire aux lèvres. Elle fit mine de le mordre au cou, mais respira en réalité son odeur. Elle lui murmura alors "Toi par exemple ?" en réponse à sa question.

Sa complicité avec le Serdaigle lui permettait d'agir ainsi sans qu'il ne se pense en danger, leur lien était si fort, qu'aucun doute ne pouvait s'immiscer entre eux. Elle posa une main sur l'endroit même de la blessure du loup garou qui l'avait attaqué dans la forêt interdite. Tout ce sang qu'elle avait sentit, elle s'en rappelait encore l'odeur. "Tu as encore mal ? J'ai eu si peur ce jour là, j'ai pensé pendant quelque seconde qu'il t'était arrivé quelque chose." Ils en avaiet jamais parlé encore depuis cette nuit là. "Tout ce sang, et pas une seconde je n'ai eu envie de te mordre. Tu l'expliques comment ?" Elle le regarda comme si il pouvait lui apporter toutes les réponses.

La jeune femme avait tellement était conditionnée par ses parents. Depuis toute jeune, elle n'avait pas le droit à l'amour, personne ne pouvait l'aimait et elle ne pouvait aimer personne. Pas d'attache, pas d'affection. Et maintenant ce lien avec ce jeune homme. En étant le plus authentique possible, montrant sa vrai nature, sans avoir besoin de composer un rôle, de se cacher. Elle sentait bien avoir des sentiments pour lui. Instinctivement, elle avait envie de l'embrasser. Mais pourquoi ? Comment ? Y avait elle seulement le droit ? Et qu'est-ce que ça voulait dire ? N'ayant jamais eu réellement d'ami homme, et surtout n'ayant jamais eut cette envie une seule fois dans sa vie, comme ça pouvait lui venir si naturellement. L'interdit toujours jusqu'à présent par ses parents, elle se demandait si ce qu'elle ressentait n'était pas seulement une amitié entre en garçon et une fille. Ou le fait qu'elle avait affronté et défié ces parents ce soir ? Une manière de plus de les défier ? Et puis c'était hors de question pour elle d'en parlait au jeune homme, qu'est-ce qu'il allait croire ? Non elle était trop bien comme ça. Après tout avait elle besoin de plus ? Et de quoi au juste ?

Elle entendit un bruit. Elle regarda Aiden pour voir si lui aussi avait perçu ce bruit de branche qui se casse. Un chevreuil certainement, errant dans la forêt. C'était une belle occasion. "Un chevreuil, ça sera parfait pour ce soir, je suis épuisée, je n’arriverai pas à chasser plus gros...tu m'aides ?" Demanda-t-elle posément. Elle partit sur le côté gauche en faisant attention de faire le moins de bruit possible. Il lui tardait d'aller au lit, pour reposer son corps qui s'affaiblissait de cette longue journée. La nuit dernière au château elle n'avait pas dormi, elle avait refait le fil de ce qu'elle allait dire à ses parents s'ils débarquaient chez les Trask.





CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 28

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Dim Juil 12 2015, 21:12
Aiden haussa un sourcil curieux quand Evens fit semblant de le prendre pour cible. Il frissona légèrement quand elle se retrouva contre lui à renifler son odeur. Il n'avait pas peur non, c'était un sentiment bien plus étrange qui l'envahissait. Il ne savait pas ce qu'il ressentait pour elle, mais sa proximité le rendait mal à l'aise, dans le sens où il était gêné par cette proximité et l’ambiguïté de leur relation par moment.

"Tu n'oserais pas !" S'exclama faussement inquiet le garçon, se réfugiant derrière cette façade de joyeux luron. Il sursauta quand la jeune femme posa sa main sur son ancienne blessure vestige de cette nuit étrange dans la forêt interdite. "Non ça ne me fait plus mal, l'infirmière m'a rafistolé ! Elle se posait des questions, mais il m'est déjà arrivé de rentrer dans un tel état." Après tout son statut d'hybride faisait qu'il sortait régulièrement les soirs de pleine lune, et bien que c'était la première fois qu'il se faisait attaqué par un garou, il avait déjà été attaqué par d'autres bestioles. Il réfléchit à la seconde question d'Evens, plus complexe.

"Je l'ignore... je ne sais pas si tu l'as remarqué mais ce soir là ma magie était bien plus stable. J'ai l'impression étrange qu'on se stabilise l'un l'autre. C'est peut-être ce qui explique pourquoi tu ne m'as pas attaqué et pourquoi ma partie lupine ne te considère pas comme une ennemie naturelle." En fait Aiden pensait bien à quelque chose, mais ça lui semblait bien trop étrange. Il n'était pas encore prêt à en parler. De peur peut-être de la faire fuir, ou parce qu'il n'était pas certain de son hypothèse. Peut-être qu'il avait juste peur d'espérer ?

Ses pensées désordonnées furent coupées par un bruit dans la forêt près d'eux. Il croisa le regard d'Evens, il hocha simplement la tête. Bien sûr qu'il allait l'aider. Il se dirigea dans une une autre direction afin de bloquer toute retraite à l'animal. Il lui arrivait lui même de chasser pour son propre compte, bien qu'il se nourrisse de la chair de l'animal et non de son sang. Bien qu’aujourd’hui il n'en ressente pas le besoin, la pleine lune était loin et son repas plus tôt lui suffisait.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 31

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Dim Juil 12 2015, 23:57
L'animal avait sentit les deux adolescents, entre une demi-garou et une demi-vampire, le chevreuil était en panique, et courût maladroitement, ce qui permit à Evens de lui sauter dessus, en saisissant de toutes ses forces l'animal, plantant ses crocs directement dans l'artère la plus importante de l'animal, qui commença a se vider de son sang, l'affaiblissant il ne se débattait plus. Evens bu aussi tranquillement qu'elle le pu, n'ayant aucune gêne à boire devant le jeune homme, laissant son instinct le plus primaire prendre le dessus, le temps de ce repas.

Quand elle eut finit, pas même une goutte de sang ne coulait de ses lèvres, qu'elle venait d'essuyer d'un revers de langue. Elle était complètement reput et plus apaisée. Sa respiration était plus lente. "On rentre, je suis épuisée...?!"
Alors qu'ils marchaient sur le chemin du retour, Evens repensa à la dernière phrase du jeune homme. Elle sentait la mousse sous ses pieds.

"J'ai aussi cette impression que notre magie, où notre part sombre est plus stable, plus fiable aussi. Je ne sais pas non plus ce que ça veut dire, mais je ne vais pas m'en plaindre. Nous sommes des sorciers après tout, et la magie nous entoure, c'est plutôt agréable de vivre ce genre de chose, de tomber le masque, et d'être nous même..." La jeune femme n'avait pas envie de se perdre dans ses pensées, dans ses sentiments. Pour ce soir c'était terminée, il fallait qu'elle se repose. "Tes parents sont formidables, ils m'ont si bien accueillis, mais ils ont l'air d'en avoir bavé aussi, ça n'a pas du être toujours simple, avant Hermione Grangers je veux dire ?"




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 28

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Lun Juil 13 2015, 19:45
Aiden regarda la jeune femme se nourrir, il n'était pas dégoûté et il n'avait pas peur non plus.

"Oui, je suis moi-même épuisé. Trop d'émotions ce soir !" Ajouta t'il avec un sourire amusé. Préférant prendre tout ça en rigolant, se serait trop dur de prendre ça trop sérieusement. Ils avaient prit le chemin du retour, Aiden hocha la tête parfaitement en accord avec les propos de son amie. Il y avait une magie à l'oeuvre entre eux, il restait encore à découvrir laquelle.

"Non, la vie n'a pas toujours été facile. Ma mère n'a jamais finit ses études à Poudlard, et mon père en tant que loup-garou n'était accepté nul part. Les choses se sont améliorées quand mon père a trouvé du travail grâce aux lois passées par Hermione Granger. Sans ces lois, on serait certainement encore dans notre ancienne maison." Plus un taudis qu'une maison, mais il supposait que la jeune femme comprendrait qu'il n'avait pas envie d'en parler. Il n'aimait pas être pris en pitié.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 31

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Lun Juil 13 2015, 20:22
"Rien de tout ça ne se voit quand on découvre votre famille. Tes parents sont vraiment de bonnes personnes. Et ta mère à l'air quelqu'un de fort, et pas que magiquement parlant. Ces étincelles qu'elle avait autour d'elle tout à l'heure, waouh, j'aimerais un jour être ce genre de mère...enfin, ce n'est sûrement qu'un rêve de toute façon. Rien de tout ça n'est fait pour moi " La jeune femme était tellement formatée, qu'elle avait fait un deuil de maternité. "Ce n'est pas possible, ça ne peut pas ce faire, ce n'est pas bon, c'est inhumain, c'est dangereux" Toute son enfance était bercée par ce genre de paroles absurdes, venant d'un homme qui avait fait deux enfants à une vampire.

Ils étaient arrivés à la maison. La chaumière était paisible, les Trask devaient dormir ? Les adolescents firent doucement pour accéder à leur chambre.
"Bonne nuit Aiden, et à demain ! Repose toi bien ! Et encore merci de m'avoir amener chez toi..."

Evens entra dans sa chambre et ferma sa porte. Elle s'allongea rapidement dans son lit, vêtu d'un t-shirt qu'Aiden lui avait gentiment prêté le temps qu'elle se fasse une garde robe au pré au lard, et qui lui arrivait au dessus des genoux. Elle n'avait plus d'affaire ici, tout avait été transféré de Poudlard chez elle. Elle tourna plusieurs fois dans le lit, n'ayant plus aucun repères. Elle se laissa bercer par cette chasse. Le sommeil arrivait, bientôt elle s'endormit paisiblement.

Cela faisait déjà un moment qu'elle dormait, quand un bruit la réveilla en sursaut. Une détonation de transplanage. Son père était dans la chambre. La jeune femme se redressa vivement dans le lit. Elle entendit crier en bas. "Gwendolyne !" Elle sauta du lit, son père pointait une baguette vers elle. "Reste là !" Lui ordonna-t-il. Mais les cris de la mère d'Aiden étaient si terrifiants qu'elle roula sur le côté pour attraper sa baguette magique. Son père lui lança un sort "Confractus", Evens répliqua d'un "Protego" et le sort alla fracasser une lampe dans la chambre. Son père en lança un nouveau "Confractus", Evens l'évita de la même manière, et cette fois ci la table de chevet explosa contre les murs, des morceaux de bois vinrent se planter dans le père et sa fille.

Evens sentait la colère l'envahir. Mais bordel c'était quoi ça ? Elle n'entendait plus la mère d'Aiden hurlait, ce qui l'inquiéta encore plus que ses cris. En bas des bruits de verre cassé retentirent, on se battait dans la cuisine. Alors que son père lançait un nouveau sort, elle bondit sur lui en hurlant "Expelliarmus", le sort toucha son père qui perdit sa baguette au fond de la chambre. Elle lui montrât ses crocs, il recula effrayé et le temps qu'il court vers sa baguette, Evens dévalait les escaliers.

Le spectacle qu'elle avait sous les yeux était digne d'un film d'horreur. Gwendolyne était allongée sur le sol, inerte, couverte de sang et de morsure. Nul doute le travail de sa mère. D'ailleurs elle la vu traverser la cuisine en plein vol. Le père d'Aiden l'avait frappé d'un sort. Elle alla s'écraser contre un mur. Evens prit le relai, elle sauta sur sa mère, haineuse.

Elle serra son cou, sa mère fit de même. Qui des deux allaient céder la première ? Alors qu'elle sentait son sang se raréfiait au niveau de son cerveau une main desserra celles de sa mère. Aiden. Elle retrouva son souffle et serra plus fort.

Un jet de lumière précédé d'un "Cracbadaboum" apparut, sa peau se déchira sous la douleur, elle lâcha sa mère, tombant au sol. BORDEL son père l'avait touché. Vu son regard ce n'était pas sa fille qu'il cherchait à atteindre mais le demi-loup.

Aiden sauta au cou de l'assaillant. Dans cette rage il lui brisa le bras. Gwendolyne revenait à la charge sur le Serdaigle, elle le mordit à deux reprise dans le dos, laissant d'énormes trous ensanglantaient. Evens pointa alors la baguette sur sa mère, toujours sur le dos d'Aiden. Et elle lança un sort de durcissement "Duro", instantanément sa mère se changea en pierre, elle prit alors tout son élan et frappa de toutes ses forces contre cette statut maternelle. Elle vola en éclat. sa mère n'était plus.

Un hurlement se fit entendre, le père d'Evens avait tout vu, il pointa la baguette de sa fille, de son bras valide, alors qu'il prononça "Avada Kedavra" Aiden se mit au travers et fut frapper par le sort. Il s'effondra au sol, mort.

La jeune femme hurla et se jeta sur le demi loup. "Noon, nooon !!" Elle entendit des os se brisaient, le père d'Aiden venait de tordre le cou de son père, qui tomba au sol inanimé lui aussi. Evens était tétanisée, elle sentait tout son corps partir avec le jeune homme, alors qu'elle l'avait dans ses bras, elle ne ressentait plus la chaleur l'envahir, mais le froid l'anéantir. "Je t'aime !!!!!!!! Je t'aime !!! Reviens !!!"

C'est à ce moment là qu'Evens se réveilla. Il devait être 3h du matin, elle était dans la chambre d'ami des Trask. Les draps étaient déchirés. La jeune femme venait de faire un cauchemars. Elle en tremblait encore, elle se tenait le cœur. Quelle horreur !

Elle observa la chambre, rien avait bougé, et il n'y avait personne. Était il possible qu'un truc comme ça se produise ? Non, non c'était pas possible, jamais sa mère ne pouvait agir ainsi, et son père, utilisait un sortilège interdit, sur...sur elle ! Elle se leva du lit et fit les cent pas dans la chambre. Ses cheveux venaient caresser ses épaules. Elle n'était pas tranquille. Elle n'allait jamais réussir à se rendormir. Elle ne se sentait pas en sécurité.

Elle sortit délicatement de sa chambre, et se dirigea vers celle de son ami. Elle l'ouvrit et le regarda dormir. Elle la referma en rentrant à l'intérieur et s'approcha du lit du garçon. "Aiden...Aiden, je peux dormir avec toi ?" Dans sa voix, la peur et l'angoisse s'entendaient. Elle avait besoin de le sentir, de le respirer. Elle avait besoin de bras protecteur et rassurant. Elle avait besoin de son aura bestiale et sauvage. Elle avait besoin de sentir le feu l'envahir pour ne plus ressentir le froid de son cauchemars.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 28

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Mar Juil 14 2015, 00:10
Aiden fit un doux sourire à la jeune fille, appréciant sa gentillesse sur sa famille. Sa mère, oui elle était forte, différemment de la plupart des sorciers. Sa magie étant essentiellement basée sur ses émotions, et puis son passé la rendait plus forte aussi. Il écouta tristement les paroles suivantes, il préféra ne pas ajouter quoique ce soit. Il n'allait pas refaire toute une vie de dépréciation en quelques heures. Elle n'était pas prête, il ne pensait pas qu'il pouvait contredire les parents de la jeune femme sur tout, pas encore. Elle devait aussi avancer par elle même.

"Bonne nuit Evens." Sourit le garçon doucement. Il se dirigea ensuite vers sa chambre pour se coucher. Il quitta ses vêtements avant de mettre un bas de pyjama par dessus son boxer. Il s'endormit comme une masse, d'un sommeil profond et reposant.

Il ne se réveilla pas avant qu'une voix ne l'appelle. Une voix douce, qui ressemblait fortement à Evens ? Il grogna légèrement, avant que l'odeur de la jeune femme le fasse réagir. Un frisson le traversa, il ouvrit des yeux ensommeillés, il tomba sur le visage de la blonde. Elle l'appela une seconde fois, et il pu entendre l'angoisse dans sa voix. Son visage était lui aussi marqué par l'anxiété. Il se frotta les yeux, grogna, avant de capter réellement la détresse de la jeune femme.

Si ça avait été quelqu'un d'autre, il aurait certainement été plus alerte. Cependant, sa magie reconnaissant la jeune femme comme faisant partie de sa meute, elle n'était pas une menace pour lui. Et donc, il n'était pas aussi réactif qu’il l'aurait été avec quelqu'un d’extérieur à sa famille.

"Oui bien sûr. Qu'est ce qui c'est passé ?" Questionna le garçon d'une voix rauque, soulevant la couverture pour inviter la demi-vampire à le rejoindre. Il était tellement centré sur la détresse de la jeune femme qu'il ne remarqua pas que cette situation pouvait ou aurait dû être embarrassante. "Ça va ?" Redemanda t'il un peu inquiet.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 31

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Mar Juil 14 2015, 15:34
Aux grognements du garçon, elle retrouvait bien là ce qu'elle souhaitait, la sauvagerie rassurante. Cet instinct primaire. Quand Aiden souleva la couverture, elle n'attendit même pas une seconde pour se faufiler dessous. Dans la détresse, elle n'était pas le moins du monde gênait de leur tenue, elle n'y fit pas attention.
Elle se blotti contre le jeune homme comme si sa vie en dépendait. Collant sa tête contre son torse, oreille contre cœur. Sa poitrine se soulevait au rythme de celle du garou. Retrouvant un semblant de réalité.

"Tous morts, vous étiez tous morts, et...on était seul avec ton père. Tout ce sang...tout ce froid..." La jeune femme se recroquevilla contre le jeune homme pour percevoir le plus de chaleur possible, et le plus rapidement possible.

"Mon père a essayé de me tuer et...c'est toi, c'est toi qui a reçu le sortilège interdit et...tout à disparût en moi, tout, j'étais nulle part, dans le vide, dans le froid..." Des larmes coulaient de ses joues venant s'écraser sur le torse du jeune homme.

"Ne meurt jamais ! Ne me laisse jamais !" C'était dicté comme un ordre. "Ne meurt jamais ! J'ai vu le néant..." La jeune femme avait cette sensation étouffante et oppressante de la perte du jeune homme. Bien qu'elle savait que c'était un rêve, et qu'elle doutait qu'il pouvait se réaliser. Cette sensation qu'elle avait sentit, vécu sur la mort de son ami, elle était bien réelle, car elle pouvait toujours la ressentir. C'était comme une odeur incrustée en elle. Elle écrasa son nez contre le torse du jeune homme, au plus prêt de sa peau, de son odeur de vivant. Il était en vie, il était là, elle se sentait dans tous les sens du terme. Il était là. Ses paupières se faisaient lourdes, elle pouvait ressentir l'animal, ce protecteur qu'elle souhaitait tant. Il ne pouvait rien arrivait, tant qu'il était là, elle pouvait s'endormir, elle pouvait être tranquille. Son corps était un feu incandescent et bientôt la sensation de gel disparût.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 28

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Mar Juil 14 2015, 22:15
La jeune femme se glissa tout de suite dans son lit et se serra contre lui. Il l'entoura d'un bras, la plaquant contre lui pour la rassurer. Quand elle raconta son rêve, un grondement sorti du jeune homme. Il ne laisserait jamais une telle chose arriver. Et il doutait que les parents de la jeune femme soit capable d'autant de barbarie, mais il ne les connaissait pas. Il la laissa frotter son nez contre son torse, elle avait déjà eut un comportement similaire. Il l'associait à sa nature de demi-vampire. Un être humain n'aurait certainement pas agit de la sorte.

Il la serra un peu plus contre lui. Un grondement sourd grandit dans sa gorge.

"Je te laisserais pas. Je ne vais pas mourir !" Le ton du jeune homme était limite agressif, son instinct animal le poussait à réagir. Si il avait pu mettre en pièces l’angoisse de la jeune femme, il l'aurait fait. Littéralement. "Personne ne touchera à ma famille." Gronda t'il, englobant Evens dans sa famille, il ne c'était pas posé la question, la blonde comprendrait. Il en était certain, il lui avait déjà dit après tout.

"Tout va bien, Evens." Ajouta le garçon, il redressa le visage de la jeune femme vers lui pour croiser son regard. "Tout va bien." Répéta t'il d'un ton déterminé et autoritaire. Il embrassa la jeune femme sur le front avant de la ramener contre lui, la serrant dans ses bras avec force.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 31

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Mer Juil 15 2015, 19:16
Le ton agressif du jeune homme faisait écho en elle. Venant briser ses craintes. Il était vraiment déterminé dans ce qu'il disait. Et Evens savait que ce n'était pas des paroles en l'air. Elle l'avait vu agir dans la forêt interdite. Sa famille. Alors elle était sa famille ? Un étrange sentiment de satisfaction et de soulagement s'empara d'elle. Elle se laissa entrainer par les grognements du demi-loup. Aussi rassurant qu'ils pouvaient êtres effrayants pour d'autres.

Il semblerait que même en appartement à deux espèces différences, tous les deux, ne faisaient pas de différence. Elle aimait sentir son loup. Cette sauvagerie qui faisait tellement défaut auprès des autres. Cette aura qui impressionne et éloigne le commun des mortels. Elle, c'était ce qu'elle cherchait, ce qu'elle aimait aussi. Parce que oui, elle aimait Aiden. Au delà de la personne qu'il était, de sa gentillesse, de sa tendresse. Elle était complètement dingue de cette magie qu'elle pouvait ressentir et partager. Elle voulait en savoir plus, savoir où ça pouvait les mener. Peut être à faire de grande chose ? Surtout dans le domaine des hybrides. Ils devaient trouver, comprendre, et mettre à profit cette magie qu'ils pouvaient partagé. L'améliorer, l'apprendre, la transmettre.

"Tout va bien" murmura-t-elle en répétant ses mots. "Oui tout va bien" répéta-t-elle d'un murmure ensommeillé. Tout ira bien. Ses yeux se fermaient. "Tu sais que je...." Le baiser sur le front finit par l'endormir, après avoir croisé une dernière fois ses yeux ambres. Le sommeil s'empara d'elle, se sentant serrée, en sécurité, avant de finir sa phrase.

Ce fut un sommeil des plus réparateurs qu'elle ait jamais eu. Tous ses sens avaient été tourné vers le Serdaigle pendant la fin de nuit. Elle n'avait pas été interrompu par un bruit, une odeur, non puisque qu'elle avait passé la nuit bercée par les battements de cœur du jeune homme et de son odeur. Rien ne l'avait perturbé. Pas même la faim ou la soif. Son visage était détendu, elle ne ressentait aucune douleur physique, souvent contracturée en se réveillant. Elle n'avait pas du bouger de la nuit. Pas un seul cauchemars.

Elle regardait le demi-loup dormir. Elle n'osait pas bouger. Il semblait aussi apaiser. Avait-il bien dormi ? C'est alors qu'elle réalisa vraiment qu'elle avait partagé le lit avec quelqu'un. Un garçon. Son visage s'empourpra. Elle était gênée, mais pourtant elle n'eut aucun mouvement pour sortir de cette situation. Trop captivée par la respiration de son ami. Après tout, elle avait passé la meilleure nuit de sa vie.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 28

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Jeu Juil 16 2015, 22:19
Il sentit la jeune femme se calmer. Quand il l'entendit murmurer que tout allait bien plus convaincu qu'au début, il fût soulagé et heureux. Il se demanda ce qu'elle avait voulu dire ? Oh et bien ce n'était pas grave, il voulait finir sa nuit lui aussi, il était fatigué. Le corps de la jeune femme contre lui, le poussa à s'endormir. Il avait toujours aimé dormir avec quelqu'un, quand ses parents lui avaient dit qu'il était trop vieux, il avait marmonner dans sa barbe.

Aujourd'hui il était d'accord avec eux, et il dormait seul. Parfois Shadow dormait avec lui, ce chien était vraiment un pot de colle. C'est donc serré contre la blonde, que le demi-loup s'endormit, ses pensées s'égarant.

Après une bonne nuit de sommeil, Aiden se réveilla doucement bercé par un odeur de sang et terre. Voilà qui était un peu bizarre, tout comme le poids qu'il sentait contre lui. Qu'est ce que ? Il fronça les sourcils dans un état de demi éveil. L'odeur vint de nouveau lui chatouiller les narines, et elle lui était familière. Il finit par ouvrir les yeux, un peu à l'ouest. Il croisa le regard d'Evens qui semblait le fixer depuis un moment. Il se demanda une seconde ce qu'elle faisait là, avant de se souvenir de la nuit dernière. Il la tenait toujours d'un bras contre lui, mais ne le réalisa pas tout de suite.

"Bonjour." Marmonna t'il un peu grognon, comme il avait coutume de l'être tant qu'il n'était pas entièrement réveillé. "Bien dormi ?" Demanda Aiden, ne semblant pas le moins du monde gêné par leur promiscuité avant de réaliser qu'il retenait toujours la jeune femme. Il la relâcha un peu brusquement.

"Désolé, je t'ai pris pour un nounours !" Se tourna t'il en dérision pour cacher son malaise. Il avait beau être tactile, il se rendait bien compte qu'il y avait quelque chose d’ambiguë dans son attitude.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 31

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Ven Juil 17 2015, 00:37
Elle avait senti sa variation de respiration, il allait se réveiller. Il la serra contre elle, elle n'osait pas bouger.

"Bonjour" Répondit elle en souriant. "Très bien dormi et toi ?" Aiden la relâcha. Mais pourquoi ? Elle était bien là ! "Pourquoi ? Ça ne me dérange pas, j'aime bien cette odeur de petrichor au réveil moi !" Lui répondit elle pour détendre l'atmosphère et Aiden, qui semblait gêné. En fait plus elle était là, à le regarder, plus elle se disait qu'elle n'y pouvait pas grand chose. Ils avaient besoin de ça. De quoi exactement ? Elle ne le savait pas. Mais elle savait qu'elle avait besoin de lui. Et espérait que lui aussi il ait besoin d'elle. Alors oui, ils étaient dans une situation qui pouvait être gênante pour des humains lambdas, mais ils ne l'étaient pas et ne le seraient jamais. Des sorciers hydrides qui partagent et ressentent leur magie, rien de commun dans les livres, dans l'histoire. Même s'ils restaient, c'est vrai, des adolescents aux caractéristiques humaines.

Aiden lui avait dit, il la prenait comme pour sa famille. Pour elle c'était bien plus que ça. N'ayant d’ailleurs qu'une très mauvaise notion de la famille. Il était pour elle une chance, un destin, des réponses, un avenir ? Mais rien était calculé avec lui. Elle continuait de l'observer se réveiller, un vrai loup grognon qui lui donnait envie de rire.

"Personnellement cette nuit était vraiment ressourcente, je me sens en pleine possession de moi même...et j'ai une faim de loup !" C'était un peu étrange comme phrase, mais Aiden allait surement comprendre. Et la pointe d'humour qui allait avec, signifier la bonne humeur de la jeune femme. Elle passa une main dans les cheveux du jeune homme pour les mettre en bataille et s'amusait à le provoquer. Allait elle le regretter ? Elle était d'humeur joueuse.

[HRPG : Pour la petite histoire, tu te souviens j'avais dit dans un RP que Aiden sentait comme la rosé du matin et de terre mouillée après la pluie. Ben j'ai trouvé LE TERME qui définissait ça : Le Petrichor illustre la réaction du sol provoquée par une pluie froide sur la terre chaude. Cette odeur si particulière caractéristique de la terre mouillée par la pluie. Le terme petrichor vient du grec -petros: pierre et -ichor: sang des dieux. Si c'est quand même pas la classe ça ! Mdr ]




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 28

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Sam Juil 18 2015, 14:02
Aiden rendit son sourire à la jeune femme.

"Plutôt bien oui !" Il lui lança un drôle de regard à son expression sur son odeur. Cependant il décida de ne pas relever, il avait faim lui aussi. Il était même affamé ! Il éclata de rire quand la jeune femme parla d'une faim de loup. Considérant ce qu'ils étaient tout les deux, c'était plutôt amusant !

"Moi aussi ! Je meurs de faim !" S’exclama gaiement Aiden. Il se redressa en position assise avant de sortir du lit. Il s'étira un peu, ses bras étant un peu ankylosé par sa position dans le lit plus tôt. Le glamour qu'il maintenait à Poudlard étant tombé dés qu'il avait mit un pied dans la maison laissait apercevoir le duvet de poil dans son dos et sur ses bras. Malgré son aspect sauvage, sa pilosité restait harmonieuse, nul doute qu'il était un savant mélange du garou et de l'humain. Ses ongles étaient plus long, tout comme ses canines proéminentes étaient bien visibles.

Il aurait pu enfiler un t-shirt mais la plus part du temps, chez lui il ne portait pas de haut. Il n'y avait qu'à Poudlard où il faisait en sorte de paraître un minimum civilisé.

"Mes parents doivent déjà être reparti au travail, ma mère travaillait ce matin. Et mon père toute la journée. Tu aime quelque chose en particulier le matin ?" Questionna le garçon semblant chercher quelque chose dans son armoire. Il sortit enfin un short de sport moldu.

"Tiens je pense que tu seras plus à l'aise avec ça en plus du t-shirt." Ajouta Aiden avec un sourire malicieux.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 31

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Sam Juil 18 2015, 15:58
Elle regarda les particularités plus visible du loup. Rien de tout ça étonner ou repousser la jeune femme. Elle sentait tellement déjà le loup en elle, que le voir ne changer rien. La jeune femme fit une légère moue quand elle apprit que ses parents ne seraient pas là, elle les appréciait tellement. Elle les verrait plus tard, elle avait le temps de toute façon, l'été ne faisait que commencer.

"Je ne sais pas vraiment, tu manges quoi toi ? Je crois pouvoir aisément m'adapter" Dit elle en repensant au bout de viande qu'il lui avait donné à leur première rencontre. Elle le regardait fouiller dans son placard, quand il lui tendit le short, elle tira vivement les draps sur elle pour couvrir ses jambes. Quelle idiote, c'était fichtrement gênant. Elle rigola cependant et tel un ninja enfila le short sous les draps rapidement. Elle sorti du lit plus à l'aise, elle resserra cependant la ficelle du short, trop grand pour elle.

"Merci !" Regardant sa tenue elle annonça "C'est pas que je n'aime pas être dans tes habits, mais peut être qu'on pourrait aller m'en trouver ?" Elle entendit une sorte de cliquetis à la fenêtre de sa chambre. "Ah ! ça doit être mon sang!" Se réjouissait la jeune femme qui couru dans la pièce à côté. Un hibou bien mal en point sous le poids du colis tapait à la fenêtre. Elle l'ouvra et réceptionna le paquet, d'une douce caresse elle remercia le hibou. "Pense que tu es chanceux de m'apporter ça ce matin..." Ricana-t-elle en pensant qu'il aurait pu faire son petit déjeuner. Elle déballa l’emballage et tomba sur un parchemin.

Faites en bon usage Miss Grin.
Que l'été vous soit paisible.
La rentrée ne le sera pas.
L. Smith

Qu'est-ce que ça voulait bien dire ? Carl lui avait prévenu que Smith n'aidait jamais les gens sans une contre partie. Et qu'il pouvait être très dur et cruel."Flippant celui là !" Dit elle en repliant le parchemin. Elle dévissa un flacon contenant du sang modifié pour qu'il étanche sa soif pour une semaine. Il lui en restait 7. Elle n'avait pourtant pas soif, mais elle sentait que c'était lié à sa proximité nocturne avec Aiden. Il ne fallait pas qu'elle prenne le risque de ressentir l'envie en dehors de ce lieu. Elle repensa à son cauchemars et un frisson vint la parcourir. Ses parents...dans quel état se trouvaient il ? Pourquoi donc s'en inquiétait elle. Après tout, elle avait été claire, il lui fallait du temps. Elle revint auprès de son ami.

"J'ai reçu mon colis, envoyé par le Professeur Smith, il est carrément bizarre ce prof, j'ai jamais pu trop me le sentir, surtout la fois où il a piégé des loup garou dans la forêt interdite, pour nous apprendre le sort Incendio. Enfin, j'ai l'impression qu'il me menace à demi mot...je ne sais pas ce que ça va donner à la rentrée." Elle lui tendit le parchemin qu'il lui avait écrit.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 28

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Lun Juil 20 2015, 14:45
Aiden fit un sourire à Evens quand elle affirma pouvoir s'adapter. Il n'en doutait pas. Il rit lui aussi quand elle réalisa le peu de vêtement qu'elle portait. Il hésita tout de même...

"Ça te gêne si je mets pas de t-shirt ?" Questionna Aiden un peu mal à l'aise. Non pas qu'il était exhibitionniste, mais les poils dans son dos aimaient respirer de temps en temps... "On pourra faire un tour dans le monde moldu et au chemin de Traverse si tu veux." Répondit le jeune homme. Il était vrai que la jeune femme n'avait que ce qu'elle portait sur elle.

Evens réceptionna un hibou qui lui apportait des fioles de sang ? Il n'allait pas lui poser des questions, c'était ses affaires après tout. Il apprécia tout de même quand elle lui expliqua. Il lu le parchemin en haussant un sourcil surpris.

"Je ne sais pas si c'est une bonne idée de requérir à l'aide de ce prof... Il est vraiment bizarre." Ajouta pensivement Aiden. Il avait toujours eut un peu peur de ce gars, il était un peu barjo... "Méfie toi de lui alors, on est jamais trop prudent." Ajouta le garçon sagement, avec un air un poil dramatique. Il éclata ensuite d'un rire joyeux.

"Allez viens ! J'ai faim." Le demi-loup entraîna son amie avec lui dans la salle à manger. Il commença à farfouiller dans ce qui devait être un frigo ? Il en sortit de la viande crue, un poil sanguinolente et franchement c'était un petit dej vraiment bizarre pour qui ne le connaissait pas. "Tu veux quelque chose en particulier ? Si tu veux manger des céréales ou ce genre de truc un peu sucré, dis le moi. Ma mère et mon père en mange contrairement à moi." Il commençait à sortir un paquet de céréale, du jus de citrouille





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 31

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Mar Juil 21 2015, 18:19
"Non fais comme chez toi !" Un sourire illumina son visage. C'est vrai après tout, il était chez lui, et c'était pas comme si ça la déranger. Donc pas de chichi. "Oh oui bonne idée ! Ça serait trop bien ! J'ai jamais fait ça, je veux dire, me balader sans mes parents au Travers, et encore moins chez les moldu ! Tu crois que ça ira ?" Bien sûr que ça irait, elle était avec lui. Ils avaient connu pire. Elle pencha sa tête pour regarder son épaule, on y voyait la naissance d'une griffure qu'elle effleurât du bout des doigts. Celle de Carl, qui malgré les soins, avait laissé des traces indélébile.

"Effectivement, mais tant que je n'ai pas trouvé le moyen de me fabriquer moi même mes potions pour ce genre de sang, je serais dépendante de ce professeur. Mais peut être que mon frè...que Samuel pourrait m'aider ? Il faudrait que je lui demande..." Son visage semblait marquer par l'angoisse, elle avait les yeux dans le vague. Elle releva sa tête pour regarder Aiden et reprit un sourire naturel. "Allons y !" Ils se retrouvèrent dans la cuisine. Pendant qu'Aiden s’affairait dans le frigo et les placards, elle regarda la pièce. Ça n'avait rien du lieu austère de chez elle. Un jour il faudrait qu'elle montre à Aiden. Ici c'était lumineux, chaleureux, tout ce qu'elle appréciait. "Du jus de citrouille et un steak, c'est parfait" Elle se mordit la lèvre. C'était tout aussi appétissant pour elle que ça pouvait être déroutant pour n'importe qui. Il parait qu'il y avait des moldu qui mangeaient comme ça aussi, des tartares.

Elle regarda le jeune homme, le fixant comme s'il allait disparaître. Se demandant ce qui se passait dans sa jolie tête. Elle n'arrivait pas à le cerner et pourtant elle se sentait si proche de lui. Leurs magies se côtoyaient en permanence, dans une sorte de course mystérieuse et enivrante. Ils n'avaient parfois pas besoin de parler pour se comprendre. Comme si leurs créatures murmuraient intérieurement, sans que rien ne soit descriptible et que rien ne devait être révélé. Elle savait qu'elle donnerait tout, qu'il était son commencement, mais qu'il pouvait aussi devenir sa fin. Elle pouvait tout donner d'elle, même sa noirceur, Aiden la réceptionnait sans étonnement, sans contre partie, le plus naturellement du monde. Comme ce jour dans la forêt interdite. Pourquoi n'avait-il pas eut peur d'elle ? Pas à un seul moment il s'était inquiété pour sa propre vie, et ce n'était pas du genre à ne pas être prudent. Toutes ces fois où elle aurait pu...commettre le pire, il ne s'était jamais écarté de son chemin. Le monde pouvait s'effondrer, qu'ils suivaient le même mouvement, comme deux cœurs à l'unissons. Être avec lui était aussi simple que de se trouver dans cette cuisine à le regarder vivre.

Elle attrapa un verre de citrouille servit par le jeune homme, et brisa ce contact visuel sans se rendre compte de l'insistance qu'avait eu son regard pendant sa réflexion. "Délicieux, merci !" Elle s'attaqua au bout de viande, aussi délicatement qu'on le pouvait avec ce genre d'aliment. "Tu crois que ça se reproduira ? Ton explosion de puissance dans la forêt ? Ça t'es déjà arrivé ?"




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 28

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Mar Juil 21 2015, 22:46
Il se tourna vers la jeune fille, un sourire aux lèvres.

"Bien sûr que tout se passera bien !" Affirma Aiden sans le moindre doute quand à la capacité d'Evens à se contrôler en public "Et puis il faut une première fois à tout ! Ce n'est pas en t'isolant qu'on va éloigner le danger." Ajouta t'il avec sa force tranquille habituelle.

Aiden hocha la tête, si Samuel pouvait aider sa soeur, se serait bien mieux que le professeur Smith. Ce gars était vraiment pas net du tout. Il remarqua bien que la blonde était angoissée, mais il ne savait pas bien quoi lui dire. Certainement, que son soutient silencieux suffisait ? Elle le suivit dans la cuisine.

"Un steak et un jus de citrouille pour Mamzelle !" Lança Aiden avec bonne humeur, lui mettant une assiette et des couverts en plus du verre de jus de citrouille à la place d'Evens. Aiden était heureux de ne pas avoir à cacher ses habitudes alimentaires désastreuses d'après ses camarades de maison. Il s'installa lui aussi et commença à manger, ne se sentant pas le moins du monde gêné. Il était chez lui, et il n'avait pas à se cacher d'Evens. Le garçon avait vraiment un caractère facile hors des pleines lunes. Il sentit le regard d'Evens mais ne sachant quoi en penser, il préféra ne pas en faire tout un plat. Il pouvait être parfaitement aveugle par moment...

"Oui, ce n'était pas la première fois. C'est aussi pour cette raison que je passe souvent les pleines lunes en dehors du château. La première fois j'avais 5 ans. Et mes parents se sont rendu compte qu'il fallait éviter que j'utilise ma magie pendant les pleines lunes. C'est comme ci les deux parties de mon sang se battait. La magie du sorcier contre la bestialité du loup.." Aiden semblait perdu dans ses pensées quelques minutes, se remémorant l’événement.

La première fois il avait été en colère et sa magie instinctive avait déclenché une explosion de magie incontrôlée. Il avait blessé sa mère, sans le vouloir. Elle ne lui en avait pas voulu, mais après cet épisode, il avait appris la méditation pour garder son calme et être en paix avec lui même. Sa magie restait instable les nuits de pleines lunes où quand il était vraiment en colère mais il arrivait à la contenir la plupart du temps...





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 31

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Mer Juil 22 2015, 23:03
"C'était quand même dément ce que tu as été capable de faire. Où ce qu'on a fait ? Je ne sais pas vraiment. Mais tu as maitrisé à la perfection ces sorts, et c'est donc après, qu'il y a une comme une faille, après un abus de pouvoir en fait ? Je ne sais pas non plus. La lune fait ressortir ce côté loup oui, d'accord je vois... Mais après, tu as comme implosé magiquement. Et c'était...déroutant. Tu as cependant retrouvé après tes esprits"

Elle regarda le jeune homme, se rappelant des moments vécus, de cette énergie ressentit, comme une brûlure dans son être.

"Cette nuit là, j'ai appris plus de moi que sur ces dernières années ! Je me demande...Tu m'as dit que tu ne pouvais contaminé personne de ta lycanthropie. Je ne sais pas ce qu'il en est pour moi. Je ne sais pas ce qui se serait passé si jamais mordu Charlie ce soir là..." Un éclair de folie apparût sur son visage. Ça aurait été l'horreur.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 28

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Jeu Juil 23 2015, 21:21
"Ce n'est pas vraiment ça. C'est compliqué. Ma magie est toujours instable les soirs de pleine lune. Je peux pratiquer des sorts simples qui ne demande pas de gros efforts et encore il vaut mieux que j'évite. Mais oui, ce que j'ai fait ce soir là, je n'aurais pas pu le faire sans ta présence. J'ai pratiqué des sorts ardus, que je n'aurais pas pu faire lors d'une pleine lune normale sans faire exploser ma magie dés le premier essai. Je n'arrive pas à comprendre le lien magique qui nous unit, mais il est fort." Ajouta Aiden très sérieux et brutalement honnête aussi. Il ne s’embarrassait pas de faux semblant avec elle,jamais.

"Je ne sais pas, se serait difficile à vérifier en plus. Tu sais je pense que Carl s'en veut encore plus que toi. J'ai vu son regard avant qu'il ne parte et il a semblé détruit parce qu'il avait faillit faire." Repenser au garou lui faisait un pincement au cœur, il l'avait entraperçu au feu de camp. Au moins il n'avait pas fait une bêtise, il était toujours en vie et personne n'avait été irrémédiablement blessé cette nuit là.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 31

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Ven Juil 24 2015, 01:26
"Je n'en tiens pas rigueur à Carl, il faudra qu'on en parle, c'est sûr. Mais ce soir là, personne était dans son état normal." La jeune femme finit son petit déjeuner, et commença à faire la vaisselle en récupérant leur couvert. Ça lui permettait de recentrer son idée, et de tourner le dos à son ami par crainte de sa réaction, elle annonça :

"Ça va te paraitre dingue, je pense, parce que ça l'est vraiment. Mais, si nous pouvions, d'une manière sécurisé, retenter l'expérience et voir...voir jusqu'où ça pourrait aller, tu voudrais ? Je veux dire, à quel point on peut maitriser ça. Toi et moi." Il allait la trouver dingue, mais c'était hors du commun tout ça. Il le disait lui même, sans sa présence, il n'aurait jamais pu faire ces sorts. Alors sans la présence de la lune et de l'amulette de la forêt interdite, jusqu'où la magie d'Aiden et la sienne pouvaient les entrainer ? Toujours le dos tourné au Serdaigle, et essuyant ses mains d'un torchon qu'elle raccrocha. "Quand j'ai mordu Carl, ce goût de sang humain, c'était pas qu'une envie Aiden, c'était un besoin de le boire. Mais j'ai résisté, j'ai résisté parce que je l'ai ressenti..." Elle se tourna et alla vers le jeune homme pour poser ses mains sur son torse. "J'ai senti ce loup en toi, derrière moi, me rappelait qui j'étais vraiment, il grondait, pas comme un ennemi, non, mais comme...je ne saurais pas te l'exprimer..." Comme une âme sœur. Comme un protecteur. Comme la seule personne capable de parler à son cœur.

"Et je l'entends gronder dans ma tête, constamment depuis..." Elle posa ses mains sur ses oreilles. "Et je le sens, je le respire en permanence..." Elle plaça ses mains sur les arêtes de son nez. "Et je le ressens jusque là..." Elle posa sa main sur son cœur. "Et tu sais ce que ça me permet de voir ? La lumière, la chaleur, la magie !" Evens était presque survoltée de parler de ça.

"Je sais que c'est complètement démens ce que je dis...je suis peut être en train de t'effrayer, mais je veux être sûre que tu comprennes pourquoi j'ai...pourquoi j'ai tant besoin de toi maintenant." Ses yeux s'inondèrent de larmes à la grande surprise de la jeune femme qui les chassa comme elle le pouvait. Pourquoi une telle émotion ? C'est vrai, depuis qu'elle avait rencontré le demi-loup, elle n'avait qu'une envie, le voir, encore et encore. Comme s'il était un antidote dont elle avait besoin quotidiennement. Et c'était un peu ça au fond. Elle était si humaine à ses côtés, que s'en éloigner revenait à l'être moins.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 28

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Ven Juil 24 2015, 14:18
Aiden regarda Evens débarrasser la table avant même qu'il ait pu s'en offusquer. Elle était une invité ici, nom d'une gargouille ! Cependant, il vit et sentit le changement en elle. Elle paraissait plus raide comme ci elle craignait quelque chose. Il comprit pourquoi quand elle commença à s'expliquer. C'était fou, complètement fou mais en même temps il était tout aussi curieux qu'elle. Il n'aurait pas osé, ou peut-être que si, il ne savait pas.

"Crois moi, je suis tout aussi curieux que toi Evens. Mais je préférerais en parler à mes parents. Si les choses venaient à déraper, il faut que quelqu'un de confiance puisse intervenir." Ils ne supporteraient ni l'un ni l'autre qu'une telle chose arrive. Il regarda son amie s'emporter dans ses explications, mais il devait avouer qu'il ressentait à peu de chose près la même chose.

Ce lien qui existait entre eux était fort et puissant, alors même qu'il ne c'était que croisé ces dernières semaines à Poudlard. Il avait ressentit la présence d'Evens dans son cœur. Et ce lien, il se posait de plus en plus de question. Qu'était-il en vérité ? Un lien d'âme ?
L'univers aurait quand même un drôle d'humour de trouver une âme sœur ou jumelle entre un demi-garou et un demi-vampire. C'était une blague cosmique d'un goût douteux si tel était le cas. Mais si c'était vrai, se serait un soulagement de ce savoir aimé inconditionnellement, de savoir qu'il serait lié toute leur vie. Peu importe quel genre de relation, ils entretiendraient dans le futur. Ils seraient toujours unis, fusionnels.

Ne sachant pas mettre des mots sur ses émotions et ses pensées. Aiden attira Evens à lui pour la serrer contre lui avec force. Il prit une grand inspiration comme pour se gorger de son odeur.

"Je sais, ça me fait peur autant que ça me fascine tu sais. Je ne te laissera pas tomber, jamais." Chuchota t'il dans les cheveux de la jeune femme.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 31

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Ven Juil 24 2015, 17:25
"Jamais" La jeune femme s'abandonna totalement dans ses bras protecteur. Profitant de cette proximité pour se nourrir un peu plus du jeune homme. Aiden avait bien évidement raison pour ses parents. Ils devaient en parler pour ne rien risquer, et être contrôlé si ça devait mal tourner.

Tout contre lui elle répondit : "Si nous en parlons à tes parents, cela voudrait dire qu'ils faut leur raconter ce qui s'est passé dans la forêt ? Comment vont-ils le prendre ?" Il fallait qu'ils s'expliquent sur leur lien, mais dire quoi ? Comment l'expliquer quand même eux n'avait pas l'air de comprendre ?

Evens avait une furieuse envie de parler à la mère d'Aiden, lui exprimer ses émotions, son ressentit, comme elle aurait pu le faire avec une mère, sa mère. Bien qu'elle ne l'aurait jamais fait avec la sienne, elle ressentait étrangement l'envie de le faire avec Gwendolyne.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 28

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Lun Juil 27 2015, 21:18
Aiden rit dans les cheveux d'Evens en imaginant la réaction de sa mère. Qu'il arrange la vérité ou qu'il lui donne tout les détails, elle allait être hystérique. Elle allait vouloir l’examiné sous toute les coutures, entendre tous les détails de l'histoire, comprendre ce qui les liait. Et allait complètement oublier de penser à l'engueuler. Son père se chargerait de parler avec lui plus sérieusement, mais à partir du moment où il ne c'était pas sciemment mis en danger, il ne dirait rien.

"Ma mère va être intenable. Elle va passer au crible toutes les informations qu'on va lui donner, poser un tas de questions au point d'en oublier le danger qu'on aura encouru. Mon père viendra certainement nous parler plus tard, il a bien plus les pieds sur terre que ma mère. Et puis, ils savent que je vais régulièrement dans la forêt interdite, je ne tiens pas en place les soirs de pleine lune et seule la forêt me calme."

Et d'ailleurs, ça avait été le cas très jeune. Ce qui avait conduit à la découverte que son père ne pouvait pas l'attaquer sous sa forme de loup. Il le reconnaissait comme son fils, son louveteau. Et son odeur à mi-chemin entre l'humai et le loup l'avait protégé.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 31

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Mar Juil 28 2015, 16:39
Le rire du garçon lui remplit le cœur de joie. Elle rigola à son tour, emporté par la situation. Là dans ses bras, elle se sentait si vivante, si consciente de ses émotions. Cette chaleur qui l'envahissait toujours était maintenant domptée, elle ne s'en rendait presque plus compte, comme une seconde nature, comme si ça avait toujours été là. Elle s'imaginait la réaction de la mère d'Aiden, cette femme respirait la tendresse. Elle stressait un peu plus vis à vis de son père. Quel genre de discours allait-il tenir ? Le demi-loup n'en était pas inquiet, alors elle n'allait pas l'être pour rien. Elle relâcha l'étreinte pour prendre les mains du Serdaigle dans les siennes.

"Avant de passer à l'interrogatoire, amène moi en ville, que je ressemble plus à une fille..." Elle regarda ses habits. Et éclatât de rire. Cette dégaine qu'elle avait. "En attendant, je vais remettre mes vêtements, je vais faire peur à tout le monde sinon !" A vrai dire, elle n'avait surtout pas envie d’attirer l'attention sur elle.

Elle monta à l'étage se faire un brin de toilette, et enfila ses vêtements encore propre de la veille après tout. Une tenue simple, mais qui mettait cependant la jeune blonde en valeur. Elle avait toujours pris soin d'elle, étant seule à la maison la plus grande partie du temps, elle s'amusait à fabriquer ses lotions de beauté et de soins, du maquillage. Voulant chasser cette apparence de morte vivante qui la hantait, alors qu'aux yeux des autres elle avait juste la peau pâle. Elle voulait ressemblait à une adolescente lambda. A Poudlard, elle n'avait pas cette difficulté, tout le monde avait le même uniforme, mais en dehors des murs elle ne se sentait plus à l'aise dans cette enveloppe charnelle. Pourtant au côté d'Aiden, tout semblait différent. Elle était plus à l'aise, elle n'avait aucun rôle à jouer.


"Quand tu seras prêt, je te suis." Lui dit-elle d'un tendre sourire. Elle se faisait une joie de passer une journée avec lui.

[HRPG : Je pense qu'on peut lier le fait d'aller chercher des vêtements au RP Monde Moldue ? Et faire une pause ici ? Où tu veux enchainer, le soir, les parents d'Aiden arrivent et on discute ? Les deux me vont]




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 5864
Féminin
Nombre de messages : 15890
Age : 28

Feuille perso
Nom: Lilith Anguis
Maison: Serpentard
Age: 14 ans (3ème année)

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Mar Juil 28 2015, 20:49
[hrpg : On fait une pause ici et on ouvre un second rp après leur retour de leur escapade dans le monde moldu^^ Je trouve que c'est plus simple pour s'y retrouver ^^]



Championne du Quizz.

Signature à onglets:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 31

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres... Mar Juil 28 2015, 21:13
[HRPG : Tout à fait ! Ça marche ! Ça devient dur sinon xD]




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les Trask, une famille pas comme les autres...
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Trask, une famille pas comme les autres...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum de Harry Potter World ::  :: Habitations :: La Petite Chaumière-