Le forum est désormais fermé aux inscriptions. Retrouvez sa nouvelle version ici : New Harry Potter World



Partagez | 

Ste-Mangouste - " Il n'est jamais trop tard "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Serpentard
Points : 995
Féminin
Nombre de messages : 3658
Age : 26

Feuille perso
Nom: Seamus McGregor
Maison:
Age: 18 ans

MessageSujet: Ste-Mangouste - " Il n'est jamais trop tard " Mar Fév 24 2015, 15:36
Seamus était arrivé à Londres grâce à un train en partance de Pré-au-Lard. La directrice avait approuvé son voyage, connaissant les antécédents et l’histoire des McGregor. Le temps était gris, brumeux, humide, comme souvent en Angleterre. Le trajet lui avait paru court, tellement il se passait la scène dans la tête. Imaginant tous les scénarios possibles. L’avenue menant à l’hôpital était pleine de monde. Nous étions à quelques jours de la Saint-Valentin, les moldus assiégeaient les magasins à la recherche du parfait cadeau pour leur valentin(e). Seamus fit une grimace à cette pensée. La vie serait tellement plus facile si son seul souci était de trouver le parfait cadeau de Saint-Valentin. Non, à la place, il était en route vers Ste Mangouste. L’hôpital des sorciers… Oh joie… Il arriva devant la vitrine de Purge & Pionce Ltd. Jeta un oeil par-dessus son épaule pour vérifier que personne ne le regardait puis s’adressa au mannequin de la vitrine.

« Je viens rendre visite à Dean McGregor »

La poupée de plastique hocha la tête vers le Serpentard et celui-ci passa à travers la vitrine. L’ambiance de la rue fit place à celle d’un hall d’hôpital classique. Même si les patients l’étaient un peu moins… Certaines personnes crachaient du feu, d’autres avaient un membre disproportionné ou d’une autre couleur, parfois ils étaient même recouverts d’écailles ou de poils… un vrai cirque ! Seamus se dirigea vers le comptoir des informations. Une sorcière aux cheveux orange et aux lunettes bleus qui recouvraient la moitié de son visage lui demanda ce qu’elle pouvait faire pour lui avec une voix des plus énervante.

« Je viens voir Dean McGregor… » répéta Seamus d’un air las. La sorcière fronça les sourcils, baissa les yeux vers son bureau puis les releva précipitamment, ayant trouvé les informations qu’elle cherchait.

« Dean McGregor, Chambre 487, 4ème étage, Service de pathologie des sortilèges. Aile des déficiences mentales. »

Les derniers mots firent grimacer le jeune homme. Il n’aimait pas penser à son frère en tant que déficient mental. Il avait « juste » vécu un évènement traumatisant qui l’avait énormément secoué. Mais il allait récupérer, il allait arriver à tourner la page et il reprendrait une vie normale. Seamus en était persuadé. Sa présence même dans cet hôpital était déjà un bon signe. Le jeune Serpentard avait trouvé la force d’envisager de tourner la page et d’aller voir son frère pour l’aider à faire de même.

Seamus se dirigea vers les escaliers et se rendit au quatrième étage. Avançant sans réfléchir, il arriva devant la chambre 487. La porte était fermée, une petite fenêtre permettait de voir à l’intérieur mais le petit rideau était tiré. Sous le numéro de la chambre l’écriteau portait l’inscription « Dean McGregor, admis le 28 décembre 2014 ». Le Serpentard prit une longue inspiration en fermant les yeux puis poussa la porte.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Gryffondor
Points : 18
Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 26

Feuille perso
Nom: Dean McGregor
Maison:
Age: 16 ans

MessageSujet: Re: Ste-Mangouste - " Il n'est jamais trop tard " Mar Fév 24 2015, 18:13
Les yeux dans le vide, comme tous les jours, Dean fixait la fenêtre de sa chambre. Le ciel était blanc, laineux, le paysage semblait avoir perdu toutes couleurs et ressemblait à un vieux film en noir et blanc. Londres était déprimant. Il faisait gris, sale, pluvieux… Ça manquait d’air, de verdure, de fraicheur… C’était ce qui lui manquait le plus de l’Écosse… Sa nature, ses couleurs. Toc Toc Toc. Quelqu’un frappait à la porte. Miss Tinkel passa la tête à l’intérieur de la chambre avec un plateau de nourriture. C’était une guérisseuse un peu boulotte aux cheveux gris et toujours de bonne humeur. Une bonne femme adorable qui faisait tout son possible pour rendre le séjour des patients le plus agréable possible.

« Bonjour mon chéri ! Tu as bien dormi ? » Dean tourna la tête pour la regarder mais ne lui répondit pas. Il jeta juste un oeil curieux sur le plateau, se demandant quel serait le repas du jour.

« Les Tempêtes de Tutshill ont battu les Abeilles de Wimbourne hier soir ! Un très beau match ! Merlin Founitick a encore fait des merveilles en attrapant le Souaffle d’Or dans une pirouette grandiose ! Crois-moi, ils sont en bon chemin pour la finale ! » Continua-t-elle en aménageant le plateau sur la table de lit du jeune homme.

Dean la dévisagea en plissant les yeux. Il était évident que Miss Tinkel n'y connaissait rien et qu'elle n’avait aucun intérêt pour le Quidditch. C’était les Tornades de Tutshill contre les Frelons de Wimbourne et leur attrapeur s’appelait Merlin Finwick, bon sang ! Mais bon... Comme elle savait qu’il était un grand fan, elle s’efforçait d’essayer de faire la conversation. Parfois Dean la soupçonnait de faire exprès de dire des absurdités juste pour le faire réagir… Le Souaffle d’Or ! Non mais ALLO !?

N’empêche qu’il n’avait pas envie de lui répondre. Il n’en avait jamais envie. Ouvrir la bouche lui paraissait être un effort trop énorme. Les guérisseurs avaient diagnostiqué qu’il n’était pas « muet » à proprement parler mais qu’il avait subi un traumatisme tellement important qu’il souffrait d’un choc post-traumatique et donc d’un mutisme momentané. Ils avaient bon espoir qu’il puisse retrouver une vie normale un jour. Mais plus le temps passait, plus Dean lui-même pensait qu’il n’aurait plus jamais une vie normale. Il se sentait vide, sans émotion. Même quand Tinkel disait des énormités sur le Quidditch, cela ne l’atteignait pas. Il n’avait pas su pleurer la mort de sa famille. Il ne se souvenait de rien de l’accident. Les jours avant, et après lui semblaient flous. C’est comme s’il avait toujours vécu dans cet hôpital. Ses souvenirs d’enfance semblaient appartenir à quelqu’un d’autre tellement ils lui semblaient étrangers. On lui avait dit que Seamus était venu le voir, une semaine entière, celle qui avait suivi la catastrophe mais Dean n’en avait aucun souvenir. Il dormait dans le fauteuil inconfortable qui était dans le coin de la pièce. Il avait veillé sur lui, attendant patiemment que son cadet retrouve la parole et ses esprits. Mais ce n’était pas arrivé. Et le frère ainé avait dû retourner à Poudlard pour « sa propre santé mentale » lui avait-on dit. Puis, il n’était jamais revenu… Miss Tinkel lui donnait des nouvelles régulièrement des « progrès » de Dean. Et inversement, la guérisseuse lui avait appris les fabuleux résultats des BUSE de son frère. Cela ne lui avait rien fait.

Dean aurait aimé que son frère vienne le voir. Mais il le comprenait, ça devait être pénible de rendre visite à quelqu’un qui était incapable de parler, de s’émouvoir, de réagir à quoi que ce soit.

Le jeune McGregor planta sa cuillère dans le fondant aux citrouilles puis suivit des yeux Miss Tinkel qui quittait sa chambre en lui souhaitant un bon appétit. Il soupira puis jeta un regard par la fenêtre.
* Tiens, était-ce une émotion? * Cette lassitude et cette colère face à sa situation ? Même si ce n’était pas une émotion positive, c’en était déjà une !

* * * * *

Dean venait de terminer son repas quand la porte de sa chambre s’ouvrit. Personne n’avait frappé, c’était étrange, les guérisseurs étaient plutôt polis et n’oubliaient jamais de s’annoncer. Le jeune homme fronça les sourcils et inclina la tête pour voir qui était l’intrus.
* Tiens, était-ce une émotion ? La curiosité ? * C’est là qu’il le vit. Après plus de trois ans, il le reconnut pourtant tout de suite. Il était grand, ténébreux, avec de larges épaules et des cheveux emmêlés. Il avait le regard sombre malgré ses yeux bleus, il était anxieux et un peu absent, un drôle de mélange. Dean écarquilla les yeux. * C’est bien de la surprise, ça, non? » C’était Seamus, son frère venait de rentrer dans sa chambre et le fixait, l’air interdit.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 995
Féminin
Nombre de messages : 3658
Age : 26

Feuille perso
Nom: Seamus McGregor
Maison:
Age: 18 ans

MessageSujet: Re: Ste-Mangouste - " Il n'est jamais trop tard " Mar Fév 24 2015, 18:42
Seamus vit dans le regard de son frère que celui-ci le reconnaissait. L’aîné fut frappé par le changement. La dernière fois qu’il avait vu Dean, il avait 12 ans, ce n’était qu’un enfant. Aujourd’hui, c’était un vrai jeune homme, sa mâchoire était carrée comme la sienne, il avait aussi de larges épaules et des yeux clairs. Mais ce qui le changeait le plus, c’était cette lueur dans ces yeux. Ils étaient différents de la dernière fois qu’il l’avait vu. La semaine qui avait suivi l’accident, ils étaient vides, éteins. Ce n’était plus le cas aujourd’hui. Cette constatation lui donna de l’espoir.

Le Serpentard se racla la gorge et fit quelques pour s’approcher de Dean qui le fixait toujours intensément. Seamus, lui, avait du mal à soutenir son regard et regardait ses pieds. Il leva finalement les yeux vers lui et ouvrit enfin la bouche.


« Hey Frérot… » Il avait la voix rauque et cassée, peu assurée, il s’était passée la scène mille fois dans la tête mais maintenant qu’il était là, il ne trouvait plus ses mots.

« Hum… T’as bonne mine… » Ouais… Ridicule… Il secoua la tête, il était pas venu ici pour dire des conneries pareil. Reprends-toi Seamus !

« Plus sérieusement, tu feras craquer toutes les filles quand tu reviendras à l’école… » blagua-t-il avec un sourire. Et le temps d’un instant, il crut apercevoir une mimique amusée dans l’expression énigmatique de son cadet.

« Je sais que j’aurai du revenir plus tôt… » avoua-t-il, soudainement beaucoup plus sérieux. Il poussa un soupire. « C’est juste que… que j’en avais pas le courage. C’était trop dur… » Sa voix se brisa. Il regarda le plafond, ravalant ses larmes, contrôlant sa respiration. « Tu… Tu n’étais plus vraiment là… J’avais l’impression de t’avoir perdu aussi. » Il reposa son regard sur Dean. Là aussi, il crut y déceler quelque chose, de la peine peut être?

« J’ai… J’ai l’impression que tu es différent. Tu ne me regardais même pas quand je te parlais… » Il secoua la tête une nouvelle fois, reprenant le contrôle.

« Enfin bref… Je ne peux pas te juger… J’étais exactement pareil, à la seule différence que je savais encore me servir de ma langue… » Il eut un demi-sourire, trouvant encore la force de charrier son frère dans une situation pareille.

« J’étais aussi seul et renfermé que toi, même si je faisais comme si tout allait bien… » Il grimaça et haussa les épaules. « Mais j’en ai marre d’être comme ça… J’ai 17 ans, je finirai bientôt Poudlard, je dois commencer ma vie et arrêter de vivre à travers mes souvenirs… »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Gryffondor
Points : 18
Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 26

Feuille perso
Nom: Dean McGregor
Maison:
Age: 16 ans

MessageSujet: Re: Ste-Mangouste - " Il n'est jamais trop tard " Ven Fév 27 2015, 10:37
Dean était vraiment ébranlé par la visite de son frère. Il avait la gorge sèche et son coeur battait à toute vitesse. Un seul constat : il se sentait bien plus vivant qu’il ne l’ait été ces trois dernières années. Jusqu’à présent, quand il pensait à son frère, il se disait que sa présence n’aurait rien changé à sa situation actuelle. Que ça n’allait de toutes façons pas faire revenir sa famille… Enfin, ça c’était avant… Le revoir maintenant face à lui, changeait tout. Seamus était beaucoup plus grand qu’à l’époque, la voix était plus grave, ses traits plus marqués. Il n’avait plus l’innocence de l’enfance qui le caractérisait avant. Cet air enjoué et faussement innocent alors qu’il s’apprêtait à faire une bêtise. A vrai dire, Seamus ressemblait maintenant très fort à leur père. Il avait l’air adulte.

L’aîné des McGregor s’approcha de Dean et s’assit sur le bout du lit. Il jouait avec ses mains, mal à l’aise. On pouvait voir qu’il était coincé entre deux attitudes. D’un côté, il était grave, et voulait expliquer à son frère les raisons et son absence, et de l’autre, il était… léger, amusé… Désireux de renouer avec son cadet leur lien fraternel d’antan. Reprendre leur relation comme si ces trois dernières années n’avaient pas existé. C’est aussi l’attitude que Dean aurait aimé avoir. Pouvoir, rien qu’un instant, faire comme si rien de tout ça n’était vraiment arrivé. Blaguer, charrier, se bagarrer, redevenir les enfants qu’ils étaient.

Seamus planta son regard implorant dans celui de son frère.
« J’aimerais tourner la page, accepter ce qu’il s’est passé et recommencé à vivre comme nos parents l’auraient voulu mais… Mais j’ai besoin de toi pour ça… J’ai besoin que toi aussi tu acceptes de reprendre le cours de ta vie. » Dean déglutit difficilement, à entendre Seamus, cela semblait si facile! Il n’avait qu’à claquer des doigts et Boum ! , il se sentirait mieux. Le cadet détourna le regard. C’était facile pour lui de dire ça, il était à Poudlard, il avait surement plein d’amis et de bonnes notes en cours. Lui, c’était un attardé, qui n’arrivait plus à parler, alors qu’il avait envie de crier. Trois ans pendant lesquels ses seuls contacts avec le monde extérieur étaient les guérisseurs qui le considéraient comme un cas d’école… Non, ce n’était pas possible pour lui de reprendre une vie normale.

Et comme s’il lisait dans ses pensées, Seamus reprit.
« Tu pourrais revenir à Poudlard. La directrice serait ravie de te revoir. Bien sur, tu aurais un peu de retard dans les cours mais tu as toujours été super doué, tu pourras rattraper ça j’en suis certain. Je pourrais t’aider bien sur ! J’ai l’impression d’avoir étudier pour deux ces dernières années… » Son ton était suppliant, Dean recroisa son regard en inclinant la tête, fouillant son visage à la recherche d’un mensonge. Son discours était trop beau, utopique, ce n’était pas envisageable, Dean n’y croyait pas.

Seamus, à nouveau, comme s’il lisait dans ses pensées, baissa les yeux en soupirant.
« Je sais que le Dean que je connais est toujours là en toi. Je suis certain que tout ce dont tu rêves c’est de rejouer au Quidditch, de lancer un Crache-Limace sur un Serpentard, de métamorphoser une grenouille en corbeau ou de simplement boire une Bièraubeurre à Pré-au-Lard avec tes potes Gryffondors. Et si tu me fais confiance, on peut les réaliser. »

Dean sentait ses yeux piquer, il avait envie de faire confiance à son frère. Il voulait le croire mais… Il n’y arrivait pas. Il ne voulait pas avoir de faux-espoirs. Et s’il n’arrivait jamais à reparler ? Même s’il le voulait, il se sentait impuissant. Il jeta un dernier regard à son frère puis replanta son regard dans le ciel blanc par la fenêtre.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 995
Féminin
Nombre de messages : 3658
Age : 26

Feuille perso
Nom: Seamus McGregor
Maison:
Age: 18 ans

MessageSujet: Re: Ste-Mangouste - " Il n'est jamais trop tard " Lun Mar 02 2015, 19:12
Seamus comprit que leur entretien était terminé. Il se leva lentement du lit et posa une main sur l’épaule de son frère alors que celui-ci évitait son regard. « Réfléchis-y… Je reviendrai la semaine prochaine… » Il ébouriffa les cheveux de son frère d’un air absent, comme il le faisait quand ils étaient plus jeunes. Puis s’éloigna vers la porte, juste avant de disparaitre il glissa une dernière phrase. « Je sais que tu peux le faire, Dean. Tu es plus fort que tu ne le penses… » Puis la porte se referma.








Dernière édition par Seamus McGregor le Dim Avr 05 2015, 00:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Gryffondor
Points : 18
Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 26

Feuille perso
Nom: Dean McGregor
Maison:
Age: 16 ans

MessageSujet: Re: Ste-Mangouste - " Il n'est jamais trop tard " Lun Mar 23 2015, 23:55
Il fait chaud… et froid à la fois. Mes poumons me brulent, c’est difficile de respirer. Ce bruit, sourd, ces craquements… Le vent, la pluie, je suis trempé, j’ai les pieds gelés. Je n’arrive pas à bouger. Je ne sais pas depuis combien de temps je suis là. Je ne vois rien, il fait nuit, où suis-je ? Est-ce notre balançoire que je vois là-bas ? Suis-je dans le jardin ? C’est de la neige ? Pourquoi suis-je pieds nus dans la neige ? Pourquoi je suis seul ? Ma gorge me brule, je ne peux pas parler. J’ai besoin de crier. Où est Seamus ? Il m’avait promis de prendre soin de moi ? Pourquoi il n’est pas là ? Des lumières bleues et rouges, au loin, elles s’approchent. Qu’est-ce qu’il se passe ? Derrière moi… J’arrive enfin à me tourner. La maison n’est plus qu’un brasier. On se croirait en enfer, il fait si chaud. Seamus ? Où est Seamus ? Seamus ? SEAMUS !?

« SEAMUS ?! SEAMUS ?! SEAMUS ?! » Dean ouvrit les yeux dans la nuit. Il était toujours dans sa chambre d’hôpital, dans son lit trempé de sueur. Il s’assit, haletant et manquant de souffle. Son coeur bat si vite dans sa poitrine. Il lui faut quelques instants pour reprendre connaissance. Il poussa un long soupire, puis ferma les yeux pour se calmer, reprendre son calme, son sang-froid. Déjà, la lumière s’allumait dans le couloir, les infirmières avaient dû l’entendre.
« Seamus… » murmura-t-il dans un soupir. Sa gorge était en feu, il se sentait vibrer de l'intérieur. Une sensation étrange mais une impression de déjà-vu. Il connaissait cette sensation... C’est là qu’il prit conscience. « Seamus » répéta t’il sans trop y croire. Mais oui ! Il parlait ! Il avait réussi à dire quelque chose ! Pour la première fois en trois ans ! Son esprit tournait à toute vitesse. Qu’est-ce que ça voulait dire?
« Dean ? C’est toi qui as crié, mon chou ? » Miss Tinkel, la guérisseuse venait d’entrer dans la chambre. Elle avait les yeux ronds de surprise. C’était la première fois qu’elle devait avoir entendu la voix de Dean. Aussi, elle se demandait si elle n’avait pas rêvé. Était-ce bien lui qui venait de crier dans la nuit ?

Celui-ci la fixait dans la pénombre. Il lisait dans son regard la surprise, qui devait être aussi forte que la sienne. Un sourire franc s’afficha sur le visage du jeune homme alors qu’il déclarait :
« Je dois retourner à Poudlard ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ste-Mangouste - " Il n'est jamais trop tard "
Revenir en haut Aller en bas
 
Ste-Mangouste - " Il n'est jamais trop tard "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].
» BigShow, il n'est jamais trop tard....:D
» apres l' heure, c'est trop tard
» europe ? je voulais être seule mais trop tard, j'étais déjà née.
» Trop tard ...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum de Harry Potter World ::  :: Londres :: Hôpital Ste Mangouste-